mardi 24 octobre 2006

Anjou en Anjou

Louis & Marguerite
SAR le prince Louis est passé par la Lorraine en venant d'Anjou pour une affaire de croix, dans le cadre de sa lutte contre le vice de pérégrinité. C'est de l'humour !

En revenant de la commémoration des 300 ans des Invalides à Paris, "De la croix de Baugé à la croix de Lorraine" était le magnifique alibi pour une prise de contact avec deux de nos plus belles provinces. Autorités administratives et religieuses l'ont accueilli chaleureusement. Ses fidèles aussi bien sûr.

Baugé ou la croix double d'Anjou (bref historique)

la sainte Croix de Baugé
C'est l'histoire d'un chevalier de Philippe-Auguste qui fit Bouvines et partit en Terre Sainte respirer les parfums sarrasins sous les ordres de Thibault de Champagne, IVè du nom et dit Le Chansonnier, dans ce qui fut inscrit au livre des désastres comme La Croisade des Poètes (1240). Il s'appelait Jean d'Alluye. Sur la route du retour il croisa un évêque sur l'île de Crète qui lui confia un trésor, un morceau de la Vraie Croix en forme de traverse double, ayant appartenue à l'empereur byzantin Manuel 1er Comnène, celui-là même qui avait pourri la Seconde croisade (ca. 1148).
Les raisons de ce cadeau ne nous sont pas parvenues à l'heure où nous mettons sous presse, mais l'impécuniosité certaine du beau chevalier battu l'avait-elle guidée dans le sauvetage risqué d'une relique inestimable, nul ne l'a dit. Rentré au pays, il vendra la pièce aux Cisterciens de la Boissière pour 550 livres, mais près de chez lui en Anjou.
Au déclenchement de la Guerre de Cent ans, les moines portèrent la relique au duc d'Anjou qui l'enferma dans son château. Il tomba en adoration devant cette merveille, créa pour l'honorer l'Ordre de la Croix et l'enchâssa d'orfèvrerie.
En 1364, la croix fut offerte à Charles V. Elle fit bien des aller-retour entre l'abbaye de la Boissière et le château d'Angers sous le nom de "croix double d'Anjou" jusqu'à l'avènement du bon roi René qui devint duc de Lorraine par son mariage avec Isabelle.
Surgit ensuite en Lorraine Charles le Téméraire, celui-là que louis XI abandonna aux loups sur l'étang gelé, qui avait entretemps jeté hors de Lorraine le petit-fils de René d'Anjou, René II, lequel dans la reconquête de ses droits, inscrivit la double croix d'Anjou sur sa bannière. Comme il gagna la partie, la croix devint celle de Lorraine. Duc et croix d'Anjou devinrent donc duc et croix de Lorraine. CQFD.

Comment fut-elle un jour la croix de la France Libre est une autre histoire. C'est le vice-amiral Muselier, un lorrain, qui arbora une croix de Lorraine rouge sur sa marque en juillet 1940. De Gaulle ne pouvait qu'être d'accord puisqu'il avait la même sur les chars qu'il commandait à Montcornet.

La croix double d'Anjou, la vraie, est depuis la Révolution conservée à l'Hospice des Incurables de Baugé, en Anjou, et vénérée comme il se doit. C'est ce pèlerinage que Louis duc d'Anjou est venu faire.

Reçu à la cathédrale d'Angers par l'évêque Bruguès pour un office solennel, Mgr Louis de Bourbon a prononcé le soir une allocution notée par Gérard de Villèle et publiée par France Royaliste, dont nous extrayons ce passage significatif.

"Nous remercions ceux qui, autour de Monseigneur Jean-Louis Bruguès, évêque d’Angers, nous ont accompagnés dans l’émouvante cérémonie de préparation à notre pèlerinage qui vient de se tenir en fin de journée dans la cathédrale.
Nous avons aussi pu honorer la seconde dynastie d’Anjou qui donna ses rois à la Hongrie, comme j’avais pu m’en souvenir lors des voyages officiels effectués il y a deux ans.

Vous tous ici, ce soir, par votre présence, vous renforcez le lien de fidélité qui nous unit les uns aux autres à travers les générations autour de monsieur le duc de Beauffremont et présidents des autres associations, et de tous ceux qui ont travaillé à la réussite de ce déplacement. Fidélité qui impose des devoirs que mon épouse et moi-même assumons pleinement. Nous sommes conscients du rôle que nous avons, comme aînés de la Maison de Bourbon, c’est-à-dire successeurs légitimes des rois de France.

Certes, des circonstances actuelles semblent, à vue humaine, ne faire de ce droit qu’un droit virtuel, mais l’histoire de France n’est-elle pas là pour nous dire en permanence que l’impossible n’est pas français, que le désespoir n’a pas cours pour ceux qui croient dans les destinées de la France. Dans deux jours, nous poursuivrons notre déplacement en rendant hommage à Jeanne d’Arc, continuant ainsi, après la sainte Croix de Baugé, à pénétrer dans le mystère de la destinée nationale. À son époque aussi, certains devaient avoir des doutes mais pourtant, l’épopée de Sainte Jeanne s’est achevée par le sacre du roi Charles VII."


Un diaporama impressionnant de la visite en Lorraine est disponible sur le site de l'Institut de la Maison de Bourbon. Nous en tirons cette photo. Le prince Louis a fait son service militaire dans l'armée de l'Air. On notera que le service d'ordre est assuré par les Dominicains.

hélicoptère
C'était le voyage en France de Louis et Marguerite, du 24 septembre au 1er octobre 2006, voyage au cours duquel a été confirmée officiellement la situation intéressante de la princesse au regard de la dynastie.

4 commentaires:

  1. En effet,magnifique voyage...Beau couple...
    En ce qui concerne le religieux en arrière-plan,ne serait-ce pas un "petit-gris"(un frère de St-Jean).Les dominicains,n'ont-ils pas leur habit en blanc?
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  2. Petit-Gris sans doute, mais "dominicain" était meilleur pour le texte !!

    RépondreSupprimer
  3. Ce qui "m'épate" c'est la sérénité de nos princes face à la situation de la France.

    Amitiés, DAN (Le Lyon Royal)

    RépondreSupprimer
  4. Le webmestre (ou "Catoneo") aurait pu demander l'autorisation de publication à l'auteur de la première photo..Je n'ai pas donné de telles consignes à ceux qui ont reçus des photos de ma part mais bon......

    Le "photographe"

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. On peut utiliser les balises a, b et i dans leur rédaction. Pas de commentaires "anonymes".

Printfriendly