mercredi 24 octobre 2007

La Providence à l'écoute ?

governor SchwarzeneggerLe gouverneur de Californie Schwarzenegger convoqué aux incendies de Los Angeles a décrété la prière pour la pluie et que cesse le vent ! In God We Trust quand tout va mal. On pensait les autorités civiles chargées des corvées subalternes de maîtrise des espaces et organisation des secours, elles ont l'humilité de s'en remettre au Ciel quand elles sont appelées dans des circonstances graves, ce qui ne change rien mais ne peut faire de mal non plus.

Le président des Etats-Unis avait montré la voie quand il nous expliquait être en conversation fréquente avec NSJC. Son problème est peut-être de mal saisir l'araméen et d'avoir confondu l'hippopotamus avec la Mésopotamie, le crack et l'Iraq, les series et la Syrie, etc. Cela aura coûté cher à l'hyperpuissance, à moins que le complot ait été monté par Dick Cheney avec les services spéciaux de basse fréquence. En l'absence de préemption divine, nous et les autres devons attendre pour renouer la conversation avec Logique et Morale, que le locataire de la Maison Blanche rende les clés ou s'attriste dans quelque accident de la vie. Alors nous reprendrons confiance en l'Occident. En Dieu aussi bien sûr, mais juste un peu le soir avant de s'endormir.
...

Dans notre mouvement royaliste, nous avons pareillement à l'Amérique nos Indiens des plaines qui dansent in petto pour la Pluie.

rain chaman
Ce sont les providentialistes ; ceux qui n'attendent le retour du roi que dans les chars de la puissance céleste. Thuriféraires de la monarchie absolue de droit divin, ce sont sans doute aucun les plus cohérents d'entre nous tous, et ceux que je respecte en premiers. Deux avantages à leur conviction : il suffit de promouvoir des exigences morales de haut niveau au sein du peuple jusqu'à ce qu'il réforme ses moeurs, et le moteur de recherche divin détectera le changement pour nous renvoyer le roi. Inutile donc de s'agiter en tous sens, la Providence est sur son axe, que nous ignorons. « Catholique et Français toujours », ça doit le faire !
En revanche, ils ne se posent pas la question de la punition infligée par le Tout-Puissant au peuple de France, floué par une poignée d'illuminés appuyés sur la lie du peuple, jusqu'à décapiter le lieutenant du Christ sur terre. Qu'en pouvaient-ils tous les autres ? Punition collective de toute la France à purger en semaines d'années dont Lui seul sait le compte ! Sont-ils sûrs de ça ? Dieu est dur !

On peut aussi s'interroger sur les malheurs qui ont poursuivi la France malgré les consécrations dont elle fut l'objet ou les repentances humiliantes de ses souverains parfois distraits du droit chemin moral. Ou bien ces manifestations de foi et d'obéissance furent-elles mal reçues, ou reçues en absence. Et là se pose la question de l'écoute, à Bush, à Schwarzenegger et à nous autres. Pourquoi devrait-on converser avec Dieu ? Cela n’effraie-t-il personne ? Moi si ! Que l'on entende le Très-Haut est de l'avis des experts inquiétant. D'autres s'inquiètent de Son silence, jusqu'à y perdre la foi comme Mère Térésa. Pour qui nous prenons-nous pour parler au Tonnerre ?

Quand bien même y serions-nous autorisés qu’il reste la question de Son écoute. Le doute quant à Son attention fut résumé par Serge Gainsbourg en un vers de ses chansons : "Dieu est un fumeur de havanes !". Il créa tout en sept jours cosmiques et le huitième qui n'en finit plus, il partit en vacances. S'occupe-t-il d'autres planètes de l'Univers ? Est-il un adepte de la Liberté totale sans collier ? Décida-t-il d'ignorer les complications de Sa montre dès qu'il la déclencha à l'aube des temps ? c'est une grave question. Peut-être nous a-t-il effacé de Sa mémoire comme le charpentier perd le souvenir de son ouvrage quant le couvreur est passé derrière lui.

Convenons une bonne fois que Dieu existe parce qu'il est. Point ! Et au-delà, parce qu'il est la seule réponse positive à la seule question intéressant l'espèce. De là à dire que Dieu est créé par la Mort, sans doute pas. Par la prescience de la mort, peut-être un peu ! C'était écrit dans la Pomme !
Fin de la "minute nécessaire" d'angoisse.

Que disaient les sorciers cheyennes à leurs ouailles, des prédictions, des punitions, de l'espérance ? Est-ce si différent ? Au fait, la danse de la pluie dans notre tradition s'appelle Rogations : La vieille mythologie de l'eau s'illustre avec la fête des Rogations mineures, instituée au début du VIe siècle pour invoquer la protection divine contre le tonnerre, la foudre et les inondations. À cette époque de la conquête chrétienne des âmes, il s'agissait de combattre les rites païens qui accordaient une place importante à la sacralité celtique des eaux gérée par Taranis le tonnant.

Taranis de nos ancêtres les GauloisAu Moyen Âge, durant les trois jours qui précèdent l'Ascension, une procession, parfois précédée d'un dragon (l'ancien dieu Svarog ?) représentant les forces du Mal, partait de l'église du coin et parcourait tous les lieux humides, inondables ou liés à l'eau (les ponts, les gués, les puits et abreuvoirs communs). Les officiants bénissaient ces lieux ordinairement habités par le dragon. Pendant les deux premiers jours, la bête affamée était nourrie par les pénitents et, le troisième jour enfin repue, placée en queue de procession. Quand tout l'espace humide avait été béni, la procession regagnait l'église pour brûler le dragon sur le parvis. Le Seigneur pouvait dès lors monter aux cieux passer le bonjour à Taranis.

Quoique remontent les sondes du fond du puits de vérité, appliquons la maxime "Aide-toi, le Ciel t'aidera" pour désembourber le char royal. Et si certains veulent réformer le peuple d’abord, qu’ils trouvent leur courage dans la prière ou la raison importe peu. Seule la victoire est jolie !

Si l'article vous a plu ou déplu, vous pouvez le faire suivre à un ami en cliquant sur la petite enveloppe ci-dessous :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés. On peut utiliser les balises a, b et i dans leur rédaction. Pas de commentaires "anonymes".

Printfriendly