jeudi 10 janvier 2008

Une restauration de 14 millions au Palais Royal

colonnes de BurenRestaurons le Sens… plutôt que les colonnes de Buren !


A tous les artistes et amoureux de l'art qui veulent que cela bouge : Soutenez Pierre Souchaud en envoyant la lettre-pétition destinée à Monsieur Nicolas Sarkozy, Président de la République.


On nous annonce le coût exorbitant de la réfection des colonnes de Daniel Buren au Palais Royal : 14 millions d’euros pour l’ensemble du Palais Royal, dont environ 3,2 millions pour la cour d’honneur, y compris donc les colonnes de Buren.

Nous estimons que l’État a suffisamment donné à Daniel Buren et qu’il est temps aujourd’hui d’arrêter d’utiliser l’argent du contribuable pour une œuvre dont la valeur patrimoniale est incertaine.

En outre : la minimalité revendiquée de l’ « outillage visuel » burennien a permis, depuis bientôt 40 ans, à un même artiste, une occupation maximale des dispositifs muséaux nationaux , de l’espace médiatique et de la pensée administrante. Cette omniprésence et cette hyper-visibilité ainsi conférées à ce seul artiste a entraîné une occultation de la richesse et de la diversité des autres expressions artistiques. Elle a ainsi causé un préjudice de reconnaissance à l’ensemble de la création française, qui équivaut à la disqualification d’un patrimoine collectif.

C’est cet aspect - là du problème , au-delà des considérations d’ordre financier, que nous vous demandons de prendre aussi en compte, pour choisir entre réfection et démolition dont les coûts respectifs sont équivalents.

Nous souhaitons également que cette polémique du « pour ou contre la démolition », ne contribue pas à vous faire oublier la situation d’extrême précarité de 80% des artistes français ( 30% des artistes déclarés étant au RMI) et l’état déplorable du marché intérieur de l’art.

Nous voudrions vous rappeler aussi que le projet de loi sur la défiscalisation des achats d’œuvres d’art par les particuliers, proposé par la Maison Des Artistes, nous semble plus important que celui de la restauration ou non des colonnes, car il mettrait fin à 40 longues années de très consternante burénisation de la culture et de l’art en France, et contribuerait vraiment à la seule, nécessaire et urgente restauration : celle du Sens.

Pierre Souchaud
Directeur du magazine Artension


Pour envoyer cette lettre à Monsieur Nicolas Sarkozy, Président de la République française, vous pouvez cliquer sur le lien ci-dessous, puis l'imprimer.

http://www.artension.fr/lettre_petition.pdf

Signez en bas de la page et la poster au tarif lettre normal. Merci de prévenir le magazine Artension en envoyant un courriel à l'adresse suivante dès que vous aurez posté votre courrier au Président de la République : artension.magazine@gmail.com



Si l'article vous a plu ou déplu, vous pouvez aussi le faire suivre à un ami en cliquant sur la petite enveloppe ci-dessous :

9 commentaires:

  1. Entièrement d'accord pour mettre Buren au placard.

    RépondreSupprimer
  2. Il y a plus urgent que les colonnes de Buren dans le patrimoine en péril, surtout en province.
    D'ailleurs ces colonnes sont plus un caprice de Jack Lang qu'une valeur du patrimoine, et pourraient être abandonnées à l'usure du temps comme témoignage de la contre-culture.

    RépondreSupprimer
  3. Les colonnes de B. font partie des dépliants touristiques de la ville de Paris et beaucoup d'étrangers passsent voir cette incongruité, avant de traverser vers la pyramide chinoise du Louvre !
    Ca fait partie du Tour, laissez-les s'humaniser avec l'érosion ...

    RépondreSupprimer
  4. J'aimme beaucoup les colonnes de Buren ! Elles parlent au promeneur du jardin, mais qui les entend ?

    RépondreSupprimer
  5. il serait aussi heureux de replacer dans la cour la fontaine qui s'y trouvait et qui était fort belle. Il ne resterait plus alors que le mauvais rêve de ces colonnes absurdes.

    RépondreSupprimer
  6. Pourquoi les régimes successifs s'acharnent à "marquer" leur passage comme des chiens pissent autour de leur territoire.
    Les colonnes Buren auraient été peut-être très bien sur le parvis de la Défense où à la gare Montparnasse, avec le centre Beaubourg en prime !!!

    RépondreSupprimer
  7. Tout à fait d'accord avec le commentaire cinglant de l'esthète anonyme, lequel est fort pertinent.

    RépondreSupprimer
  8. C'est bien cet écrasement du patrimoine par les caprices de ministres éphémères et de présidents de rencontre qui est dommageable.
    Les rois et princes d'antan avaient les leurs certes, mais forgés par une éducation de haut niveau et un goût sûr. En outre, les moyens financiers personnels qu'ils engageaient les prévenaient d'attacher le prestige de leur nom à ...... une merde !

    RépondreSupprimer
  9. Albanel a dit hier au Palais Royal que la restauration des colonnes serait financée et partagée entre l'Etat et un mécène privé.
    Bolloré ?

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. On peut utiliser les balises a, b et i dans leur rédaction. Pas de commentaires "anonymes".

Printfriendly