mercredi 2 janvier 2008

Meilleurs Voeux 2008

bouquet de lis
Au gui l'an neuf une fois encore, et de nous souhaiter les uns les autres l'embellie tant promise. A tout seigneur, tout honneur : Messeigneurs les Princes, Royal-Artillerie qui n'en est plus à sa première impertinence, ose convoquer les muses politiques sur vos écritoires, les priant respectueusement de vous inspirer les mots qui claquent au vent de l'histoire, car nous ne vous entendons pas assez dans les périls que nous affrontons. C'est un reproche chargé d'affection, mais un reproche quand même ...

Quelques-uns ou beaucoup peut-être de nous autres vous demandent de penser aussi quelquefois à eux, les piétons du roi, "pauvres ni gais avec un coeur qui ne bat guère", désespérés parfois jusqu'à se fouetter l'esprit pour tenir le moral haut devant la crise de régime qui n'en finit pas de s'annoncer. Le pays sera-t-il saigné à blanc avant que n'arrive l'ordre d'assaut ? Il a été question l'an juste passé, de réformer les institutions d'une part et l'Etat en profondeur de l'autre, sans que nous n'ayons eu l'avantage de cadrages, préférences ou mises au point de votre part à l'exception notée du discours de Vizille de Mgr de Duc de Vendôme qui n'a pas hésité à se compromettre dans l'évocation d'une révolution ratée, ayant esquivé le Bien commun au bénéfice des privilèges nés de nos antagonismes.

Meilleurs voeux 2008 aux royalistes sincères.

Que cette année voie se dessiner une convergence de tous sur le principe monarchique, et plus important encore, sur une esquisse dialectique qui devrait propager l'offre royaliste. Quelles que soient les faveurs que nous fera le Ciel dans les circonstances d'un retour au roi, il nous faudra travailler auparavant à acclimater l'éventualité de ce changement au milieu des peuples de France. Et pour ce faire, bien connaître le pays réel en le distinguant du pays rêvé, autant dans le chapitre démographique qui peut nous obséder à juste raison, que dans celui des grands équilibres nationaux, celui de nos chances sûres, celui de nos handicaps vrais.

Bien connaître le "champ de manoeuvre" est une obligation aussi ardente que d'apprendre par coeur le dogme maurrassien ou les Lois fondamentales. Je ressens dès fois un certain stress quand des responsables de chapelles déclament impeccablement leur "règlement d'infanterie" au moment de ranger leurs effectifs en ordre de bataille, en tournant de bonne foi le dos au danger par défaut d'analyse ! Quelques cours du soir sur la "méthode de raisonnement tactique" seraient bienvenus.

Face aux défis et dangers qui montent vers elle, notre France doit être forte, simplement forte, économiquement forte, même pas belle ni universelle, nous n'en sommes plus là, c'est déjà tard, forte pour elle-même et ses peuples, à peine cette fois de périr. C'est la priorité absolue, par tous moyens sans hésiter, à commencer par la reconquête morale de ses vraies forces vives, l'investissement des marchés neufs de l'hypertechnologie, par la recherche fondamentale des sciences du futur, par la reconstruction enfin d'un Etat viable, durci, en permanence à la manoeuvre.
Il ne faut pas désespérer, laisser les cercles pleureurs à leur chagrin, épargner l'énergie des pèlerinages pour se battre plutôt sur le terrain politique et social d'aujourd'hui, en évitant les moulins et les lanternes en vessies de porc. C'est faisable, roycos de mon coeur.

Meilleurs Voeux, au travail !


oeillet blanc de Royal Artillerie

Si l'article vous a plu ou déplu, vous pouvez aussi le faire suivre à un ami en cliquant sur la petite enveloppe ci-dessous :

8 commentaires:

  1. Recevez mes meilleurs voeux d'encouragement pour votre action et vos articles à la fois si pertinents, intelligents, généreux, lucides et décapant.
    Puissiez-vous être entendu, car il faut une grande intelligence des choses et de notre monde actuel, ainsi qu'une forte détermination, si nous voulons réinstaurer une monarchie si nécessaire.

    RépondreSupprimer
  2. Michel Thomas de La Garde3 janvier 2008 à 09:49

    Très heureuse Année 2008 pour vous !!!

    Pour ma part je préfère encore que ceux des princes que vous invoquez ne se fassent pas entendre... car chaque fois que certains le font, c'est une catastrophe...
    Au moins, lorsqu'ils restent muets, ceux qui le souhaitent peuvent imaginer qu'ils oeuvrent à l'utile...

    RépondreSupprimer
  3. Meilleurs voeux catoneo, que 2008 nous fasse voir un rayon de "lumière" au bout du tunnel républicain.
    Merci pour vos billets.

    Franz

    RépondreSupprimer
  4. Bonne année au Royal-Artillerie et au piéton du roi qui allume la poudre à la "lumière" du fût.

    Un artilleur (mais pas de Metz) qui vous lit régulièrement :)

    RépondreSupprimer
  5. Tous mes voeux de bonne continuation au meilleur blog royaliste de 2007.

    RépondreSupprimer
  6. Merci à tous pour vos voeux d'encouragement.

    @ MTDLG,
    Que celui "qui sait" parle donc à leur place !

    RépondreSupprimer
  7. Bonne année au blog RA.
    Que 2008 apporte un commencement de solution car le pays va plus mal que ne nous le disent les médias aux ordres.

    RépondreSupprimer
  8. Salut Caton^^,

    Longue vie au blog. J'attends aussi les voeux explicites et politiques des princes, et surtout de Louis-Alphonse qui n'a rien dit l'an dernier !

    Bonne année perso,
    Jacques M.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. On peut utiliser les balises a, b et i dans leur rédaction. Pas de commentaires "anonymes".

Printfriendly