mercredi 2 avril 2008

Etat et Religion

icône de saint NicolasAu colloque de la Restauration Nationale, Gérard Leclerc exprimait le vœu que la religion revienne au centre de la politique ; le roi, le prince, se comportant d’abord comme des chrétiens. Il fondait explicitement l’actualité de sa proposition sur le discours de Henri Guaino dit par M. le président Sarkozy au Latran. D’accord, c’est le prototype du vœu pieu. Mais faire de la politique sur cet axe dans un pays foncièrement laïque est pour le moins osé, sauf si quelqu'un nous prouvait le contraire. Justement ...

... vendredi prochain sera l’occasion de faire connaissance avec le nouveau directeur de l’Action Française 2000, M. Philippe Champion. Il débattra des périmètres relatifs de l’Etat et de la religion, ou des religions, avec M. l’abbé de Tanoüarn qui est un des esprits les plus déliés de sa profession et qu’on ne présente plus sauf à vouloir le combattre.

La question est d’importance mais pas franchement prioritaire dans le cadre de l’action politique, la catholicité du roi – loi fondamentale incontournable - ressortissant aujourd’hui au domaine réservé de la famille royale.
C’est sans doute la friction entre un concept crypto-théocratique de l’Etat futur dans les rets de la doctrine sociale de l’Eglise et une physique sociale laïque arc-boutée sur les principes essentiels de la monarchie civile, qui fera tout l’intérêt de ce débat auquel Royal-Artillerie vous invite de la part de l’Action Française Etudiante …

affiche AFE

vendredi 4 avril 2008 à 19h15

10 rue Croix-des-Petits-Champs à Paris

M° Palais-Royal ou Louvre-Rivoli

Entrée gratuite sur présentation de ce billet



Si l'article vous a plu ou déplu, vous pouvez aussi le faire suivre à un ami en cliquant sur la petite enveloppe ci-dessous :

4 commentaires:

  1. Bonjour, intéressante introduction mais il ne faudrait pas laissé penser que le colloque de la RN c'est limité à cela.

    Amitié royaliste et militante,
    Julien

    RépondreSupprimer
  2. Effectivement ! Les actes du premier colloque de la RN sont accessibles en cliquant ici.
    Que du beau monde !

    RépondreSupprimer
  3. La question est d’importance. Vous avez raison. Mais, plus prioritaire que vous semblez l'imaginer, dans le cadre de l’action politique actuelle.
    Dans notre époque déboussolée ou l'homme sans Dieu se comporte comme un orphelin désemparé ; et dans une arène politique où il n'y a plus de parti chrétien, je crois que c'est le moment de crier haut et fort : Dieu et le Roi ! L'Action française est-elle prête à opérer ce virage ?
    Si oui, qu'elle se rapproche de l'association France Royaliste qui est déjà dans cette voie.
    http://france-royaliste.forumactif.com/index.htm
    Quelle songe même à se joindre à la journée du 18 mai à Villepreux :
    http://france-royaliste.forumactif.com/le-mot-du-president-f1/a-villepreux-le-18-mai-2008-t989.htm#3959

    RépondreSupprimer
  4. SECONDE LOI FONDAMENTAL DU ROYUME DE FRANCE : le Roi doitêtre Catholique et maintenir le foi Catholique dns l'Etat et la Couronne de France, protéger l'Eglise à l'intérieur et la favoiser à l'extérieur.

    la Catholicité du Roi ne ressort pas du domaine privé de la Famille Royale mais incarnerait de nos jours au contraire un nouveau Constantin chargé d'assurer le maintient du carcatère Chrétien de l'identité Française.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. On peut utiliser les balises a, b et i dans leur rédaction. Pas de commentaires "anonymes".

Printfriendly