mercredi 23 avril 2008

La Com d'abord !

dirigeable GoodYear
Cette semaine, j’apprends que le président de l’Alliance Royale se retire sur son Aventin littéraire pour raison d’état. Nous ne lui disputerons pas un recul bien mérité après deux campagnes électorales éprouvantes. Par ailleurs, l’amirauté d’Action Française saborde ce soir son forum internétique en rade de Paris ! Tout ça fait quelque bruit dans le Landerneau royaliste qui ne scintille pas de mille feux. Les deux retraits sont un coup rude porté à notre communication, mais charbonnier est maître chez lui !

Si M. Adeline s’est présenté à la dernière élection présidentielle, c’était dans un but didactique, pédagogique, pour renouveler l’offre politique adressée aux Français en leur démontrant la pertinence du roi. La hauteur de la barrière d’accès aux grands médias était parfaitement vue, à preuve cette déclaration liminaire du candidat juste avant l’ouverture de sa campagne :
3Lis AR« J’ai décidé de continuer ce travail d’explication en me présentant à l’élection présidentielle.[…] Ce ne sera pas facile. Le mécanisme des 500 signatures, qu’il est question de renforcer, tend à ne permettre qu’aux candidats autorisés par les grands partis, qui contrôlent les élus, de participer au débat. Mais j’ai confiance en l’esprit de liberté des élus locaux, particulièrement des petites communes. Ce sont eux qui pratiquent le mieux cette démocratie équitable que j’appelle de mes voeux parce qu’ils sont proches de leurs administrés, au contact de leur réalité quotidienne et habitués à la prendre en compte en dehors des présupposés idéologiques ».
Si la barrière des 500 a été vue, identifiée, elle n’a pas été sérieusement étudiée, bien qu’elle fut la porte unique du tout-ou-rien. Les élus locaux, plus encore ceux des petites communes, sont dans les filets des conseils généraux, qui eux sont «politisés». Le maire de base n’a presque aucune autonomie d’investissement pour répondre aux besoins exprimés par ses administrés, sauf à monter au chef-lieu du département, et poser son petit dossier dans la corbeille de son conseiller «cantonal», qui réussira d’autant moins mal qu’il sera du même bord que le président du Conseil.

S’imaginer qu’exalter la liberté démocratique de choix puisse émouvoir les édiles locaux dévoile une certaine distance des réalités. Réalités, argument pervers pour la liberté de parrainage. Le déni patent de démocratie mis en musique par le parti de M. Chirac qui avait la phobie des petits candidats grignoteurs de voix utiles, est la cause de l’échec de communication de M. Adeline. Le condamner ne fait pas avancer le schmilblick. Si l’on veut renouveler l’expérience de la présidentielle, il serait sage d’étudier à fond le système de présélection des candidats par le collège de 100.000 élus préconisé par la commission Balladur. Critères et mode de validation sont à décortiquer tout autant que l’ambiance que ce dispositif créera au sein des cent mille happy few.
Dans son dispositif institutionnel, l’Alliance Royale n’avait pas grand-chose de spécifiquement communal à offrir aux élus locaux. Schivardi, si ! Au collège nouveau que proposera-t-elle qui puisse l’intéresser ? J’ose espérer qu’elle ne renouvellera pas l’erreur de naïveté fatale et construira à chaux et mortier une offre attrayante adaptée à son auditoire, déclinée en autant de volets que d’écoutes différentes. C’est un lourd travail d’équipe.

lys AFLe sabordage du forum de l'AFE donne la même distance des réalités. Tout forum politique est difficile à gérer, modérer, animer, et son efficacité en termes de propagande n’est pas mesurable. Celui-ci, héritier du forum lyonnais Anthinea, a intéressé 758 passants qui ont pris la peine de s’y inscrire alors qu’il est ouvert publiquement à la lecture. Ses membres ont laissé 73781 messages en deux ans et demi, certains très court, d’autres résultant d’analyses plutôt fouillées, même pointues. Ce n’est pas pour rien que l’Action Française revendique le statut d’école de pensée.
Nombreux sont ceux qui venus là, au hasard d’une navigation cybernétique, ont été accrochés par la force de l’argumentaire voire l’incongruité de la doctrine ou le plaisir de la querelle. Lesquels ont approfondi leur réflexion ? Les gens d’AF n’en connaissent que quelques-uns.

L’autre fonction d’un forum aussi marqué qu’un forum royaliste est l’organisation d’une communauté soudée, affranchie des distances, horaires et agenda. Les royalistes sont une espèce éparpillée. Le jeune royaliste de Villefranche-de-Rouergue seul dans son coin, comme l’expatrié en Allemagne ou aux Etats-Unis, peuvent s’agréger en continu et sans préavis à une communauté de pensée, partager ses idées, réflexions, irritations, colères et projets, et adapter son cheminement intellectuel au fil des échanges. Sans même passer par la case connexion. Ultrasimple.
Personnellement, je participe au forum ViveLeRoy depuis sa fondation (modèle 2004 modifié 2006) et je continue d’être surpris par tout ce que j’y apprends touchant au royalisme. Relativement isolé pour cause de raison d’état et horaires atypiques, j’apprécie cette facilité que me donne cet espace cybernétique d’être « dans » le mouvement.

clavier

Le défi numéro 1 du royalisme français est la Communication. L’offre politique monarchiste n’a aucune chance d’aboutir dans ce pays si elle n’acquiert pas de notoriété, au plus large, si le roi n’est pas réacclimaté dans la conversation générale. Le diamant demeure sous le boisseau et celui-ci est en fonte de fer, à peser des tonnes que nous n’arrivons pas à vaincre pour l’instant. La communication moderne est devenue un travail professionnel. Ne rajoutons pas cent ans groupusculaires aux cent ans décalés à contremploi que, par nos pères, nous avons connus.



hameçonnage à la mouche
Si l'article vous a plu ou déplu, vous pouvez aussi le faire suivre à un ami en cliquant sur la petite enveloppe ci-dessous :

4 commentaires:

  1. Les ex-forumeurs de l'AF et ceux de VLR intéressés à des vrais débats ont tout intérêt à s'enregistrer sur www.monarchiste.com . Les débats y sont encore rares mais d'un très haut niveau, et le site est réellement d'une autre dimension technique avec groupes privées et autres petits plus qui rendent les discussions plus sympas. Bon j'ai assez fait de pub, j'y retourne!

    RépondreSupprimer
  2. Il est dommage que le Forum d'Action Française ait supprimé sa présence visuelle. S'il voulait mettre fin à son activité, il aurait pu néanmoins conserver les anciens débats, ça aurait été une source intéressante pour tout le monde.

    C'est le même grief pour Adeline : qu'il veuille changer de voie, libre à lui, mais avoir supprimé son blog est assez indélicat... Ce n'est pas comme ça que la communication peut avancer...

    Je préconise, pour qu'une communication riche puisse exister, que désormais les discussions aient lieu sous la forme plus souple des blogs, par ailleurs bien plus facile à manipuler pour les animateurs. Or, beaucoup ont un blog, et peu nombreux sont les commentaires, même chez ceux qui reçoivent beaucoup de visites... Deux ou trois blogs dynamiques, appartenant à des sensibilités différentes, pourraient servir de base générale de discussion, Vive le Roy demeurant une sorte de pivot central...

    RépondreSupprimer
  3. Ou bien conserver et rendre accessible un best of des parties les plus intéressantes des anciens débats.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai entendu dire que l'AF allait ouvrir l'accès aux fils du forum clos après avoir réglé quelques points techniques.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. On peut utiliser les balises a, b et i dans leur rédaction. Pas de commentaires "anonymes".

Printfriendly