jeudi 7 août 2008

Boycottez vos télés!

rubikub JO
Demain 8/8/08 à 08H08 pm (moins un décalage horaire de six heures), la superstitieuse République Populaire de Chine ouvrira les énièmes Jeux Olympiques sous le regard attendri de Madame Sarkozy (sous toutes réserves me chuchote-t-on) et celui de tant de grands de ce monde. Qu'on ne compte pas sur moi pour avaler la pub télévisée qui va déferler dans mon super moniteur Loewe digital ! J'ai fait voeu de boycott des émissions olympiques pour punir le régime oppresseur de Pékin.
Bon d'accord, comme mon fils ne manquera la cérémonie d'ouverture pour rien au monde je serai forcément au courant, et peut-être même devrais-je jeter un coup d'oeil à l'insu de mon plein gré.

affiche boycott de la TV
Fin du cri ! Que la République chinoise organise le gouvernement des peuples Han à sa guise, elle a une longue expérience du contrôle de ces masses innombrables, et je ne me risquerai pas à lui donner des conseils ! Mais qu'elle impose son imperium à des provinces périphériques dont l'histoire est très décalée par rapport à la sienne est plus dur à avaler. Quand on les critique, les hauts fonctionnaires chinois vous font un cours sur la préservation des 50 minorités ethniques de l'empire, qui, il est vrai, est remarquable, jusqu'au point quand même de confiner ces groupes dans des territoires déterminés, un peu comme le firent les Américains des réserves d'indiens, et de les maintenir dans une certaine arriération civilisationnelle. D'accord, c'est bon pour le tourisme et ces braves gens ne se plaignent pas.

folklore minorité
Mais des nations comme celles des Thibétains ou des Ouigours ne peuvent pas être "gérées" en "indigènes de la république" comme les Cherokees sous tepees. De plus en plus les migrants chinois vers ses destinations de peuplement acquièrent des réflexes "pied-noirs" qui n'augurent rien de chantant pour demain, malgré le trompe-l'oeil d'un formidable essor d'infrastructures et d'immeubles prestigieux : Urumqi au Xinkiang est devenue une capitale qui ne le cède en rien aux autres grandes villes de l'intérieur, mais elle a aujourd'hui 60% de Chinois. Lhassa aura bientôt sa skyline et la ville sera elle-aussi majoritairement chinoise, du moins hors de la saison d'hiver.

Urumqi
Le gouvernement central est confronté à une triple contestation populaire.
Dans les provinces (han) de l'intérieur, il doit contrer une véritable insurrection civique qui s'est levée contre les pouvoirs locaux très discrédités surtout au niveau communal. Les manifestations paysannes parfois violentes se multiplient depuis plusieurs années, de même les émeutes de chômeurs dans les provinces industrielles du Nord-est. Après les destructions récentes du séisme du Se-Tchouan, cette insurrection mentale a gagné toutes les couches sociales au point qu'on a vu des mères de famille obliger des édiles municipaux à se mettre à genoux devant elles pour s'excuser de leur gabegie.
La grande parade des Jeux Olympiques tombe à pic pour calmer les foules et valide le "panem et circences" romain ; mais elle ne sera qu'un intervalle de beau temps politique, déjà oublié au prochain nouvel an lunaire sauf grave couac à Pékin lors des épreuves. Mais j'en doute, à détailler les mesures de précaution inimaginables décidées par le pouvoir.

kunming
Les deux autres contestations sont relativement moins graves car elles concernent les "colonies" du Thibet et du Turkestan chinois (Xinkiang), et contre elles, le gouvernement central bénéficie de l'approbation unanime des peuples han.
Les irrédentistes périphériques feraient bien de le prendre en compte, vingt ou trente mille morts dans leurs rangs n'émouvront pas beaucoup le Chinois de base. Seule laréprobation irritée de la communauté internationale pourrait éventuellement peser et quelque part sauver les autonomistes fébriles.

Encore faut-il que les pays lourds du Monde s'en inquiètent. Si ce ne sont que la France et les pays scandinaves, il y a gros à parier qu'il leur sera répondu d'un coup de chasse-mouches. Pour ce qui nous concerne, la Chine n'a de cesse de nous humilier au supplice de la goutte d'eau depuis la perte de face de la Torche à Paris : boycott des Carrefour, blocage temporaire des touristes chinois vers la France, mise en demeure par l'ambassadeur de Chine à Paris de ne pas recevoir le dalaï lama, report sine die des immatriculations de bureaux français à Pékin, police des Noirs dans les établissements nocturnes pendant les Jeux, etc. Elle sait que nous n'avons que la gueule, et même si le président Sarkozy allait jusqu'à l'esclandre, il ne serait suivi par personne.

lhassa feux d'émeutes
Alors, sans autre moyen que l'absence, j'ai décidé de taper dur au portefeuille pour les calmer un peu, en boycottant les émissions olympiques et donc les écrans de pub qu'elles véhiculent, et surtout en le faisant savoir afin que l'Audimat fléchisse et que les sponsors mercantiles connaissent le commencement du début d'une inquiétude nanoscopique. Désolé, je ne peux faire plus !


loriot
Si l'article vous a plu ou déplu, vous pouvez aussi le faire suivre à un ami en cliquant sur la petite enveloppe ci-dessous :

Printfriendly