samedi 14 mars 2009

La mitre à pointe

Mgr calderon Sobrinho« La loi de Dieu est au-dessus de n'importe quelle loi humaine. Alors, quand une loi promulguée par des législateurs est contraire à la loi de Dieu, cette loi n'a aucune valeur » (Mgr Sobrinho, Recife (Pernambuco). Bravo ! Le prélat tropical a excommunié la mère d'une fillette de neuf ans enceinte des œuvres de son beau-père qui la violait depuis l'âge de 6 ans, parce qu'elle l'a fait avorter. Le chirurgien qui a opéré la gamine - qui risquait de succomber avant le terme impossible d'une grossesse gémellaire dans des organes à peine éclos - a été excommunié de même.
Une décision aussi grave pour les prévenus est-elle le résultat d'une audience, sinon ressortit-elle à l'oukase ? Il n'y a que les abrutis des régimes totalitaires qui jugent sur les dispositions sèches du Code. Nul n'attendait que le porte-flamme de l'invincible charité se change en bourreau de l'âme.
Ce diocèse est celui du défunt Dom Helder Câmara ...

Si la mère est une catholique messalisante, l'excommunication équivaut à la mort mystique car elle est désormais non seulement retranchée de la communauté des fidèles mais encore barrée du Paradis. A se demander si l'archevêque est bien conscient qu'il est là pour guider le troupeau effrayé de son destin comme le signale à tous la crosse de sa fonction, ou au contraire pour juger ex-cathedra et condamner avec exécution immédiate de la sentence dans la grande tradition de terreur théocratique que l'on croyait engloutie dans un passé oublié. Ni appel, ni cassation comme au bon vieux temps de Dom Bernardo.

Si la vie est sacrée parce que cadeau de Dieu, comme nous le rappelle le Vatican dans cette affaire, il n'est écrit nulle par qu'elle doive aussi emprunter l'urètre d'un salopard qui abuse régulièrement d'une enfant. A faire justice et croire en même temps en la sagesse divine, autant tuer sur le champ tous les protagonistes de ce drame en adressant le nœud gordien à ce Jésus Christ des derniers jours qui Lui saura démêler les attendus que nous ne savons pas hiérarchiser (codex des Albigeois, dit de Béziers).
Mais voilà, les hommes ne sont pas tous d'accord pour s'en remettre aux puissances invisibles, aussi ont-ils inventé cette sorte de justice imparfaite et provisoire qui sert de garde-fous ici-bas à l'espèce la plus féroce de la planète Terre.

Mgr Sobrinho a atteint et franchi son seuil d'incompétence au moins comme obstétricien. Il est temps de le retirer du circuit avant le manège aux chapeaux rouges. Il n'y a pas qu'à la FSSPX qu'on doive revoir les tableaux d'avancement.

Terminons par un commentaire "neutre" : « Il y a des fois où il faut se taire. C'est tout. Ne rien dire. Bien sûr cela reste grave des choses comme cela, mais il y a un moment où il y a la loi et où il y a l'application de la loi. C'est ce qu'on appelle l'épiquie¹ » (Mgr Genoud, Lausane (Suisse).

Jésus et les enfants


Note (1): Vertu par laquelle on se relâche de la rigueur de la loi par principe d'humanité et d'équité naturelle.





Si l'article vous a plu ou déplu, vous pouvez aussi le faire suivre à un ami en cliquant sur la petite enveloppe ci-dessous :

1 commentaire:

  1. Et mille fois, et infiniement, je vous suis là-dessus.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. On peut utiliser les balises a, b et i dans leur rédaction. Pas de commentaires "anonymes".

Printfriendly