lundi 30 mars 2009

L'heure estivale

GiscardCe matin je me lève comme Alex Loukachenko. Grâce au pharaon d'Estaing qui a pouvoir sur Râ, je vais vivre pendant sept mois à l'heure de Minsk ou d'Istanbul. Et moi qui me plaisait déjà de me réveiller à l'aube sans tourner l'électricité, me revoilà contraint d'allumer à nouveau au saut du lit. La presse spécialisée m'indique que la mesure visait à réduire notre consommation de courant sans qu'il n'ait jamais été possible de mesurer la mesure. Qu'importe, dès lors que les génies cosmogoniques en chambre de bonne l'avaient calculée ! Le coup de pied de l'âne est que, vu notre situation centrale en Europe occidentale, tous les états continentaux se sont mis à l'heure française, et qu'aujourd'hui si nous voulions abroger cette mesure anti-naturelle, il nous faudrait l'accord de tous nos voisins. Autant attendre Jean Sarkozy !

Pourquoi les hommes sont-ils à ce point intéressés à brider la Nature, jusqu'à décaler leur soleil ? A y bien réfléchir, c'est par immodestie. N'ont-ils inventé Dieu que pour s'arroger la propriété des sols, sous-sols, de l'eau et de l'air qui y courent ? Celui qui a écrit la Genèse a clairement fait la captation :

Adam original- Genèse 2.15 L'Éternel prit l'homme, et le plaça dans le jardin d'Éden pour le cultiver et pour le garder.
Au lieu de quoi l'homme prolifique moderne choisit les meilleures terres non pour en tirer de justes fruits, mais pour les bâtir. Louis le Grand à qui rien ne résistait, choisit de bâtir des marais et landes incultes au lieu de bonnes terres à froment !

- Genèse 2.19 L'Éternel forma de la terre tous les animaux des champs et tous les oiseaux du ciel, et il les fit venir vers l'homme, pour voir comment il les appellerait, et afin que tout être vivant portât le nom que lui donnerait l'homme.
S'imaginant au faite de la pyramide alimentaire alors qu'il est mangé sans problème par beaucoup d'animaux réputés inférieurs à lui, il n'eut de cesse de la détruire, n'y voulant rien comprendre jusqu'à ce qu'il en soit mortellement infecté.

Les scribes orientaux ne se sont pas aventurés dans cette barbarie méso-sémitique qui confie l'image terrienne des empires céleste et infernal aux bons et mauvais soins d'un être aussi attardé sur le chemin de l'Éveil. Ils ont fait participer les hommes du concert des dieux qui les écoutent, s'en amusent ou les plaint, sans leur donner, jusqu'à une date récente, le pouvoir illimité d'un landlord dément.
C'est de la capture des eaux que date l'Affront : Assouan, Les Trois-Gorges, demain le Grand Inga du Congo, visent à égaler le Grand architecte, mais leurs ingénieurs n'ont pas la vista nécessaire pour en anticiper sur cent ans les effets. Le sel revient partout en aval, qui se conjugue à la lente montée des eaux salines des mers.

aquarelle du grand inga
La Planète bleue semble - si elle dispose du moins de son libre-arbitre - vouloir se venger de la submersion des lemmings humains qui la dévore. Cette race devenant par elle-même une calamité naturelle, Elle détraque son atmosphère pour hâter leur réduction. Depuis l'anéantissement de la sélection naturelle par la prolifération des réseaux sanitaires et sociaux, comment la contenir tant que n'auront pas été construits les grands vaisseaux spatiaux menant les surnuméraires vers une autre galaxie ?
Par la pandémie !
Nous avons éradiqué la peste bubonique, la grippe espagnole, la variole, mais les nouvelles cartouches de fly-tox sont le H5N1 et le Sida contre lesquels nous luttons pour aggraver notre cas et ignorer l'intérêt général, bien différent dans ce cas du bien commun ! A moins qu'on ne finisse par manger nos vieux comme dans Soleil Vert.

danse de la pluieSale temps nous disent EKWO :
- Himalaya : le fonte des glaciers va surcharger les lacs d'altitude qui rompront leur endiguement naturel. Idem dans les Alpes.
- Canada : la débâcle du permafrost chasse tous les établissements inuits vers le sud. Une des rares civilisations qui n'aient jamais emmerdé personne s'éteint.
- Antarctique : la calotte glaciaire, qui représente 90% du stock d'eau douce terrestre, fond !
- Afrique : bye bye les neiges du Kilimandjaro, et les rivières qu'elles alimentent. L'Egypte va perdre 14% de surfaces agricoles. Le Sahara va se réchauffer !
- Amérique latine : seule la Patagonie va tirer son épingle du jeu, ce qui rassure Jean Raspail et Florent Pagny.
- Océanie : généralisation des moustiques et mort des coraux. Quid du Club Med ?
- Péninsule indienne : l'eau monte partout refoulant les populations vers des "tertres" déjà surchargés comme des radeaux médusiens.
- Chine : l'eau monte à l'assaut des côtes du Sud ; il faut mettre la Mandchourie en cultures.
- Pacifique : disparition de toutes les îles basses.
- USA : l'augmentation de la pluviosité et de la chaleur sur le Midwest-nord favorisera les rendements agricoles. Sont-ils touchés par le doigt du Dieu chrétien ou par la danse indienne de la pluie ?
- France : les catastrophes naturelles commencent à se normaliser, en attendant la fin des glaciers alpins qui bouleversera le climat et l'économie du quart sud-est.

Space Cargo by ~MaxD-Art on deviantART

Si l'article vous a plu ou déplu, vous pouvez aussi le faire suivre à un ami en cliquant sur la petite enveloppe ci-dessous :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés. On peut utiliser les balises a, b et i dans leur rédaction. Pas de commentaires "anonymes".

Printfriendly