vendredi 29 mai 2009

Européennes d'outremer

miss MartiniqueLes élections au parlement de Strasbourg impactent directement l'outremer français, en ce que la majorité des dispositions qui les visent sont co-décidées¹ par le Conseil de l'Union européenne (les gouvernements nationaux) et le Parlement des élus de tous les pays.
Se souvenir aussi que la nouvelle Commission doit être adoubée par ce parlement et qu'il serait souhaitable de débarquer le président Barroso dans le projet d'annuler le monopole de proposition de lois de la Commission. Malgré les dispositions réglementaires, on s'aperçoit que la technocratie usant de son expertise arrive très bien à tordre le bras des pays au bénéfice de sa propre hégémonie. Et si le "gouvernement professionnel" n'est pas pour déplaire aux royalistes, faut-il encore qu'il exerce son pouvoir dans le souci du bien commun des peuples. Les résultats constatés jusqu'ici ont privilégié une idée fédéraliste qui ne fait pas l'unanimité, au détriment des peuples que l'on craint !

D'autre pays européens que la France agrègent à eux des souverainetés ultramarines, le plus directement étant le royaume des Pays-Bas et Caraïbes². Le Royaume-Uni est souverain sur de beaux restes³, le plus souvent des paradis fiscaux ! Et le plus gros morceau est au Danemark avec le Gröenland. Plus bas, le Portugal et l'Espagne considèrent leurs îles atlantiques autonomes comme quasi-métropolitaines, mais l'Union les a classées "ultrapériphériques", ce qui ne s'explique pas pour les Canaries puisque le méridien "zéro" de l'Europe impériale fut depuis Charles-Quint celui passant au droit de l'île de Fer (Hierro). D'autres pays européens possèdent des territoires outremer, comme la Norvège (Bouvet, Jan Mayen, Pierre Ier, Terre Reine-Maud et Svalbard) ou des curiosités comme les îles anglo-normandes ou les allemandes de la Frise.

navire dans la tempêteMais ces élections ont aussi une influence sur les pays du Tiers monde extérieurs à la Communauté européenne quand ils participent aux accords de Cotonou (ex-convention de Lomé). Ils sont aujourd'hui 79 qui peuvent bénéficier de systèmes techniques de stabilisation des marchés de denrées assez puissants, d'une aide au secteur minier et d'un accès plus rapide à la BERD (Banque européenne pour la reconstruction et le développement). Les Français qui vivent dans ces pays sont donc concernés par les élections européennes autant que leurs compatriotes des DOM-TOM. Il est de leur intérêt bien compris de se présenter à leur consulat dès aujourd'hui pour faire établir les procurations qu'ils adresseront à l'électeur de leur choix inscrit en France sur les mêmes listes qu'eux.

lys alliance royale
Appel de l'Alliance Royale aux Français d’outre-mer


Français d’outre-mer, le parti royaliste qu’est l’Alliance royale a formé une liste de candidats, afin de vous proposer de choisir parmi eux vos prochains représentants à l’assemblée européenne.

Il est courant de dire : les Rois ont fait la France ; il faudrait ajouter que ce sont eux qui ont ajouté l’outre-mer à notre pays, plusieurs départements de métropole étant français depuis moins longtemps que vous.

Aujourd’hui, la république semble parfois bien empruntée quand il s’agit de vos territoires, de vos départements, de votre vie, de votre économie.

Au contraire, pour nous, royalistes, ce n’est pas vous qui êtes loin de nous au point qu’on vous oublie, c’est nous qui sommes loin de vous, nous qui comptons sur vous.

A l’heure d’une construction européenne laissée à la libre initiative de grands partis mondialistes, nous avons besoin que vous réaffirmiez à nos concitoyens qu’avant d’être Européens, vous êtes d’abord Français.

L’Europe est une réalité, l’Europe est une chance, l’Europe doit progresser pour être forte face au reste du monde. Mais pour y parvenir, l’Europe doit être composée de nations dont l’identité est claire, sans état d’âme.

Les Français, quel que soit l’endroit du monde où ils vivent, doivent être solidaires de notre pays France, comme la France doit s’occuper de ses enfants, partout dans le monde.

A l’occasion de cette échéance, élisez des représentants qui ne sont pas otages du régime des partis, mais conscients de la France dans sa diversité.

Téléchargez et imprimez votre bulletin de vote sur notre site.


carte UE des PTOM

Note (1): Les domaines en co-décision sont trop nombreux pour être listés ici. Nous vous adressons à la wikipedia. De cette liste on peut noter les transports, la coopération douanière, la libre circulation des travailleurs, l'environnement et le fonds de développement régional.
Note (2): Aruba, Bonaire*, Curaçao, Saba*, Saint Eustache*, Sint Maarten (*)= communes néerlandaises de plein droit
Note (3): Anguilla, les Bermudes, les îles Caïmans, la Géorgie du Sud-et-les îles Sandwich du Sud, les Falklands, Montserrat, les îles Pitcairn, Sainte-Hélène, le Territoire britannique antarctique, le Territoire britannique de l'océan Indien, les îles Turks-and-Caicos et les îles vierges britanniques.



polynésienne
Si l'article vous a plu ou déplu, vous pouvez aussi le faire suivre à un ami en cliquant sur la petite enveloppe ci-dessous :

4 commentaires:

  1. si vous pouviez éviter l'utilisation de cet infâme anglicisme : impacter..... En bon français, il suffit de dire INFLUENCER !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Impacter est un mot français du domaine médical qui sort de son ghetto d'origine. On pourrait dire ici "percuter" mais certainement pas "influencer" qui ne donne pas la finalité de l'action évoquée.

      Supprimer
  2. Rho, vilain Catoneo qui nous pousse à lire son post par l'inclusion malicieuse de photos de délicieuses vahinées...
    Mais ça marche. Enfin pour moi.

    RépondreSupprimer
  3. Que nos lecteurs antillais (environ une centaine selon Sitemeter) veuillent bien voter Alliance Royale ce samedi 6 juin.
    Vive le roi !

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. On peut utiliser les balises a, b et i dans leur rédaction. Pas de commentaires "anonymes".

Printfriendly