jeudi 14 mai 2009

La loi du lion

logo assisesLes Assises du royalisme français, repoussées à l'an prochain, seraient le bon moment pour au moins discuter l'agenda d'une rénovation monarchiste, si l'on s'accordait d'abord (?hum...) sur les quatre points suivants, sachant qu'à défaut il n'est jamais inutile de se rencontrer pour diffuser un peu d'humanité dans les relations internes au Roycoland :

(aa)- le retour du roi, probablement dans des circonstances dramatiques, ne pourra être obtenu durablement sans l'accord au moins tacite des peuples de France, à peine de les voir secourir les profiteurs du système aux abois qui tiendront jusqu'au bout les médias principaux pour appeler aux révoltes urbaines.

(bb)- une certaine "indifférence" populaire aux cris d'orfraies de la nomenklatura en péril ne peut être que l'aboutissement d'une démarche de "dénigrement raisonné¹" équilibrée par la vulgarisation d'une offre politique monarchiste lisible et applicable (du modèle présenté ici dans "le jeu du roi"? pourquoi pas?).

(cc)- l'énergie royaliste se dissout dans la division des chapelles et la dérive de militants émiettés sur tout le spectre royco, qui passent assez vite au stade de sympathisants pour finir dans le camp des nostalgiques flous. Cette situation découle de la loi de tolérance qui fait droit à toute opinion même néfaste dès lors qu'elle ne contrevient pas aux bonnes moeurs, et qui maintient donc dans des situations précaires mais semble-t-il éternelles, les sous-structures très endommagées survivant dans un décorum vide de sens et de gens.

lion bas-relief(dd)- l'union faisant partout la force sauf en Belgique, seule la loi du lion² permettrait de concentrer les moyens du succès en appliquant la substitution totale des cadres et moyens du vainqueur aux cadres et moyens des vaincus.
Aux Etats-Unis cette loi est qualifiée de "loi des dépouilles³". Elle est parfaitement légitime car elle garantit l'efficacité de la gouvernance.
Mais pas chez nous. Cent quatre-vingt ans de légitimisme, cent soixante ans d'orléanisme et un bon siècle d'Action française et de providentialisme mêlés, n'ont produit que des vaincus si l'on en reste au plan de la société politique. La seule accession d'un ersatz maurrassien au pouvoir dans l'histoire (1940-1945) est "controversée", la seule imitation (Salazar), inaboutie faute d'avoir transformé l'essai par une restauration.
Lequel trouvera l'agressivité nécessaire pour convaincre à défaut démolir ses contempteurs ? Aucun ! C'est sans se noyer dans le cristal de la boule le résultat que l'on peut prédire des Assises 2010, en espérant quelque part se tromper.

MAIS ! A supposer que surgisse la "divine surprise" d'un parti leader incontestable, - on pense bien sûr à un prince volontaire, formé à la physique sociale, porteur d'idées politiques et en fonds - on pourrait dérouler l'agenda politique ci-dessous :

Sept étapes :...

2010 ...
demi lis brodé1.- Promotion
la plus large du renouveau monarchiste au sein de la mouvance royaliste sur la base d'une plateforme politique simplifiée pour aider à sa propagande, par tous moyens de diffusion pendant un an.

2011 ...
demi lis brodé2.- Inventaire
des structures et organismes militants, y compris les cercles discrets de province. Le refus d'éditer les comptes sera qualifié de banqueroute de facto et les cotisants prévenus. Sinon on peut continuer à agoniser deux cents ans de plus.

2012 :
demi lis brodé3.- Destruction
complète des structures déficitaires afin que leurs vestiges n'encombrent la voie du renouveau et ne continuent à siphonner des subsides par charité chrétienne en souvenir du confort de l'échec inévitable. Option : mise en route du projet raspalien "Nous irons tous aux Kerguelen".

2012 :
demi lis brodé4.- Récupération
d'une structure viable avec sa propre équipe remotivée, ajout d'un attaché de presse expérimenté et insémination artificielle de la structure par la plateforme politique retenue aux Assises.

2013 ...
demi lis brodé5.- Construction
d'un portail médiatique et d'une agence de presse professionnelle sur crédit-relais privé. A défaut, on peut s'inspirer du portail Royal-Artillerie expliqué en long et en large au début de cette année.

2013 :
demi lis brodé6.- Appel général
exceptionnel à doubles cotisations sur la structure unique et abonnement groupé à sa presse par le moyen du portail. Sept ans de travail de propagande.

2020 :
demi lis brodé7.- Pèlerinage à Chartres
pour ouvrir le résultat de l'appel d'offres en direction des princes, après deux ans de palier de la rénovation monarchiste. Si ce palier n'est pas atteint en 2018-2019, jeter l'éponge et gagner la Patagonie.

demi lis brodé7bis.- Catoneo, en passe de ne pouvoir lire Tintin plus longtemps, passe commande aux Ets Kuhn-Blanchard de la même charrue que celle fournie par leurs fondateurs à Chinchinatus, et saborde enfin Royal-Artillerie avant de se retirer au Castanet !
A moins que ce ne soit à l'étape n°1...





Note (1): les professionnels de la propagande trouveront un terme plus heureux.
Note (2): le lion superbe et généreux qui a vaincu son adversaire lion, le tue ou le force à l'exil, et tue toute la progéniture de son prédécesseur avant que de le remplacer dans les faveurs de la lionne. C'est une loi naturelle de préservation de l'espèce que l'on peut transposer dans la perpétuation d'une idée meilleure parce que efficace, sur un espace libéré des saboteurs, au moins pour le temps de la reconquête politique. Y parvenir est moins important que d'en avoir parlé !
Note (3): succédané de l'antique loi des Opimes.

soldats
Si l'article vous a plu ou déplu, vous pouvez aussi le faire suivre à un ami en cliquant sur la petite enveloppe ci-dessous :

3 commentaires:

  1. Que dire devant ce bel enthousiasme ? Sinon que je crois pas que les royalistes réagglomérés suffiront à faire surgir quelque chose... Il leur manque un projet solide, et rien de ce qui a été produit ne peut être qualifié de solide. il manque aussi un prince solide, proposant autre chose que les rengaines.

    Je redirai toujours la même chose : des références qui masquent mal la boussole réelle de beaucoup d'entre eux, telles que votre remarque (cc) sur les "idées néfastes"... les agacements sans cesse répétés - coups de patte contre l'Histoire, étonnants de la part de ceux qui revendiquent l'Histoire... coups de griffes contre les princes qui ne vous conviennent pas... attitude négative et fermée vis-à-vis des royalistes qui ne sont pas passés par les grades de l'initiation interne... ou qui osent des solutions secuant la poussière.

    Vos tentatives, Catoneo, ont le mérite de clarifier la compréhension intellectuelle des questions, d'envisager pratiquement la mise en ordre d'actions et surtout de démontrer cette possibilité.

    RépondreSupprimer
  2. Il n'est pas nécessaire d'être assuré du succès pour entreprendre, ni de voir d'abord Compostelle pour en prendre le chemin, mais il faut quand même pouvoir mesurer le progrès de sa propagande.
    C'est ce que devrait nous offrir l'exploitation du questionnaire des Assises dont les réponses sont collectées par la Conférence Monarchiste Internationale et qui fera l'objet d'une synthèse donnant l'état des lieux.
    C'est à partir de là que la loi du lion sera d'actualité.

    RépondreSupprimer
  3. Votre réforme est sulfurique, mais sans doute nous y sommes convoqués par des décennies de sur-place.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. On peut utiliser les balises a, b et i dans leur rédaction. Pas de commentaires "anonymes".

Printfriendly