vendredi 4 septembre 2009

Le Parti Pirate

logo PPKézako le Parti Pirate ?
C'est une machine à couler les droits d'auteur en organisant l'anarchie du téléchargement sur Internet sans le Pouvoir. "L'ordre sans le pouvoir" : connaîtraient-ils la formule qu'on les rattacherait à Proudhon mais ils n'ont aucun ancrage dans le passé. Leurs grappins ont été lancé à l'abordage du futur. Si ...! ils savent malgré tout que "la Propriété c'est le Vol". Enfin presque.

L'utopie proudhonienne a déjà percuté ailleurs : c'est l'affaire de la Communauté du Libre, GNU/Linux et Wikipedia pour les sachants. Son fondateur Rikhard Stallmann n'est pas un gourou gonflé au coquelicot afghan, il attaquait les copyrights classiques de manière construite en leur substituant les licences alternatives. Par le choix de telle ou telle licence, l'auteur définit précisément quelles libertés il souhaite accorder : liberté de reproduire l'oeuvre, de la modifier,... mais également sous quelles conditions il concède lesdites libertés : obligation de mentionner son nom, par exemple. De telles licences, de ce fait, si elles sont plus permissives que le "droit d'auteur" légal, sont tout de même plus contraignantes que le Domaine public, véritable cimetière des droits : on peut donc régir dans la liberté. C'est l'évolution qui attend le Parti Pirate qui va se dé-radicaliser pour embrasser plus large et gagner en efficacité ce qu'il perd en doxa.
Royal-Artillerie est édité sous une licence Creative Commons spécifique.

président KalkvingeC'est sa condamnation à trente millions de couronnes suédoises par un juge vendu au lobby des copyrights qui a lancé Piratpartiet en Scandinavie. C'est la loi HADOPI qui a lancé le Parti Pirate en France.
Combattre les droits d'auteur excessifs, les brevets de blocage et l'invasion de la sphère privée par la police d'Etat, l'idée est suédoise¹. Depuis 2006, l'affaire a pris des proportions jusqu'à ce que Piratpartiet fasse 7% aux Européennes et gagne un siège au parlement de Strasbourg pour son vice-président. Son homologue allemand a aussi un siège au Bundestag. Si ce n'est pas encore du lourd, c'est déjà du sérieux.
Quand je vous aurai dit que le parti est ultracapitaliste, vous aurez de quoi satisfaire votre perplexité :« Les conservateurs ne sont pas pour le capitalisme pur. Ils sont une espèce de poules mouillées sociales-libérales. (...) Je me définis comme ultracapitaliste, et c’est à partir de ce positionnement que je me suis impliqué politiquement. (...) La bataille maintenant se joue sur les droits des citoyens, qui est le sujet majeur. Plus important que le système de santé, l’éducation, le nucléaire, la défense et toute cette merde dont on débat depuis quarante ans. » (Rickard Falkvinge, président)

Ça change !
Enfin pas tellement : la filiale gauloise s'est déjà subdivisée en trois partis Pirate, le PPF, le canal historique (PPFCH) et le PP-Cérésiani qui est peut-être la taupe de Beauvau sinon de Solferino, comme en Corse ou en Roycoland. Faut pas désespérer des us et coutumes du royaume.

Pour finir, la première proclamation des candidats : rambouillet
Longtemps attendue, cette candidature est un signal fort à l’échelle européenne en faveur du libre accès à la culture et à l'information, le respect de la vie privée des citoyens et la refonte du code de la propriété intellectuelle, face aux brevets et aux droits d'auteur. Cette élection intervient, précisément, dans la période du vote de la loi Hadopi et précèdera l'ouverture du débat sur la future loi Loppsi : cette candidature porte la voix des citoyens qui souhaitent dénoncer les choix de société que compte nous imposer le gouvernement actuel.
Chaque voix compte !
Porteurs d'idées nouvelles, nous comptons sur chacune et chacun d'entre vous pour affirmer avec force vos convictions citoyennes. Si chacun d'entre nous le souhaite et se mobilise pour aller voter, alors, ensemble, nous saurons offrir à la politique nationale le renouveau qui s'impose pour relever les défis de notre temps, et envisager plus sereinement ceux à venir.
- Maxime Rouquet et Laurent Le Besnerais -


On les aura ! Sus à la 10° !

Plus sur le Parti Pirate en passant par la Wikipedia.


Note (1): ...d'où la voile de drakkar du logo



Si l'article vous a plu ou déplu, vous pouvez aussi le faire suivre à un ami en cliquant sur la petite enveloppe ci-dessous :

1 commentaire:

  1. Première réunion de campagne à Rambouillet, mercredi 9 septembre :

    Cette réunion se tiendra dans la salle Saint-Hubert (proche de la Mairie de Rambouillet),
    Avenue Georges Pompidou
    78120 Rambouillet.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. On peut utiliser les balises a, b et i dans leur rédaction. Pas de commentaires "anonymes".

Printfriendly