lundi 23 novembre 2009

L'Équation de l'Ultra

équation sur vitrailPenser, cet exercice qui nous fit un jour descendre de l'arbre est dangereux. Vous risquez la libération de votre esprit et franchir sur le sérac de votre témérité intellectuelle, la crevasse qui sépare l'hétéronomie¹ de l'autonomie¹. L'esprit libre vous fait "libéral". Quelque sorte de monstre enfanté loin du regard de votre Créateur par un démon rousseauiste, voire pire, maurrassien peut-être. Sans l'avoir cherché, autonome, vous bravez les forces supérieures auxquelles appartient votre destin (toute référence mythologique pourtant fort commode serait ici une insulte au Magistère) et ce que vous concevrez de la sorte sera à chaux et sable non amalgamés, inliés, vite érodé, vite ruiné. La liberté de penser offense les dieux ! Vous vous croyiez libre ? Folie, vous devez obéir à l'Invisible, même s'il est acté chez tous les peuples de la Terre que "Les hommes naissent libres et égaux en droits". En principe, fini donc le Code Noir, fini l'acquisition légale de pouvoirs in utero. On n'y reviendra pas. Jamais ! Euh ... la liberté de conscience ? Vous n'y êtes pas du tout.

Penser conduit à rompre la laisse dès lors que cet exercice intellectuel rend l'esprit vagabond et le détache des vérités révélées par les puissances transcendantales qui peuvent en faire, si elles veulent, du petit bois. Vous devez étudier la Révélation sans la penser. Apprendre par cœur le Magistère de l'Eglise - les madrasas sont un exemple à suivre -, ingérer la Somme de saint Thomas d'Aquin et les commentaires autorisées de l'époque moderne, apprendre les Lois Fondamentales à leur dernier stade de pétrification, et ne faire aucun bruit susceptible de réveiller la Providence qui cache sa montre dans son gousset.

D'ailleurs, les clubs royalistes adeptes de l'hétéronomie sont des cercles d'études et jamais de pensée. Ils sont les conservateurs de la vraie foi royaliste, et contre cela il n'y a rien à dire. Le dogme est connu pour n'y point revenir. Un dogme n'est pas évolutioniste. Les hésitants peuvent passer par le blogue du Trône & l'Autel. Respectueusement et trivialement aussi : il en faut ! Même si le profil mental de l'Ultra est exactement celui du taliban.
Qui ?
Du taliban.

talibansLes talibans sont des « néo-fondamentalistes » qui visent au retour de la pureté originelle de l'islam. Au contraire des islamistes vulgaires, ils veulent d'abord réislamiser les mœurs, la justice, les êtres humains avant de construire un Etat. Même s'ils marquent une préférence pour le califat, la forme de l'État, son régime politique, n'a pas d'importance pour eux, à la condition de respecter la loi divine². Et seuls ceux qui l'ont étudiée, c'est-à-dire les talibans, sont à même de l'expliquer aux fidèles et d'en assurer le respect.
D'où le néologisme que l'on croise dès fois sur les fora où l'on s'énerve : "catholiban, va !".
A preuve, dans la définition ci-dessus il n'est que de changer les termes "islamiste" par "royalistes", "réislamiser" par "rechristianiser", sachant que ceci ne peut être l'œuvre que de la FSSPX. Auriez-vous reconnu quelqu'un ?

On revient sur terre ?
arc de triomphe casséLe déclin de notre pays pourrait-il être enrayé par un changement de régime politique ? Chacun sait qu'il faudra plus que ce changement pour remonter la pente, et d'abord vaincre l'affaissement moral de la société française qui plombe littéralement le pays. Mais, ceci étant, d'aucuns pensent (oui, oui, ils osent) que remettre une monarchie en tête de pyramide serait une solution apportant aux corps sociaux les garanties de base assurées par l'exercice inentravé et désintéressé des pouvoirs essentiels de l'Etat, ceux que l'on qualifie de "régaliens" (les bien nommés). En forme de slogan : sortir l'Essentiel du jeu politicien.

Les chemins qui y conduisent sont divers, mais une certitude est d'acception commune : "on ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif" ; essayez ! Des siècles d'implication volontaire des corps sociaux dans le Politique - les Etats-Généraux ce n'est que ça -, ont convaincu le citoyen qu'il fallait au moins lui demander son avis, directement ou pas, voire même faire semblant, mais aller chercher d'une façon l'autre son acceptation ou sa neutralité désintéressée. En résumé, il faut travailler l'Opinion.

La monarchie ne sera pas possible si les corps d'influence politique qui charrient publiquement les scories de la propagande révolutionnaire, restent les seuls en scène, à la débiner au moindre prétexte. Les raisonnements monarchistes, leur articulation dialectique et les images porteuses d'affect, doivent être entendus et le moins mauvais vecteur de cette propagande est de créer le marché d'opinion qui éveillera l'intérêt des médias mercantiles. Beurrrrk ! D'où le travail de réacclimatation de l'idée royaliste en France au niveau de la particule élémentaire qu'est l'individu (le pécheur de l'ultra), par tous moyens, même les plus anodins s'ils sont redondants et nombreux. A ce titre, la dernière émission³ "Des Racines et des Ailes" sur la cathédrale de Reims fut exemplaire d'une bonne propagande, même involontaire. Ces particules ionisées royalement se multipliant, créeront le marché précité, ce qui y attirera les faiseurs d'opinion et les dictateurs de la mode, jusqu'au déclenchement d'un effet boule de neige.
Je crois que Thierry Ardisson laboure ce sillon, mais quelques autres aussi, comme Lorant Deutsch, Patrick Besson, Didier Barbelivien ou paraît-il Isabelle Adjani et (au-delà de ces pitons dialectiques) des dizaines encore plus ou moins discrets mais dont les noms chantent au public.

affiche électorale Alliance RoyaleDe ces chemins, le parti de l'Alliance Royale a choisi la notoriété par le combat politicien de plein jour et s'est organisé en conséquence, avec une plateforme politique, des sections locales, des programmes électoraux appropriés à chaque scrutin, etc...
A quoi le catholiban-ultra dit STOP !
Approcher le peuple sous tout autre angle que celui du troupeau de brebis pasteurisé par la Révélation est impur. Faire seulement mine de lui demander son avis établit la "souveraineté populaire" et exalte le péché mortel du "suffrage universel". La démarche est salissante pour l'âme, et l'on se doute bien qu'il n'est de meilleur nettoyant de l'âme que le brasier du bûcher. A cette proclamation, le royco collant s'interrompt, pose la brosse dans le seau et roule les affiches. Quoi faire alors ?
"Attendre la Providence en étudiant ses enseignements, sachant que le roi est désigné d'avance, ce qui est rassurant, et se confire en espérance par la prière".
Finalement, pas si taliban que ça ! Le vrai de vrai empoche son coran, sort le sabre et va couper des têtes !

Moralité : ne pensez pas, avalez ! soyez une oie pieuse assidue au gavage et vous serez sauvée. "Royalistes, le roi ne vous concerne pas", telle est l'injonction de l'ultra.
Et paradoxalement, je suis d'accord avec lui. Comme dit quelquefois sur ce blogue, ma seule ambition une fois le roi revenu est d'imiter Cincinnatus, suivre mes grands bœufs blancs sur le sillon fumant de la glaise d'octobre, et laisser les choses politiques aux mains de professionnels qui y risqueront leur peau. Chacun son métier ; mais qu'on ne vienne pas me disputer la liberté de conscience, sauf à risquer l'éventration.
Mais pour y atteindre, à mon nirvana du royaume revenu, il faut d'abord se sortir les doigts du c.l et ne pas s'abîmer en dévotions. Pour le prie-dieu, il sera toujours temps !

Ôtez les tapons de fût !



Note (1): Au sens politique, on dit qu'une collectivité, un pays... sont autonomes quand ils s'administrent selon des lois qu'ils se sont eux-mêmes données, au lieu de les recevoir de l'extérieur. En philosophie, ce terme désigne la libre disposition qu'a une personne de sa volonté. Si celle-ci est entravée, soumise à des contraintes extérieures, ou invalidée par des impulsions non contrôlées, il y a hétéronomie.
Note (2): chez le catholiban, la loi divine exige la monarchie absolue transcendée de droit divin et exercée selon les lois fondamentales du royaume de France. On peut bien sûr partager cette définition sans cotiser à la Sainte Inquisition.
Note (3): voir dans les archives de FR3, l'émission du mercredi 11 novembre 2009 et ses trois sujets : "dynasties", "le sacre", "une cathédrale pour l'éternité".



Une faute d'orthographe, de grammaire, une erreur à signaler ? Contactez le piéton du roi à l'adresse donnée en bas de page et proposez votre correction en indiquant le titre ou l'url du billet incriminé. Si l'article vous a plu ou déplu, vous pouvez le faire suivre à un ami en cliquant sur la petite enveloppe ci-dessous :

25 commentaires:

  1. Si ça, ce n'est pas une ouverture des hostilités....

    juste une precision: les legitimistes ne parlent pas de bruler les temples , les synagogues, voire les mosquées!

    Pas de genocides de "mecreants" ou "d'infidèles" programmé....pas d'apartheid en vue,non plus! Que les legitimistes mettent en avant la primauté du catholicisme semble .... indispensable! C'est l'essence même de la Monarchie Traditionelle! Celle qui court de 987 à 1830 (avec une legere interruption , me dit on)

    Pour autant l'edit de tolérance fut signé par Louis XVI....

    Pour ce qui est de l'implication politique, je parle en tant que sympathisant de l'AR qui colle ses affiches de temps en temps!

    4000 voix aux europeenes montrent que le chemin sera .....long (pour les optimistes)
    A moins d'attendre -c'est mon cas- des "evenements" non prevus , mais de plus en plus previsibles.....

    Je reste d'accord avec vous : il est utile de "chuchoter " le nom du Roy à nos contemporains , mais sans illusion sur la voie electorale.....

    Je pars me mettre dans ma tranchée avec mon casque lourd: Lulo va frapper!

    RépondreSupprimer
  2. Un "Mars", et ça repart !

    RépondreSupprimer
  3. Pas de genocides de "mecreants" ou "d'infidèles" programmé....pas d'apartheid en vue,non plus! Que les legitimistes mettent en avant la primauté du catholicisme semble .... indispensable! C'est l'essence même de la Monarchie Traditionelle! Celle qui court de 987 à 1830 (avec une legere interruption , me dit on)
    Je vois que vous ne lisez pas attentivement les "excommunications " du Grand Puant Lulo (c'est affectueux et chamanique à la fois).
    Hors de la trace ultra point de salut, ce qui n'est pas très grave si on a l'habitude des grosses chaleurs, mais pas plus d'expression. "Taisez-vous !" est l'injonction suprême.

    Je vais plutôt prendre un Twix !

    RépondreSupprimer
  4. Je précise à l'usage des contempteurs de l'AR qui ne vont pas tarder, que je considère moi-même la démarche du parti royaliste comme une démarche de pure notoriété, sans ambition raisonnable en termes d'élus,sauf dans les scrutins à sa mesure, savoir les cantonales, et les municipales des petites communes.
    Par contre il est des scores qui rapportent des sous au prorata des voix, dès qu'on dépasse une certaine visibilité. A creuser.

    RépondreSupprimer
  5. Pendant la Grande Guerre, dans les tranchées, il arrivait que l'artillerie tirât trop court, et bombardât les fantassins amis.

    RépondreSupprimer
  6. Ou trop de talents pourrait-il tuer le talent ?

    RépondreSupprimer
  7. Avant toute chose, et avant qu'on ne vienne pleurer sur le fait que je "pollue" un blogue, je précise que des réclamations pouvaient m'être adressées directement par MP sur le forum T&A...

    Ah, Liberté, que d'âneries on peut dire en ton nom!

    Notre cher auteur s'ennuierait-il donc, qu'il vienne déposer ce pétard mouillé sur son blogue? La compagnie des colleurs-tracteurs ne remplace donc pas celle d'un contradicteur?

    Kardaillac parle aujourd'hui de penser, alors que d'habitude, il pousse les autres à l'activisme: il est curieux d'ailleurs de se lamenter sur l'inaction de son prochain quand on se contente de donner de la voix: allez, montrez-nous vos albums de vacances "Tag forever" ou "Le tour de France du collage"... A moins que le piéton du roi ne soit affligé de cors aux pieds ou d'ampoules aux mains?

    Il y a un problème dans sa manière de penser et de se prétendre au-dessus du primate. On apprécie que l'auteur ait fait l'effort d'aller chercher la distinction autonomie/hétéronomie! Mais le problème, c'est qu'il sépare le vrai et le bien de l'être, introduit subjectivisme et relativisme dans la pensée, qui sont les deux piliers du libéralisme, comme l'a bien écrit un certain Marcel Lefebvre, docteur en théologie:

    "Le subjectivisme, c'est introduire la liberté dans l'intelligence, alors qu'au contraire la noblesse de l'intelligence consiste à se soumettre à son objet (...) Ce n'est pas l'intelligence qui crée les choses, ce sont les choses qui s'imposent à l'intelligence, telles qu'elles sont.(...) Celui qui cherche le vrai doit renoncer à soi, renoncer à une construction de son esprit, renoncer à inventer la vérité. (...) En rejetant la soumission au réel, le libéral est entraîné à rejeter les essences immuables des choses..."

    L' "esprit libre" de Kardaillac est avant tout détaché de toute loi hormis la sienne: lui, sujet, s'émancipe de l'objet, pour mieux le déformer selon sa fantaisie. Il ne sait pas que la liberté est la faculté de se mouvoir dans le bien et le vrai, selon Léon XIII.
    Démolisseur de tout loi objective, naturelle (syndrome du post-maurrassisme, sans doute) et révélée (ce mépris récurrent est curieux...), il ne connaît rien d'autre que son propre jugement sur le bien et le mal, le vrai et le faux.
    Et comme par un malencontreux hasard, il n'est pas Dieu, il se plante... et erre de contradictions en demi-convictions, de soutiens à géométrie variable en idéologies: la jeannolâtrie disparut au profit d'un courte légitimisation, découragée en raison de la méchanceté de certains (qui ont le tort de ne pas reconnaître un génie quand ils en voient un...) mais remplacée par une "alliancite" toute neuve mais vraiment fraîche (ni franche) dans ses intentions...

    On n'ose parler de cohérence, le mot ayant ici une saveur liberticide, la pudeur est de mise! C'est que le réel a le tort incommensurable de ne pas s'adapter à Kardaillac! La Révélation est si contraignante, le Magistère est un bloc, quelle peut bien être leur utilité? La réponse se trouve dans la première partie du Catéchisme de St Pie X, celle réservée aux enfants n'ayant pas l'âge de raison.

    La pure et simple raison, voilà pourtant une faculté qui permet de voir, à la suite du De Regno, le rôle central des Lois fondamentales dans la tradition monarchique.

    Mais à quoi bon s'y intéresser, quand on roule pour "le roi"? C'est d'ailleurs un curieux activisme royaliste que celui qui entend présenter une monarchie sans tête à nos contemporains...

    RépondreSupprimer
  8. Les cercles adhérents à l'UCLF ont donc le tort de ne pas être des sociétés de pensée... ce qui est fort dommageable quand on a de l'ambition et un génie méconnu... sauf en ce qui concerne le sarcasme. La comparaison avec les talibans n'apporte rien de bien profond à la compréhension du légitimisme, mais elle permet d'esquiver les points gênants en prétendant régler son compte au gêneur. Mais n'est pas Voltaire qui veut, et cela n'enlève rien à la particularité du royalisme à la Kardaillac, qui est une bulle de savon. Une fine enveloppe brillante, aux couleurs chatoyantes et changeantes, ne peut dissimuler un vide abyssal, celui du néant.

    Pas de science politique, pas de principes solides, mais du flou, du vague, de l'inconstant, avec par-dessus tout l'orgueil de se croire au premier jour du monde, hors d'atteinte de l'expérience et de leçons de l'Histoire...

    Je n'ai jamais pris Kardaillac-Catoneo et les orléanistes (au sens philosophique) pour des imbéciles, certaines de leurs (trop rares) oeuvres écrites sont souvent aussi pertinentes que leur regard sur l'actualité.
    Mais ils ont un défaut insupportable, celui de l'ignorance volontaire.

    L'esprit missionnaire est indissociable du royalisme cohérent. Mais pas sans l'apport de la Révélation en général, et des leçons de la théologie morale en particulier. Or, quand le naturalisme (négation pratique de la vérité révélée) s'en mêle, on ne distingue pas que CE N'EST PAS L'INTENTION QUI FAIT LA BONTÉ DE L'ACTION.
    Puisque le chaland se croit dans son bon droit en donnant son avis sur tout, et surtout son avis, grâce aux formidables libertés modernes dont il crève, on n'ira pas le détromper... mieux, on lui laissera choisir le roi! Qu'importe, puisqu'on a fait de la monarchie une magnifique abstraction, un "principe" froid et désincarné!
    Ce chemin du mensonge, qui consiste à enfoncer la tête de son prochain sous l'eau sous le prétexte qu'il en l'habitude, n'est pas et ne sera jamais le nôtre.
    Cette manie de vouloir prendre les armes de l'Ennemi, le "moins mauvais", pour en faire ce qu'on veut est puérile, procédant d'une méconnaissance TOTALE de la philosophie sous-entendant ces moyens, qui sont tout sauf neutres; elle serait risible si elle ne poussait pas tant de bonnes personnes à se croire plus habiles que leurs prédécesseurs: combien de gens ont poussé la porte des légitimistes ou des orléanistes après l'excellente émission de France 3?
    Le cas AR va dans le même sens: par naturalisme, en oubliant les glorieuses oeuvres des partis royalistes depuis deux siècles, on pousse dans le sens du Système qu'on prétend combattre, avec l'idée "marketing" que la monarchie peut se vendre aussi bien que n'importe qu'une voiture ou une boîte de petits pois... Vous avez dit bien commun? "Taisez-vous!"

    Quoi faire alors? Nous devons la vérité, à nos concitoyens et à nous-mêmes: la première des charités n'est-elle pas de les prendre pour autre chose que des imbéciles, et de ne pas les conforter dans le fumier moderne?

    Moralité: Vous voulez arriver à quelque chose? Partez avec l'idée que le royalisme ne commence pas avec vous et que vous n'êtes pas LA personne qui manque pour que la Restauration advienne, par un bon coup de com', en même temps que la nouvelle console et la couche-culotte dernière génération...

    La Vérité vous rendra libres... mais pas de la liberté de perdition de Kardaillac.

    RépondreSupprimer
  9. Cher Kardailac,

    Finlement combien d'inconnues y-a-t-il dans votre équation ?

    Y-aurait-il un mathématicien-sociologue disciple de Vilfredo Pareto sur ce blogue ?

    Et si en plus il était disciple de Cauchy, quel bonheur ce serait de pouvoir lire sa contribution !

    RépondreSupprimer
  10. "Je crois que Thierry Ardisson laboure ce sillon, mais quelques autres aussi, comme Lorant Deutsch, Patrick Besson, Didier Barbelivien ou paraît-il Isabelle Adjani et (au-delà de ces pitons dialectiques"
    ...
    Excusez-moi,
    mais vous divaguez !

    RépondreSupprimer
  11. Pas du tout. Pourquoi ces gens (Adjani mise à part) se déclarent-ils royalistes quand on ne leur demande rien ? La démarche est volontaire et fait l'effet d'une "propagande" individuelle.
    D'autres avant eux ont fait leur coming out semble-t-il pour la même raison. Mais je vous accorde que ces démarches ne sont pas concertées.
    Elles n'en sont que meilleures.

    RépondreSupprimer
  12. Qu'un "people" se déclare royaliste a plus d'impact que bien des publications confidentielles de notre bord. C'est un peu triste.

    RépondreSupprimer
  13. Vive le roi de Barbevilien n'est pas équivoque :

    Vidéo AFE

    RépondreSupprimer
  14. pitons dialectiques (hi, hi)
    http://christroi.over-blog.com/article-cristo-rey-2007-39801103.html

    RépondreSupprimer
  15. Si cher Lulo,

    Je vous remercie de vos commentaires fouillés et copieux qui apportent à ce modeste blogue de graphomane l'auréole céleste qu'il n'aurait jamais seul.
    Je suis peiné à l'idée de savoir que vous mourrez avant d'avoir fini de réfléchir, et qu'assis à la droite du Père, vous contemplerez vos oeuvres terrestres qui n'auront pas avancé d'un mètre pendant l'incarnation de votre génie.
    Réflexion ne vaut pas action même si elle doit la précéder. Précéder veut dire aussi, un jour atteindre et dépasser.
    Avec l'âge peut-être...
    :)

    RépondreSupprimer
  16. Cher Catoneo,

    Mes commentaires ne sont jamais qu'une réponse adaptée et inspirée par la tradition monarchique, mais je crois que vous commencez à le savoir!

    Je suis peiné de voir que votre "réflexion" ne vous pousse pas franchement dans la voie de la vérité et de la cohérence, loin s'en faut... enfin, pour l'instant!

    Quant à mes oeuvres, j'ai un critère de jugement, qui en vaut un autre, mais assez objectif ce me semble: l'augmentation des visites sur les sites légitimistes.
    Je n'aurai pas le front de m'en attribuer tout le mérite, mais j'espère y contribuer un peu.
    Et de vous voir creuser l'antagonisme autonomie/hétéronomie est plaisant!

    Quant à changer d'avis... personne n'en est à l'abri: que celui qui se croit sûr de lui-même prenne garde de ne pas tomber.
    Mais quand je vois la santé d'esprit des légitimistes âgés, notre doctrine est une cure de Jouvence spirituelle et une liberté (si, si... souvenez-vous: la Vérité vous rendra libres) dont on ne veut plus se passer! Essayez!

    Je concluerais sur un texte fait sur mesure pour vous... et moi:

    http://www.laportelatine.org/district/ecoles/activitesecoles/stbernard/lab0911/lab0911.php#lacoste0911

    De grâce, surmontez votre allergie, et lisez le texte en dessous des soutanes!

    Bien cordialement,

    Lulo

    RépondreSupprimer
  17. Je n'ai aucune allergie à fréquenter la FSSPX. St Joseph des Carmes, le Cammazou, me parlent plus qu'à vous. Et j'ai servi la messe en latin sans utiliser les plaquettes bien plus longtemps que vous ne l'avez jamais fait. Prenez sur vous de réfréner ce ton "docteur de la loi" qui gonfle vos interlocuteurs, dont vous ignorez le CV.
    Sur le fond, on divergera jusqu'au bout, bout exclu. Vous et vos amis entretenez le Conservatoire du Royaume de Droit divin au travers de cercles, et maintenant de sites, c'est très bien.
    Abîmez-vous dans l'attente du messie royal, mais n'insultez pas les impatients, parce que le "royaume" ne vous appartient pas. Sauf si vous me montriez l'acte de propriété, bien sûr.

    Je suis sincèrement ravi de l'affluence sur les sites légitimistes, mais votre base doctrinale "Vive Le Roy", lancée il y a un an et demi déjà, n'a qu'un PageRank à zéro alors que le blogue de Mickaelus qui ne produit pas quotidiennement, a atteint un PR3 (sans vous).

    Ne relâchez pas l'effort et ne dégoûtez pas vos sympathisants qui ne sont pas tous catholibans. C'est ... élémentaire !
    Mais j'oubliais, vous ne recherchez aucune notoriété en ce monde.

    RépondreSupprimer
  18. Cher Catoneo,

    Si vos écrits étaient au diapason de vos pensées, il n'y eût point de méprise.
    Votre mépris affiché de l'Eglise (vos sorties sur les cathares n'ont pas été oubliées, tout comme une certaine accointance avec les "indo-européens"...)
    ne vous permet pas vraiment de donner des leçons aux autres sur la connaissance de leur "CV": faites-nous la grâce de vous appliquer votre propre police.

    Nous ne sommes pas seulement les gardiens de fait, presque malgré nous, de la tradition monarchique: nous la cultivons par l'apport du progrès des sciences humaines. Bien plus, nos cercles sont déjà des lieux de renaissance du bien commun, par la prise de responsabilités: "venez et voyez"!

    Mais cela vous échappe, et parce que nous entendons être soumis à la Providence, vous nous prenez pour des providentialistes... C'est un raccourci ridicule (VLR dénonce le providentialisme bien mieux que les naturalistes ex-futurs-maurrassiens) mais bien commode pour auto-légitimer son activisme...

    Quant à votre contestation de notre notion de la tradition monarchique, nous acceptons d'avance toutes vos critiques, pourvu qu'elles soient sérieusement et rationnellement fondées, c'est-à-dire sur les principes de la saine philosophie (l'autonomie n'est pas la bienvenue) et du progrès des sciences humaines (remballez Bainville, on connaît). Allez-y, on vous attendra le temps qu'il faudra!

    Je n'entends rien au jargon informatique; mais je constate que notre bibliothèque en ligne reçoit presque 70 visiteurs par jour, ce qui n'est pas trop mal pour un site doctrinal. Et je ne peux que me réjouir de la popularité du blogue de Mickaelus, que vous opposez bien inutilement à VLR: ils se renvoient l'un à l'autre, et sans moi!

    Puisque vous tentez de rattraper le train de la légitimité, permettez-moi de vous rappeler que la bonne volonté ne marche pas bien longtemps à sens unique...
    Les "impatients" agiraient bien en ne faisant pas l'économie d'une introspection, et du passé de leurs idées et de leurs pratiques.

    Les légitimistes non-catholiques ont réussi, avant vous, à intégrer (souvent très bien) les impératifs de la Foi et de la saine philosophie, cela devrait donc être à la portée d'un ancien servant de messe, non?

    Nous n'aspirons à aucune notoriété... personnelle. Mais nous nous réjouissons du fait que la légitimité fait son chemin (voyez la majorité des commentaires sur les deux futurs enfants de France, hors de la "roycosphère")... indirectement grâce à vous et aux orléanistes dynastiques et philosophiques.

    RépondreSupprimer
  19. Permettez-moi de revenir préciser un point important:

    Les légitimistes catholiques ne sont pas tous des fidèles de la FSSPX, même pas tous des tradis.
    En aucun cas, l'UCLF n'est la succursale de la FSSPX, ni l'inverse: il n'est pas besoin de rappeler que le district de France a choisi un soutien actif à Civitas.

    http://www.viveleroy.fr/article8.html?artpage=8#outil_sommaire_8

    Pour nous, légitimistes, nous entendons rester à notre place, c'est-à-dire dans le domaine temporel: nous n'avons ni compétence ni grâces d'état pour prétendre à une action dans le domaine spirituel. Nous entendons appliquer à la lettre la distinction entre le spirituel et le temporel.
    Nous recevons humblement la doctrine catholique traditionnelle, par la voix des clercs (là est leur rôle dans le domaine temporel), et il suffit de l'étudier un peu pour constater la parfaite conformité de la tradition monarchique française avec elle.
    Plaise à Dieu que les catholiques (et les autres) fassent cet effort!

    RépondreSupprimer
  20. Feu Gérard Saclier de la Bâtie fonda et l'UCLF et l'association Saint-Pie V. Son fils Hugues qui préside aux destinées de l'UCLF n'est pas conciliaire non plus.
    Que craignez-vous de cet amalgame ?
    Il est parfaitement raccord avec le Manifeste légitimiste.
    Vous avez l'air gêné.
    ?!

    RépondreSupprimer
  21. Je me suis sans doute mal exprimé, et je vous prie de m'en excuser. La seule chose qui me gêne, c'est que tous les tradis, et par extension, tous les catholiques ne soient pas légitimistes!

    Or, il existe souvent chez les catholiques en général une tradition nationale-catholique qui les fait aller au suffrage universel et/ou à l'activisme comme à la source... pour les résultats qu'on connaît depuis 150 ans.

    Cela étant, il est certain que le combat pour la tradition monarchique est difficilement séparable de celui pour la Tradition de l'Eglise (tant mieux), et beaucoup de légitimistes (dont votre serviteur) participent à l'un et l'autre, précisément parce que, comme vous le soulignez fort justement, ils sont "parfaitement" raccord", notamment en ce qui concerne la Tradition telle qu'elle est gardée par la FSSPX.
    De là, d'ailleurs, le soutien de nombreux religieux.

    La distinction entre le temporel et le spirituel induit deux comportements spécifiques et complémentaires, pour les fidèles-légitimistes. Personnellement, je ne mêle pas des affaires religieuses, et j'ai du mal à comprendre ces laïcs qui refont dans leur coin, en véritable société de pensée, les discussions doctrinales Rome/FSSPX...
    A chacun son métier, comme vous l'écrivez si bien, et chacun à sa place... en n'oubliant pas ce que César doit à Dieu, bien sûr!

    J'ai le regret de vous annoncer que, une fois n'est pas coutume, vos informations ne sont pas à jour: le président de l'UCLF est, depuis plus d'un an, M. Pierre Bodin.

    RépondreSupprimer
  22. Vous auriez pu faire une brève notice sur le forum Vive Le Roi afin d'informer largement.

    RépondreSupprimer
  23. Je ne savais pas que j'étais le secrétaire d'un forum oecuménique!!! Si ses membres suivaient aussi bien notre actualité que nous suivons la leur, ils seraient informés à temps!

    RépondreSupprimer
  24. C'est forum participatif ouvert aux quatre vents et à n'importe qui.
    :)

    RépondreSupprimer
  25. Comme toute société de pensée!

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. On peut utiliser les balises a, b et i dans leur rédaction. Pas de commentaires "anonymes".

Printfriendly