vendredi 4 décembre 2009

L'Alexandrina

Mr SerageldinIsmaël Serageldin est un homme heureux. Debout au môle de "Pharos", il attend le cadeau que lui fait la France pour enrichir sa super-bibliothèque dont le nom est tabou dans toutes les autres.
« Légendaire, considérée autrefois comme une des sept merveilles du monde, la Bibliothèque d'Alexandrie fut le symbole de la connaissance universelle. Rouverte depuis 2003, elle abrite aujourd'hui cinq cent mille documents en libre accès et possède de fabuleuses archives comme celles liées au Canal de Suez. Résolument moderne, elle devrait ouvrir un espace francophone l'année prochaine grâce aux dons de la Bibliothèque Nationale de France (Le Figaro) ». Le gouvernement français tient parole et vient de commencer à fournir les onze kilomètres de rayons du département de littérature française.

port d'Alexandrie
Cinq cent mille ouvrages partiront de Marseille vers Alexandrie. Un premier conteneur chargé de trente cinq mille livres fut béni lundi dernier par Frédéric Mitterrand et Jean-Claude Gaudin. Les pisse-froid dénoncent cette générosité du ministre sur le dos des contribuables, oubliant volontairement qu'il est plus "sûr" en Orient de donner des livres à lire que l'argent des livres à acheter. La France n'a pas vocation à rester emmurée dans sa problématique impossible et la démarche favorise un acteur important de la Francophonie (l'Université Senghor dépendant de l'OIF est à Alexandrie) tout en participant très visiblement à un symbole mondial de culture. Pas mal M. Neveu !
Cette collaboration intelligente et le premier conteneur lancé sont l'occasion de découvrir la nouvelle bibliothèque d'Alexandrie.

bibiothèque
C'est une grosse machine culturelle, couvée par l'Unesco et l'Egypte sur les ruines du site antique présumé, carbonisé par le Calife Omar en 642. L'histoire de la bibliothèque antique est sur la Wikipedia. La Bibliotheca Alexandrina - c'est son vrai nom - renoue avec le projet de Ptolémée Ier et a l'ambition de faire colossal, ce qui en soi n'est pas mauvais dès que l'on sait qu'il faut une certaine taille pour capter les évènements culturels d'ampleur. L'économie d'échelle est de classe mondiale. Nous avons essayé de ramasser l'offre de la BA :

intérieur de la grande salle
* Une Bibliothèque générale pouvant contenir cinq millions de livres.
* Un centre pour l’Internet Archive.
* Six bibliothèques spécialisées :
(i) arts, multimédia, audiovisuel ; (ii) malvoyants ; (iii) enfants ; (iv) ados ; (v) microformes ; (vi) livres rares et collections spéciales.
* Quatre musées :
(i) Antiquités ;
(ii) Manuscrits ;
(iii) Musée Anouar el Sadate ;
(iv) Histoire des sciences.
* un Planétarium.
* L'ALEXploratorium pour que les enfants découvrent la science.
* Un Culturama : premier panorama culturel composé de neuf écrans multicouches numérisées interactives. Le Culturama met à la disposition du monde contemporain une remarquable présentation multimédia attractive et informative sur le patrimoine de l’Egypte à travers 5000 ans d’Histoire, illustrée et mise en valeur par des exemples tirés de l’héritage pharaonique, copte et islamique.
* VISTA : l’Immersion Virtuelle des Applications des Sciences et de la Technologie est un environnement interactif de la réalité virtuelle, qui offre l’occasion aux chercheurs de transformer les données bidimensionnelles à des simulations 3D et de les pénétrer. Etant un outil pratique de visualisation au cours de la recherche, VISTA aide les chercheurs à simuler le comportement des systèmes naturels ou humains complets, au lieu de les observer simplement ou d’en construire des modèles physiques.

toit de la BA
* Neuf expositions permanentes : (i) Impressions d'Alexandrie (Collection Awad), (ii) Le Monde de Shadi Abdel Salam, (iii) La Calligraphie Arabe, (iv) L'Histoire de l'Impression, (v) Le Livre de l'Artiste, (vi) Les Instruments Astronomiques et Scientifiques Arabes à l'Epoque Médiévale, (vii) Mohie El-Din Hussein : un Parcours Créatif, (viii) Les Œuvres de l’Artiste Abdel Salam Eid, et (ix) Collection Raaya El-Nimr et Abdel-Ghani Abou El-Enein.
* Quatre galeries d'expositions temporaires.
* Le Centre de Conférences pour des milliers de personnes.
* Huit centres de recherche académique : Centre des Recherches Alexandrines et Méditerranéennes (Alex-Méd), Centre des Arts, Centre de Calligraphie, Centre des Etudes et des Programmes Spécialisés (CSSP), Centre International des Sciences de l'Information (ISIS),Centre des Manuscrits, Centre de Documentation du Patrimoine Culturel et Naturel (CULTNAT) siégeant au Caire, et Centre d'Etudes Hellénistiques d'Alexandrie.
* Le Forum du Dialogue. Ouf !

rampe d'accès

Et si cela ne suffisait pas, la Bibliotheca Alexandrina est aussi l'adresse de plusieurs institutions comme ABA (Academia Bibliotheca Alexandrinae), ASEST (Société Arabe pour l'Ethique des Sciences et de la Technologie), ALF (Fondation euro-méditerranéenne pour le Dialogue entre les Cultures Anna Lindh), l'Institut des Etudes pour la Paix (Mouvement Suzanne Mubarak des Femmes pour la Paix), HCM (Projet de Recherches Médicales HCM, le Centre René-Jean Dupuy pour le Droit et le Développement, TWAS-ARO (Bureau régional arabe de l'Académie des Sciences pour les Pays en Développement), FIAB/IFLA (Bureau régional de la Fédération Internationale des Associations de Bibliothécaires et des Bibliothèques), le Secrétariat des Commissions Nationales Arabes pour l’UNESCO, MENANEE (Réseau du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord pour l’Economie environnementale).

Vu la taille de l'ensemble, cinq cent milles livres français n'est pas un don démesuré, et quand vous aurez tout lu, vous irez dégorger cette science dans les rues grouillantes du centre ville où vous attendent toutes les surprises.


centre d'Alexandrie
Une faute d'orthographe, de grammaire, une erreur à signaler ? Contactez le piéton du roi à l'adresse donnée en bas de page et proposez votre correction en indiquant le titre ou l'url du billet incriminé. Si l'article vous a plu ou déplu, vous pouvez le faire suivre à un ami en cliquant sur la petite enveloppe ci-dessous :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés. On peut utiliser les balises a, b et i dans leur rédaction. Pas de commentaires "anonymes".

Printfriendly