mardi 7 décembre 2010

Questions d'Orient


Bachar al-Assad arrive à Paris. L'Université du Maryland a confié à la Zogby International, un des plus gros sondeurs américains, la conduite d'une enquête d'opinion cet été au Maroc, en Egypte, Jordanie, Arabie séoudite et aux Emirats, mais pas en Syrie - les gens ne pouvant librement répondre. Elle l'a publiée sous le titre The 2010 Arab Public Opinion Poll¹, que nous aurions traduit en France par "Que pense la Rue Arabe en 2010 ?".

Ca décoiffe. Les réponses ne sont pas raccord et de loin avec les choix exprimés par les dirigeants arabes, encore moins avec leurs intimes convictions incinératrices révélées par le site de piratage Wikileaks, jusqu'à mesurer une fracture nette entre eux et leur société civile, ce qui anticipe de violents soubresauts dans ces pays. Si certaines réponses sont attendues, comme sur la priorité à donner à la solution du litige de Palestine (p.11), d'autres sont moins convenues. J'ai noté en passant que lorsque les réponses sont triées sur deux classe d'âge (moins et plus de 36 ans) il n'y a pas d'opposition entre elles, donc pas de remise en cause future de ces tendances.
Extraits :

Si l'Iran acquiert des armes atomiques, comment en qualifieriez-vous les conséquences sur le Moyen-Orient ? (p.50)
Plutôt positives : 57% - Sans effet : 20% - Plutôt négatives : 21%
Voir les résultats par pays, page 54. La bombe arabe a donc de beaux jours devant elle, du moins tant que la région sera sous le feu nucléaire israélien. Les réponses ne disent pas non plus quels sacrifices les peuples sont prêts à consentir pour s'en doter. La faillite économique de l'Iran n'est pas mise en parallèle. Les émirats qui sont au balcon, sont contre.

Parmi ceux qui pensent que l'Iran recherche à se doter d'armes atomiques, 70% croient que l'Iran a le droit de poursuivre son programme nucléaire. Avec l'aide des ingénieurs nord-coréens ? La question ne fut pas posée.

Si vous deviez vivre dans l'un des pays suivants, lequel préfèreriez-vous ? (p.58)
France 51%, Allemagne 17%, Grande Bretagne 10%, Etats Unis 7%, Chine 6%, Russie 3%, Pakistan 2%.
Pas folles les guêpes, les pays à minarets hurleurs n'ont pas la cote ! Et nous attirons toujours autant, depuis que les Croisés ont rembarqué à Saint-Jean d'Acre.
Pour faire des études, nous sommes encore en tête, mais la fourchette est resserrée entre nous, l'Allemagne, la Grande Bretagne et les Etats-Unis.

Dans un monde où une seule superpuissance dominerait, lequel des pays suivants préfèreriez-vous comme La Superpuissance ? (p.56)
France 35%, Chine 16%, Allemagne 13%, Grande Bretagne 9%, Russie 8%, Etats-Unis 7%, Pakistan 6%.
La politique arabe du Quai d'Orsay a porté ses fruits. Ou bien est-ce la rémanence de notre cabrage onusien contre Colin Powell où Dominique de Villepin débonda le lyrisme échevelé du setter fou contre l'empire bushien. Je l'entends encore dans l'oreille.
Finalement, l'incompétence de Monsieur Kouchner aura porté chance puisqu'il n'a pas inversé le courant de sympathie de ce monde arabe sans lequel nous serions condamnés au gaz de houille.

Nous sommes leader également pour les réponses aux questions suivantes :
- Citez deux pays, hormis le vôtre, qui jouent le rôle le plus constructif au Moyen Orient.
- Citez deux pays où le peuple dispose le plus de libertés démocratiques.
(p.64 et 65)

Par contre, et je m'en étonne, nos médias qui couvrent la zone Moyen Orient ne sont pas cités et l'usage du français dans l'acquisition d'information sur Internet est ramené à un maigre 13% globalement, avec le renfort du Maroc à 38%. Le Liban lit des informations en français à 5% (p.92). Madame Christine Okhrent devrait faire seppuku illico presto !

On continue...
Citez deux pays qui à votre avis sont la plus grande menace pour vous.
Israël 88%, Etats-Unis 77%, Algérie 10%, Iran 10%, Royaume Uni 8%, Chine 3%, Syrie 1%.
Tir groupé, mais les Marocains ont dû peser lourd en "faveur" de l'Algérie.

Quel leader international (en dehors de votre pays) admirez-vous le plus ? (p.66)
Extrait d'une longue liste : Recep Erdogan [Turquie] 20%, Hugo Chavez (Vénézuéla) 13%, Mahmoud Ahmadinejad (Iran) 12%, Hassan Nasrallah [Hezbollah/Liban] 9%, Oussama ben Laden 6%, Jacques Chirac 4% (autant qu'Hosni Moubarak), Saddam Hussein 2%. Barack Obama n'est pas cité, qui dans une question ad hoc recueille 62% d'opinions négatives (contre 23% en 2009).
Quelques indications :
Le premier ministre turc récolte déjà dans l'opinion arabe les fruits de son activisme pro-palestinien. Il n'y a pas si longtemps que le Turc était d'abord l'Ottoman méprisant et colonisateur. Erdogan fera-t-il renaître le Califat ? On peut en sourire deux minutes, mais y réfléchir dès la troisième, en lisant par exemple les billets de Gilles Malliarakis, grand spécialiste du panturquisme. On y accède par son site "L'Insolent".

Le Discours du Caire du président Obama (clic ici) n'a pas convaincu. A juger surtout de sa complète passivité sur le conflit israélo-palestinien. Le président iranien qui veut extraire le kyste juif du Proche Orient fait un bon score. On cite encore le cher disparu Saddam Hussein, le seul qui ait osé bombarder l'Etat hébreu avec de vrais missiles qui faisaient peur.

Le chapitre identitaire du sondage est aussi très intéressant. Chaque fois que la question hiérarchise l'identité nationale, l'identité arabe, l'identité islamique et le cosmopolitisme, c'est globalement l'identification à l'islam qui est en tête sauf au Liban (normal) mais aussi en Jordanie ou la jordanité l'emporte à 58% (p.74). C'est la monarchie hachémite qui a le meilleur socle populaire. Elle en aura besoin. Les émirats du Golfe et le Maroc s'ouvrent eux au cosmopolitisme (10%).

En conclusion, ce sondage très imparfait dès lors qu'il n'affine pas ses résultats à la population observée, a le mérite de fournir beaucoup de matières premières pour suivre l'évolution des opinions arabes d'une année à l'autre, et aussi d'être très maniable et dépouillé de tous commentaires vaseux (le pourquoi de ce billet). On en retiendra, au moment où les positions se crispent autour de la bombe iranienne, que justement l'Iran a la Rue Arabe derrière lui, contrairement à tous les dirigeants arabes qui le haïssent.
Une action éventuelle d'éradication de la menace iranienne ne sera pas acceptée par les gens, et je conseillerai à Monsieur le Président de la République Française de ne pas se louper sur nos intérêts bien compris et, à tout le moins, d'avertir nos compatriotes sur zone vingt-quatre heures avant armaggedon, qu'ils puissent se ranger des représailles aveugles. Chiche.

Au fait, Sarkozy a fait 4% comme second leader préféré. Pas mal quand on sait son empathie avec Israël et ses lois "liberticides" ciblées. Avec Chirac (8% en second également), ils sont quand même les seuls occidentaux de la liste (p.67). Barack Hussein Obama doit en être meurtri après s'être mis en frais et en fonds, il n'apparaît qu'en négatif partout et quand il apparaît.
François Ier avait raison, notre avenir est à l'Est. On va embaucher Barberousse² pour nettoyer Marseille !

Note (1) : document original de 95 pages en cliquant ici
Note (2) : Hérodote.net vous en dit plus
Une faute d'orthographe, de grammaire, une erreur à signaler ? Contactez le piéton du roi à l'adresse donnée en bas de page et proposez votre correction en indiquant le titre ou l'url du billet incriminé. Si l'article vous a plu ou déplu, vous pouvez le faire suivre à un ami en cliquant sur la petite enveloppe ci-dessous :

1 commentaire:

  1. Article très intéressant . Toujours un vrai plaisir de lire Royal Artillerie ! Bonne continuation à vous Catonéo , et à bientôt !
    Cadoudal .

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. On peut utiliser les balises a, b et i dans leur rédaction. Pas de commentaires "anonymes".

Printfriendly