Index alphanumerique

mardi 10 janvier 2012

Pour Louis XVI



Samedi 21 janvier pourrait être une journée royaliste chargée à Paris.
Quatre endroits où se rendre successivement :
A midi, l'alternative est entre la messe (rit extraordinaire) à la mémoire du Roi Louis XVI en la basilique Saint-Denis (M° ligne 13), organisée par le Mémorial de France à Saint-Denys, et la messe pour le repos de l'âme du roi Louis XVI à Saint-Germain l'Auxerrois, organisée par le Cercle de l'Oeillet blanc.
A 3 heures, galette des étudiants d'Action française aux bureaux AF du 10 Croix des Petits-Champs (M°Palais Royal)
A 6 heures, cortège aux flambeaux pour le roi mort entre la Madeleine et le square Louis XVI. Rendez-vous devant l'escalier de l'église à 18:00:00.
A 8 heures, banquet alsacien de l'Action française chez Flam's, 62 rue des Lombards (M° Châtelet), en présence des pontes. 30 euros la place à réserver dès à présent auprès du CRAF (clic).
A minuit, deux Alka-Seltzer et au lit.




Comme chaque année, Royal-Artillerie s'applique à faire un billet moins convenu, en souvenir de Louis XVI, exécuté sur l'échafaud de la Première République le 21 janvier 1793. Roi à 20 ans, jeune de caractère et plutôt emprunté mais assurément timide, le prince accédant était plus cultivé que la moyenne des princes de son temps, même s'il n'avait pas beaucoup voyagé. Aimant l'étude et la micromécanique, il était d'un naturel nonchalant et la reine trouvait qu'il avait l'esprit plus lent que le sien, sauf pour la chasse où il s'épuisait. Même s'il avait un courage physique certain et une forte stature, il n'aimait pas l'ambiance du camp de guerre qui aurait été une bonne formation au métier de roi (Choiseul). Il n'avait pas non plus les élans érotiques des Bourbons précédents qui, à l'exception de Louis XIII, traquèrent la biche jusqu'à un âge avancé. Son peu d'intérêt pour la reine qu'il ne mettra enceinte que sept ans après ses noces portera conséquences au plan politique - on lira la thèse médicale de Georges Androutsos de l'université Claude-Bernard à Lyon. La reine délaissée, construira sa cour et son réseau, vivra un peu sa vie, jalonnée d'extravagances et d'amours platoniques de substitution, et, étrangère malgré elle, deviendra un frein aux réformes en laissant la cabale emporter les meilleurs ministres. Eut-elle été "domptée" qu'elle aurait tenu son rang et peut-être fait bloc, elle en avait d'ailleurs la trempe comme elle le montrera, tête haute, dans les épreuves ultimes de la famille royale.
Ce fut aussi un père aimant et attentif, et la mort de son aîné du mal de Pott pendant les Etats Généraux l'attristera beaucoup à l'issue d'une longue et cruelle agonie. Au Temple, il reporta ses talents de pédagogue sur son cadet, souhaitant qu'il ne devienne jamais roi. On sait la fin.

On ne peut dire que Louis XVI ait été un roi "faible", encore moins le lourdaud dessiné par les révolutionnaires. Intelligent mais un brin paresseux et agacé par la crise financière devenue institutionnelle, il s'est quelquefois débarrassé des contraintes de sa charge, décidant d'un coup de tête, parfois et tragiquement à contre-pied du bon sens. Mais que pouvait faire un roi, jeune encore malgré tout et peu porté sur la combinazione, contre tous ? La liste de ses adversaires est impressionnante en nombre et qualité et le corps premier du royaume, sa charpente, la noblesse, recula aux Etats puis le lâcha au premier coup de canon.
Sait-on assez que les régiments étaient peu sûrs, travaillés par les idées nouvelles, que les Suisses de Nancy s'étaient mutinés en 90, que les hiérarchies pensaient d'abord à sauver leur place dans un premier temps, et leur tête le lendemain, que finalement très peu de notables entendaient soutenir leur roi l'épée à la main ? Aucun quasiment.
Finalement, à l'exception du concours de quelques gens d'armes dont les yeux finirent pas se dessiller et qui se battirent aux Tuileries, le roi ne fut jamais en sûreté, ce qui ne prédisposait pas à une réflexion sereine, l'eut-il tentée. Encombré à mon avis d'une humanité hors de saison, il n'était pas l'élu de la Providence pour faire une carrière de saint au détriment de beaucoup de braves gens qui eux furent forcés de le devenir. Il restera dans les mémoires comme un roi submergé par les évènements et diminué par un alibi de charité chrétienne qui lui coupait bras et jambes. Il n'aurait jamais dû venir s'installer à Paris. La bataille du 10 août n'aurait jamais dû avoir lieu. Mais l'expédition de Montmédy non plus, qui était l'aveu d'impuissance qu'attendaient ses ennemis jurés.

Malgré l'armoire de fer, il ne méritait certainement pas la mort, mais à dénombrer la masse de citoyens tués au moindre prétexte, on comprend qu'il ait trouvé cela normal en un sens comme il le dit à Malesherbes venu lui donner le verdict. Dans l'épreuve de sa captivité et jusqu'au dernier moment il sera un grand roi, acceptant le supplice injuste qui le fit monter vers ses pères ; "Fils de saint Louis, montez au ciel !" murmura sur l'échafaud l'abbé de Firmont quand la tête tomba . On ne peut que déplorer qu'il n'ait brisé sa coquille plus tôt. Si un paradis existe, son âme y est en repos ; mais pas la nôtre.
Alors, allons à la messe pour le roi Louis XVI, un peu pour nous aussi.




J'avais promis l'an dernier de faire une carte interactive des messes pour Louis XVI en 2012, mais la charge de travail professionnel m'en a empêché. De nombreux sites et blogues royalistes nous informent, comme Le Petit Conservateur Palaisien auquel je me permets de vous renvoyer.


Print Friendly and PDF

4 commentaires:

  1. Bonjour,
    Savez-vous si quelque chose doit avoir lieu du côté de la Suisse romande le 21? Par Google je n'ai rien trouvé.

    Echo des USA:
    http://takimag.com/article/politicians_better_saint_than_sorry#axzz1jcFzeJfo

    RépondreSupprimer
  2. Aucune idée. Merci pour l'adresse de Taki's que je ne connaissais pas.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,
    Il est un peu navrant qu'un légitimiste à notre époque persiste à croire à l'armoire de fer. Armoire qui n'existait pas avant le procès et qui n'a été conçue que pour accréditer les fausses charges retenues contre le Roi.
    J'espère que vous corrigerez votre article rapidement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolé. L'article ne sera pas corrigé sauf à ce que vous développiez plus avant l'affaire.

      Supprimer

Les commentaires sont modérés. On peut utiliser les balises a, b et i dans leur rédaction. Pas de commentaires "anonymes".