Index alphanumerique

samedi 14 juillet 2012

Univestivales 2012


Nos universités d'été sont nombreuses et fournies. Chaque chapelle publie la sienne, en voici le planning qui permet à chacun d'y participer ou de s'y montrer. Aucun des princes n'y est annoncé par mesure de sécurité.



Du vendredi 20 juillet à 17h au dimanche 22 à 17h, 12ème Université St Louis chez les Religieuses du Bon Pasteur 3 rue Barault 49045 Angers Cedex 1, l'Institut de la maison de Bourbon présente :
  • M. Charles-Antoine Cardot : Le royalisme de Christine de Pisan, première femme de lettres française au temps de Charles VI
  • M. Paul-Marie Couteaux : Ce que la civilisation française doit aux Rois
  • M. Christophe Jankowiak : Le roi mécène au service du royaume
  • M. Jean-Claude Lozac’hmeur : Aperçu sur l’histoire de la langue française
  • M. Philippe Pichot-Bravard : Les sociétés de pensées : de l’idéologie des Lumières au totalitarisme jacobin
  • M. Louis-Edgard de Pinieux : Culture et contre-culture
[la pension complète à 120 euros]
(s'inscrire à l'IMB 81 avenue de la Bourdonnais 75007 Paris – Tél.: 01 45 50 20 70)



Du lundi Du 23 juillet à 12h00 au 27 juillet à 14h00, suite de la 12ème USL au château du Prieuré 49240 Avrillé (Maine & Loire), l'Union des Cercles Légitimistes de France présente au grand complet l'équipe du site d'érudition légitimiste Vive Le Roy sur des thèmes choisis pour la formation des cadres de cercles. Y participeront aussi :
  • M. Philippe Laplanche : Le nationalisme, une ambiguïté qui perdure
  • M. Jean-Claude Lozac’hmeur : La révolution ou le mythe du Graal
  • M. Philippe Pichot-Bravard : De la philosophie des Lumières au totalitarisme jacobin
[la pension complète à 100 euros]
(s'inscrire à l'UCLF 144 rue des Professeurs-Pellé 35700 Rennes – Tél.: 09 71 31 10 40)



Du dimanche 26 août après midi au dimanche 2 septembre le soir, Camp Maxime Réal Del Sarte au château d'Ailly 42120 Parigny (Loire), l'Action française présente l'oeuvre de Charles Maurras à l'épreuve de la crise :
Ce qui avait été dévoilé du programme a fait l'objet d'un billet spécial de Royal-Artillerie. Voici maintenant le programme officiel :
  • M. Bernard Pascaud : La Politique naturelle de Charles Maurras
  • M. Stéphane Blanchonnet : La Démocratie religieuse
  • M. François Marcilhac : L'Idée de décentralisation
  • M. Bernard Lugan : Démocratie individualiste, destructrice de l'Afrique
  • M. Marc Savina : Kiel & Tanger
  • M. Bernard Pascaud : Enquête sur la monarchie
  • M. Frédéric Rouvillois : L'Avenir de l'intelligence
  • M. Henri Letigre : Et si la crise économique était liée à la nature du régime ?
  • M. Michel Michel : Crise du lien social
  • M. Charles Saint-Prot participera au débat sur l'oeuvre de Maurras à l'épreuve de la crise
[la pension complète est à 130 euros]
(s'inscrire au CRAF 10 rue Croix-des-Petits-Champs 75001 PARIS - Tél.: 06 88 97 00 40)



Le samedi 1er septembre et le dimanche 2, dans un hôtel particulier du 7ème arrondissement de Paris, l'Alliance royale présente :
  • M. Daniel de Monplaisir : Quelques idées reçues sur le royalisme
  • M. François-Marin Fleutot
  • M. Denis Tillinac
[la participation avec 2 repas est à 30 euros]
(s'inscrire à l'Alliance royale 17 rue des Acacias 75017 Paris - tél.: 01 45 74 02 38)

PS : nous avons des progrès à faire sur la parité. Qu'importe au moment, vive les études !
Print Friendly and PDF

4 commentaires:

  1. Si nous devons en croire les armoiries en tête du programme de l'Institut de la Maison de Bourbon, celui-ci a changé de nom pour être désormais l'Institut de la Maison de...Bauffremont !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il semblerait effectivement que le Bourbon soit parti :)

      Supprimer
  2. Les programmes de chacun en disent long sur l'optique choisie :
    - Rétroviseur jour et nuit chez l'IMB
    - Contre-révolution rhétorique chez l'UCLF
    - Exploitation du fonds maurrassien chez l'AF
    - On ne sait pas trop encore à l'AR
    Je ne suis pas emballé.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. On peut utiliser les balises a, b et i dans leur rédaction. Pas de commentaires "anonymes".