Index alphanumerique

dimanche 30 septembre 2012

Mooncake

Au quinzième jour du huitième mois, presque à l'équinoxe d'automne¹, on célèbre la déesse de la Lune et de la Longévité. Dans le calendrier impérial chinois cette fête est symétrique de la fête du soleil qui se tient à l'équinoxe de printemps. Cette fête, dite aussi du Milieu de l'Automne² depuis l'empire Song, se résume souvent à l'échange de boîtes de gâteaux à l'oeuf appelés mooncake³. Elle se nomme ainsi "Mooncake" tout simplement, comme nous dirions Saint-Mooncake ! La fête est célébrée au Vietnam et dans toutes les communautés chinoises d'outremer, en Thaïlande, Indonésie, Philippines et même Japon. Les taoïstes de la Vieille Chine fêtent la Nuit de la Lune en sortant promener des lanternes, en allumant partout des lampions, en lâchant des petites mongolfières ou en flottant des feux sur l'eau, voire par endroit en organisant des bals nocturnes. Il est de bon augure que la lune brille à ce moment. Les municipalités plus riches organisent des retraites aux flambeaux, un corso au dragon lumineux et des feux d'artifices géants.



Même si l'abêtissement consumériste touche aussi les populations chinoises, et plus gravement les continentaux, il est rafraîchissant de voir surnager ces belles traditions païennes qui persistent à vouloir relier l'homme à la Nature. Chez les Chinois, le taoïsme ancestral est inscrit dans les gènes et aucun converti à une religion monothéiste occidentale ne dérogera à ces pratiques véhiculées de génération en génération. Peut-être est-ce cela la vraie écologie, mêler intimement la Nature à sa vie plutôt que de recevoir le mandat céleste d'exploiter la terre à sa guise comme la Bible nous le rapporte. Heureux peuples qui conservent une mythologie qui les enserre dans leur environnement et qui les tient toujours debout au Milieu du monde depuis quatre mille ans.




(1) 22 septembre 2012 à 16:49 Paris, le soleil a passé l'équateur céleste
(2) Une bonne synthèse sur la Wikipedia française
(3) Une recette de gâteau Yuebing :
INGRÉDIENTS POUR 10 PERSONNES
Pour la pâte :
300 g de farine
750 g de pâte de graine de lotus
10 jaunes d’oeuf salés
7 petite cuillère d’huile d’arachide
1 petite cuillère de thé noir (Pu’er)
1/2 petite cuillère de levure
Pour la décoration :
2 jaunes d’oeuf
1 petite cuillère de sucre
2 petites cuillères d’eau

PREPARATION :
Mélangez le thé noir (Pu’er) avec la levure.
Enveloppez les jaunes d’oeuf salé dans un papier d’aluminium huilé.
Faites les cuire au four pendant 20 minutes (90°)
Coupez le pain de farine de graine de lotus en 10, faites un creux au centre de chaque bloc et, placez-y un jaune d’oeuf salé.
Roulez-les pour en faire une boule.
Tamisez la farine et mélangez avec le thé et l’huile.
Laissez reposer la pâte sous une serviette mouillée pendant 4 heures. Coupez en 10.
Enveloppez chaque boule avec la pâte et mettez-la dans un moule à gâteau de lune.
Aplatissez bien, puis retirez du moule et, placez les gâteaux sur un plateau huilé.
Faites cuire au four à 200ºC pendant 15 minutes.
Puis enlevez les gâteaux et arrosez-les d’eau.
Faites cuire encore à 180ºC pendant 5 minutes.
Sortez et brossez les gâteaux avec l’oeuf battu, le sucre et l’eau.
Faites cuire encore 10 minutes jusqu’à ce que les gâteaux prennent une belle couleur dorée.
(recette Traditions d'Asie)
Easy !

Print Friendly and PDF

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés. On peut utiliser les balises a, b et i dans leur rédaction. Pas de commentaires "anonymes".