Index alphanumerique

mercredi 14 novembre 2012

Contre la loi d'adoption

Le 7 courant a été déposé sur la table du Conseil des ministres de la République française un projet de loi autorisant le mariage des homosexuels d'une part et l'accès à l'homoparentalité de l'autre, en clair, la possibilité d'adopter des enfants au sein de ces nouvelles "familles". Sur le fond, les hiérarchies religieuses du pays ont dans l'ensemble marqué leur opposition à ces dispositions législatives qui déconstruisent le socle naturel de notre civilisation ; nous y renvoyons notre distingué lectorat, en rappelant que le Piéton du roi, amis des homosexuels tranquilles, est contre cette double "avancée décadente", avec mention spéciale concernant les orphelins qui doivent être sauvés des désirs de parentalité de ceux que leur orientation bride dans la plénitude d'exercice de leur humanité.

(dans l'ordre d'apparition sur Terre)

Pour ce qui est des églises chrétiennes, souvenons-nous que l'église primitive ne condamnait pas l'émoi homosexuel, elle réprouvait la sodomie païenne en la brandissant comme une punition divine : “C’est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes : car leurs femmes ont changé l’usage naturel en celui qui est contre nature et de même les hommes, abandonnant l’usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement. Comme ils ne se sont pas souciés de connaître Dieu, Dieu les a livrés à leur sens réprouvé, pour commettre des choses indignes.” (Paul aux Romains - Rm 1 :26-28).

Resterait-il à moderniser les Pères de l'Eglise au prochain Vatican III ? Des appels compassés au sein des églises chrétiennes nous le feraient croire. Il est peu de civilisations qui aient promulgué des lois affaiblissant la cellule familiale. Généralement, dans les phases d'interrogations des sociétés humaines en prise au doute quant à leur pérennité, c'était le "laisser-faire" de la débauche qui était la règle, jusqu'à la reprise en main par un imprécateur, un prophète aux pieds nus, ou par un chef barbare impatient de plier sa conquête sous sa loi virile en bottes de fer. Mais ici, on est en présence d'une fabrication vieille de deux siècles seulement, montée par des loges retranchées en parade des effets de leur influence, celle de l'égalité naturelle et obligatoire que ces esprits tordus déduisent de la revendication éternelle de liberté.

Les élites ont une fonction d'éclairage et de bons conseils au bénéfice de la société qui les nourrit. Des signaux s'étaient allumés dans le passé pour marquer l'amoralité des nôtres, signaux qui ne contribuèrent pas qu'un peu au slogan facile du "tous-pourris": il n'est que de se souvenir des amnisties auto-nettoyantes de faits graves de corruption que nos parlementaires se sont votés la main sur le coeur. Il n'est pas inutile d'adresser aujourd'hui un mémo à son député le rappelant à ses devoirs d'élite.


Dimanche prochain 18 novembre à 14h30

...une grande marche "Oui à la famille, Non au mariage homosexuel, Non à l'adoption d'enfants" partira du Ministère de la Famille, 14 avenue Duquesne Paris-VII°, en direction du Palais Bourbon.
Nous invitons le plus grand nombre à marcher pour la famille individuellement, car il ne s’agira pas de la manifestation d’une association ni d’une chapelle. Il s’agira d’une grande manifestation de tous les Français attachés à la famille, socle de base de notre société, et soucieux de préserver la finalité naturelle du mariage ainsi que l’intérêt supérieur de l’enfant.


Print Friendly and PDF

3 commentaires:

  1. 17 novembre 2012 : "La Manif pour tous" invite les manifestants à s'habiller en "bleu, blanc, rose" pour des défilés prévus à Rennes, Metz, Nantes, Dijon, Bordeaux, Lyon, Marseille, Toulouse et Paris, avec Frigide Barjot.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors ça fait deux manifestations...

      Supprimer
    2. Et ils se bouffent déjà le nez. A quand les gifles ?
      http://www.laportelatine.org/publications/communic/2012/st_nicolas_vs_barjot_121118/st_nicolas_vs_barjot_121118.php

      Supprimer

Les commentaires sont modérés. On peut utiliser les balises a, b et i dans leur rédaction. Pas de commentaires "anonymes".