lundi 12 décembre 2016

Exeunt !

ACTE I - Scène II
la scène I fut jouée ici

Comme à la fin de l'envoi, ils sortent. Sortent de l'Histoire les socialistes éreintés par le premier secrétaire du parti que leur système avait choisi. Habile et manœuvrier, il avait séduit par son art de la synthèse qui revenait à stopper le funambule au milieu de la corde. Il choit ! Les chiens de guerre se jettent au sol sur le corps démembré du grand cadavre à la renverse (dixit Jean-Paul Sartre jadis) chacun tirant à lui LA Vérité. Les Français ne sont pas intéressés par cette curée et la primaire de gauche annoncée aura besoin du renfort nombreux des trolls de la Fachosphère pour faire du chiffre. Déjà l'accès à l'isoloir est soldée à un euro ! Le prix d'une baguette, quand même !

Emmanuel Macron
Premier mort, une morte, Marie-Noëlle Lienemann. Il est sûr qu'avec pareil prénom, tu ne passes pas le concours de La Libre Pensée. Affolée sans doute par le succès du golden boy Macron qui sans autocars ameute une foule de quinze mille personnes au Parc des Expositions de Paris, elle a ressenti la solitude du cadre de section incapable de réunir les derniers cotisants socialistes du département dans un cinéma d'art et d'essais. Il en suivra d'autres, à mesure que le prix des salles montera. Combien feront les Hamon, Filoche, Peillon, Pinel ? Sans parler des inconnus du périphérique extérieur ! Resteront en lices, Maître Montebourg qui jouit littéralement de plaider enfin devant du monde et le petit caudillo de banlieue qui nous rejoue le dictateur de Chaplin. Dommage sans la moustache, ce serait parfait, mais à certains moments on retrouve le Petit Reître de la Sarkozie. De l'écrémage, sortira le moins diviseur, le plus consensuel mou, le premier des battus du premier tour, décalé, jurassique, ringard, un sauveur ? C'est la fin de la Sociale. Le PS explosera par émiettement des courants et fuite des capitaux car la primaire n'organise que les courants du prochain congrès. Et comme l'avait dit André Bercoff : Hollande pousse en avant le bon candidat incapable de gagner le poste après lui ; il va vitrifier tout le territoire à gauche en guise de punition. On peut être intelligent et rancunier. Première grenade dégoupillée dans les pattes de Valls : Vincent Peillon, laïcard incandescent et conventionnel attardé qui se déclare intéressé en Frimaire de l'an CCXXV.

Jean-Luc Mélenchon
Bien sûr, le chevau léger Mélenchon est là et bien là, qui a tout compris de la toxicité du marigot. Mais on ne peut se gaver longtemps des fruits de la députation sans qu'un malveillant n'en fasse un fromage, une "fortune", et les investigateurs payés au mois vont bien finir par couper le tribun des renforts attendus sur sa gauche, le NPA et Lutte Ouvrière interdisant d'épauler le "ploutocrate" en peau de renard. Reste le phénomène Macron. Il remplace Martine dans les titres, à la plage, à l'usine, à New York, à la montagne, à Londres, à la ferme, il est partout, amasse les contributions en devises, fait sa pelote et vampirise ce qu'il reste de socialistes décotisants, amers de voir la Droite dure reprendre le pouvoir. Qui en parle bien ? Eric Wœrth lui trouve un côté biblique, télévangéliste, peplum si l'on avait ajouté de la fumée sur l'estrade samedi soir. Mais Rue89 va plus au fond en dépiautant le logiciel d'En Marche dans un article qui fera date ici. En Marche n'est pas juste un programme mais une application d'intelligence artificielle. En quelques mots, le reste est sur le site Rue89 :

Il s'agit de diagnostiquer la société française afin d'y appliquer le remède prescriptible selon les codes de la physique sociale, et incarner ce remède : « La notion même de "diagnostic" tendrait à vider la politique de sa conflictualité, à la transformer en technique : il s’agirait d’identifier automatiquement des bugs dans un "système". Plus de droite, plus de gauche. Un regard "neutre" qui identifie ce qui marche et ce qui ne marche pas...... ceux qui "marchent" et ceux qui ne marchent pas ». Macron sera le candidat des algorithmes. Finalement pourquoi pas ? On croyait avoir tout vu en République ! Ça nous manquait !


Prochain billet : Les interstitiels

share

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés. On peut utiliser les balises a, b et i dans leur rédaction. Pas de commentaires "anonymes".

Printfriendly