Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du 2016

Saint-Sylvestre colonaise

Croisières et feux d'artifices sur le Rhin, concerts, cotillons, confetti partout, Cologne veut oublier la ruée des barbares de l'an passé. Il faut dire aussi que le tourisme s'est effondré et que la ville et tout le secteur festif se mettent en quatre pour relancer l'économie de plaisir. Participons à notre façon mais le mieux est de prendre un TGV pour soutenir la résistance rhénane. Et pour finir, une évocation ferroviaire du Lido Schpountz rien que pour la longueur de jambes : BONNE ANNEE !

Bon voyage, Monsieur Victor

Chuut ! Mais chuuuut ! Le Dessous des cartes était la seule émission télévisée sur laquelle je réclamais le silence de mon entourage. On n'en pouvait perdre une miette tant le discours était dégraissé, compact, intelligent. Digne fils de Paul-Emile Victor, Jean-Christophe Victor a produit un format inédit de vulgarisation géopolitique qui valait bien des thèses délayées de la profession. Tout y était, net et précis, élégant. Il nous quitte à 69 ans, beaucoup trop tôt. Condoléances sincères à sa famille.

"Boxing" Day 2016 !

C'est cadeau ! Box ou boxe ? La trêve des confiseurs est la période la plus attendue des pouvoirs publics, en ce qu'ils y recherchent une indulgence des peuples à leur endroit. En musique ce serait un soupir. Qu'ils ne comptent pas sur nous, ils sont bien trop mauvais pour nous endormir. Au moment où les malheurs partagés rapprochent la France et l'Allemagne, tous les indicateurs sont au vert pour... leur divergence. Deux entraves majeures désunissent le couple franco-allemand, le Brexit et la pétrification jugée irrémédiable de la nation française. Le Conseil des Cinq sages teutons¹ pronostique une rupture entre la social-démocratie française à compte d'autrui et la Rhénanité libérale allemande, la France devenant la Reine des Gitans ou dit autrement, la présidente du Club EU-Med (sic) ! D'un autre côté, des experts confirmés comme le professeur Pierre-André Buigues (Toulouse Business School) réitèrent le constat d'un décrochage français dans tous les c

Messe de Noël

Nazaréen Comment ne pas penser aux Chrétiens du Moyen-Orient subissant la vindicte islamique une fois encore ! Le pape, combien de divisions ? Le patriarche orthodoxe de Moscou en a quelques-unes, mais chez nous on peut se demander si la franc-maçonnerie régnante ne retient pas ses coups délibérément après les remontrances diplomatiques convenues. A sa façon, ce modeste blogue célèbre la nuit de la Nativité avec Marc-Antoine Charpentier (1643-1704) et sa messe de minuit H.9 qui irait aussi bien pour un Sol Invictus d'ailleurs au temps du Roi-soleil. Il n'y a rien de comparable sous la baguette endiablée de Marc Minkowski avec Les Musiciens du Louvre . Sourions, c'est Noël ! J'adore sur l'image choisie par les choristes grenoblois l'air interdit de la Vierge Marie et la mise en scène 'Renaissance' de l'arrière-plan du tableau de Fra Filippo Lippi (1406-1469), Vierge à l'enfant et épisodes de la vie de Ste Anne , sa mère. Que se réjouis

Joyeux Noël quand même !

  Le Tea Party en avait rêvé, le Great Old Party l'a fait ! Les Etats Unis d'Amérique ont convenu d'élire le marchand de potions magiques qui a eu l'intelligence de sillonner la Rustbelt plutôt que les universités gavées de bons sentiments. Prédire l'avenir est maintenant un cauchemar pour les pisse-copies du quatrième pouvoir battu en rase campagne, M. Trump est imprévisible, carrément ! Ce qui amusera l'Amérique profonde n'est déjà pas une partie de rigolade pour les partenaires de l'Oncle Sam qui ne savent plus sur quel pied danser. Seule la Chine communiste a déclaré qu'elle prenait sa raquette en main et renverrait toutes les balles. L'Europe se réunit afin de décider de la prochaine réunion. La Russie se marre de voir le Clinton Gang Band refoulé aux combles de l'Histoire et le Japon, comme Taïwan, se réjouissent d'avoir à côté d'eux un George Bush III qui cassera la gueule à quiconque entendra qu'il va le faire ! Du chan

Des nouvelles du Spectre

Il n'y a plus de bipartisme en France, le spectre politique utile est fait de cinq courants : [EXG] Extrême gauche | [GDG] Gauche de gouvernement | [CDG] Centre de gouvernement | [DDG] Droite de gouvernement | [EXD] Extrême droite. Dans un billet précédent nous avons parlé des interstices, venons-en aujourd'hui au principal. L'iconographie de ce billet n'est pas un pronostic ni une préférence. [EXG] L'extrême-gauche historique s'est regroupée derrière son meilleur tribun du moment, qui avait récolté onze pour cent des suffrages exprimés en avril 2012 : Jean-Luc Mélenchon , sous vos applaudissements. Nul ne le conteste, sauf les deux partis révolutionnaires à sa propre gauche qui, sans aucun espoir de l'emporter, manœuvrent dans une stratégie de subsides post-électoraux (voir le billet des Interstitiels) . Porté par le renfort du Parti communiste français, lui sont ôtés les soucis de parrainages, seul capital encore utile au vieux parti stalinien. Il va do

Interstitiels du spectre politique

Imprécateurs, témoins et boulets Le spectre politique français qui se lève à l'aube de l'élection présidentielle est fait de cinq couleurs disposées en cercle. Chacune a son champion sauf une qui le cherche encore. On trouve ainsi dans l'ordre d'apparition en scène, l'extrême-gauche, la Gauche de gouvernement, le Centre d'appoint, la Droite de gouvernement, l'extrême-droite. Mais ceux qui nous intéressent aujourd'hui sont les interstitiels , ceux qui se glissent entre ses cinq groupes. Ci-dessous nous donnons le spectre de l'élection présidentielle de 2012 avec le premier parti de France, celui des indifférents ou hostiles au suffrage universel (29%). On peut classer ces surnuméraires du concours en trois catégories, les témoins [T], les imprécateurs [I] et les boulets [B]. On ne doit pas se moquer des deux premiers quand on sait la dépense d'énergie et d'argent provoquée par une campagne marginale sous-financée. En général, cela se ter

L'Âne du Roi 2016

... en Midas ... De quatre ans cet oscar fut reporté faute de nominés. Avaient reçu le prix précédemment, M. Jean-Claude Juncker de Luxembourg pour l'Âne 2008, M. Stéphane Bern pour l'Âne 2009, M. Georges Frêche pour l'Âne 2010 et M. François Baroin pour celui de 2011. Puis ce fut le trou noir, même si quelques-uns avaient à leur insu concouru, ils n'étaient pas du niveau. Cette année 2016 voit renaître la remise du prix, incontestablement et sans qu'il soit besoin d'en nominer beaucoup tant le candidat malgré lui s'impose au dessus de la mêlée. Hors concours, il gagne le premier prix, le deuxième, le troisième, les accessits et les encouragements à mieux faire, j'ai nommé, sous vos applaudissements, lazzi, cris et vociférations, le rastacoïde-caucasoïde Lesquen (Monsieur Henry de) , maréchal à vie de Radio-Courtoisie et pré-inscrit à l'élection présidentielle de 2017... qui nous fout la honte . Extraits ou perles comme on veut : « La musiq

Exeunt !

ACTE I - Scène II la scène I fut jouée ici Comme à la fin de l'envoi, ils sortent. Sortent de l'Histoire les socialistes éreintés par le premier secrétaire du parti que leur système avait choisi. Habile et manœuvrier, il avait séduit par son art de la synthèse qui revenait à stopper le funambule au milieu de la corde. Il choit ! Les chiens de guerre se jettent au sol sur le corps démembré du grand cadavre à la renverse (dixit Jean-Paul Sartre jadis) chacun tirant à lui LA Vérité. Les Français ne sont pas intéressés par cette curée et la primaire de gauche annoncée aura besoin du renfort nombreux des trolls de la Fachosphère pour faire du chiffre. Déjà l'accès à l'isoloir est soldée à un euro ! Le prix d'une baguette, quand même ! Emmanuel Macron Premier mort, une morte, Marie-Noëlle Lienemann. Il est sûr qu'avec pareil prénom, tu ne passes pas le concours de La Libre Pensée. Affolée sans doute par le succès du golden boy Macron qui sans autocars ameute

Hermosa Reina

  Marie-Marguerite de Bourbon ©Hola L'hebdomadaire madrilène ¡HOLA! offre à ses lecteurs un reportage* sur l'épouse de Louis de Bourbon, duc d'Anjou, héritier de la branche aînée par le rameau du dauphin de France que Louis XIV envoya à Madrid pour succéder à Charles II l'Ensorcelé. On peut trouver ce magazine en France dans les grandes villes et voir un peu de quoi s'agit-il en cliquant ici . La jeune duchesse nous apparaît sous les traits d'une femme séduisante, au charme intact, avec ce regard dévastateur qui vous fait chavirer dès qu'elle le plante dans le vôtre. Sans doute est-ce l'explication d'un zeste de timidité. Elle est maintenant ambassadrice de la Fondation We pour la section "équitation" en tant que cavalière émérite bien connue du circuit hippique espagnol. La fondation est une ONG sociale multicartes à caractère entrepreneurial. On peut s'en faire une idée en cliquant là pour naviguer ensuite parmi ses nombreux s

Boutang Reloaded !

Olivier Véron réédite Boutang aux Provinciales. Après La Politique comme souci dont nous avions parlé, voici le pamphlet de 1977 Reprendre le Pouvoir . L'éditeur se fendant d'une quatrième de couverture tirée de la conclusion du bouquin, nous aurions mauvaise grâce à vous imposer la nôtre, nous limitant à achever le chapitre. À l’instant élu la communauté tout entière, par l’effet de l’universelle agression qu’elle a subie, peut être capable de consentir à la décision d’initier un nouvel âge héroïque. Il ne sera certes pas celui des philosophes, nouveaux ni anciens. Les philosophes, s’ils se délivrent de leur préjugé que l’Esprit doit être sans puissance et que tout pouvoir est mauvais, y pourront jouer un rôle moins absurde, finalement, que celui de Platon à Syracuse. Quant aux spirituels , c’est l’un d’eux, Martin Buber, qui prophétisait la bonne modification du pouvoir en un nouvel âge  : «  Je vois monter à l’horizon avec la lenteur de tous les processus dont se comp

Hollande bâché

SIC VOLVENDA ÆTAS COMMUTAT TEMPORA RERUM QUOD FUIT IN PRETIO FIT NULLO DENIQUE HONORE¹ (1) Ainsi le temps aux biens donne et reprend leur prix Ce qui fut honoré rentre dans le mépris Le président Hollande qui fut éduqué chez les Frères des Ecoles Chrétiennes a pu méditer ces beaux vers de Lucrèce en ce funeste jour de sa résignation. Sépulcral, mais digne et au besoin, émouvant, il a réussi l'examen de sortie... de la vie politique qui fut toute la sienne, ne sachant rien faire d'autre, affairé depuis toujours à la manœuvre et aux combinaisons d'appareil. Cela ne pouvait suffire dans l'éminente fonction qu'il avait visée et le livre assassin² de Davet et Lhomme nous l'avait démontré. - cliché Lionel Bonaventure/Pool/AFP Bon administrateur de profession, François Hollande va expédier les affaires courantes délivré du stress de sa réélection et libéré des soucis d'image qui littéralement le bouffaient. Sans doute va-t-il tranquillement peaufiner son

La Réforme impossible

On ne discutera pas ici de la pertinence des réformes proposées par la Droite républicaine, qu'elles viennent de l'équipe de M. Fillon ou de celle de M. Juppé - ce sont les mêmes aux 9/10è. Mais si le mal français est bien l'étatisation à outrance qui plombe le génie de ce peuple et sa créativité native, on doit considérer que le mammouth est devenu énorme et bien malin qui le tuera. Avec cinquante-sept pour cent de captation de la richesse produite, l'État est devenu invincible ; et si l'on ajoute les monopoles socialistes de production que sont l'EDF, la SNCF et d'autres, on voit la République parfaitement installée pour continuer à exploiter la nation sur laquelle elle se vautre, énorme. Il serait vraiment étonnant qu'un peuple aussi immature en démocratie que le peuple français¹ parvienne à réformer son système par la voie démocratique. A vrai dire, ce n'est jamais arrivé de toute son histoire ! La dernière réforme tentée en période de paix in

Trois réformes-mères

L'heure est à la campagne présidentielle, l'heure est à la réforme, comme chaque fois depuis, depuis... depuis 1848. Relire les bons auteurs de l'époque. La liste est longue chez ce pays empêtré dans un soviétisme que tous ses voisins ont abandonné et nous vous en ferons grâce, mais il est trois réformes, décisives pour mettre en œuvre toutes les autres, les voici en version courte : I.- Séparation du Parlement et de l'État L'État est ici l'administration du territoire et des peuples. En attendant qu'un roi simplifie l'épure constitutionnelle, le parlement est souverain en ce qu'il porte l'expression de la Nation. Il n'est pas logique que le parlement soit investi par les corps constitués publics, intermédiaires voire élémentaires, chargés de mettre en œuvre la politique de la Nation. Ils ne peuvent décider d'un côté et exécuter de l'autre. La pénétration de la fonction publique dans les rouages parlementaires est une absurdité

Collusion dynastique sans gravité

Bombardé de commentaires plus avisés les uns que les autres sur la primaire de la Droite et du Centre, le Piéton du roi s'est replié ce lundi dans le microcosme royaliste, hélas pour un billet d'aigreurs. Une messe de requiem commémorant la mort du roi de France et de Navarre Charles X (1757-1836) avait été annoncée pour samedi dernier à Paris. J'ose croire qu'au dernier moment l'invité de marque à ce Requiem se sera abstenu, son blog officiel et ceux de ses thuriféraires ne faisant aucun écho à cette cérémonie, on peut penser que oui. Se revendiquer l'héritier des rois de France jusqu'à "capter" le souvenir du dernier roi régnant que son propre aïeul a exilé¹ avant que d'en détruire la couronne et de condamner toute la famille à la mort civile, n'aurait pas été avisé. Le Piéton avait prévu de faire un saut samedi jusqu'à l'église de Saint-Germain-l'Auxerrois pour admirer la nouvelle chevalerie de Mgr le Duc de France, mai

Atlantic City Trump

De son premier voyage aux États-Unis d'Amérique, Winston Churchill avait ramassé ses impressions dans une formule rapide : La barbarie éclairée au gaz ! C'est ce que nous servent en d'autres termes les médiats français pour s'offusquer de l'élection de Donald Trump à la Maison Blanche. Et pourtant, le connaissent-ils ou font-ils semblant de l'ignorer ? N'étant pas de son cercle d'amis intimes, je n'exclus aucune foucade de Donald le barbare d'ici au 20 janvier 2017. Mais au moins il bosse comme un fou. La légende dit qu'il ne dort que quatre heures par nuit et se lève avant l'aube pour dévorer la presse. Puis il dirige ses propres affaires et gagnent ses millions à lui... en famille, bien qu'il ne soit ni juif, ni sicilien. Il est (était) reçu dans toute la bonne société de New York pour son entregent, sa franchise vulgaire, son exposition médiatique - il paraissait dans une émission de télédivertissement - et bien sûr, sa fortune

Témoin de l'enfer

Chaque année, au mois de novembre, le Piéton du roi lit ou relit un ouvrage sur la Grande Guerre en souvenir de ses grand-pères qui la firent et en revinrent, l'un comme infirmier, l'autre comme chasseur alpin (au 7). J'ai connu d'autres anciens combattants de 14-18 dans la famille et j'ai retenu des récits qu'il fallait leur arracher, l'étroitesse de la vision qu'ils en avaient rapportée. La guerre les dépassait et continuait à les dépasser après qu'ils en eurent franchi le terme par un hasard extraordinaire, seuls restaient les souvenirs de l'effroi, l'horreur et la camaraderie, le séisme des pilonnages, l'extermination de compagnies entières en une ou deux nuits, les salles immenses de blessés et mourants, le concert ininterrompu des gémissements de douleurs. On n'imagine pas ! Cette année, j'ai lu les mémoires d'un simple soldat des transmissions au 162è RI de Verdun. Il écrit bien. C'est un étudiant en médecine de Bor