vendredi 1 décembre 2006

Bal de la Saint-Nicolas

chateau de Breteuil
Les Lys de France vous invitent au bal de la Saint-Nicolas
au Château de Breteuil (à Choisel en vallée de Chevreuse)
le 16 décembre à partir de vingt heures.

Programme de qualité pour une assemblée choisie, n'attendez pas pour demander votre carton.


20h30
Concert de Noël dans la chapelle du château

Florence GUILMAULT
Artiste lyrique


22 heures
Ouverture du Bal


Minuit
Arrivée de « Saint Nicolas et son âne »


saint Nicolas

Réservations jusqu'au 6 décembre au prix de 35 euros pour la soirée.

Toute information par courriel auprès de :
nicolas.chotard@wanadoo.fr


blason Lys de France
Lys de France
BP 80 434
75327 Paris Cedex 07



Post scriptum

Nous sommes en campagne !
Royal-Artillerie, aimablement autorisé par
l'Alliance Royale, publie en fin de billet, une ou deux des questions fréquentes auxquelles tout militant royaliste est confronté, avec ou sans commentaire du claviste.

QF.5 Au moins, en république, la loi est la même pour tous!

Dites plutôt que la loi est faite pour un homme uniformisé, statistiquement moyen, ce qui est monstrueux. Cela conduit à exclure de la loi ceux qui ne sont pas comme tout le monde, ou les indésirables, les inutiles. La loi uniforme conduit à l’injustice. Elle doit au contraire tenir compte des situations de famille, des métiers, des particularismes locaux. Et pour cela, il faut que tous ces gens puissent être représentés sincèrement, et non pas au travers des idéologies et des partis.
Voici ce que se propose de faire l’Alliance Royale : redonner vie aux différences régionales (au sens non folklorique du terme), tout en conservant une identité française, grâce à la personne du roi ; redonner vie à la famille, en la prenant réellement en compte, légalement, institutionnellement. Tout cela la république ne peut le faire, au nom de l’égalité des individus.


NDC : qu'en est-il au demeurant des différences religieuses ? Au-delà de la liberté de conscience qui va de soi, la monarchie garantira-t-elle la libre pratique du prosélytisme religieux qu'importent chez nous des communautés "exotiques" ?

QF.6 La condition des Juifs et des femmes sous l'Ancien régime ?

Ce serait oublier l’importance des femmes avant la Révolution. C’est la Révolution et l’Empire qui les ont rendues civilement mineures, en cherchant à imiter le droit romain. Et puis, il y avait énormément de Juifs dans les administrations de province. Aux Etats Généraux de 1789, les Juifs votèrent, et envoyèrent leurs cahiers de doléances. A Bordeaux, l’un d’eux faillit même être élu député du Tiers-état. Quant à l’antisémitisme et à la misogynie, ce sont des mots qui n’ont pas de sens sous la monarchie, et qui vont justement prendre toute leur force dans ce XIXè siècle si épris de Liberté théorique, et tellement républicain.

NDC : La vie des Juifs sous l’Ancien régime est d’une grande diversité selon les époques et les provinces. On peut dire aussi que leur mise sous surveillance s’aggravera au fur et à mesure de l’expansion catholique au Moyen-Âge. C’est moins le pouvoir royal que l’Eglise et eux-mêmes qui les ont différenciés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés. On peut utiliser les balises a, b et i dans leur rédaction. Pas de commentaires "anonymes".

Printfriendly