Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mai, 2009

Européennes d'outremer

Les élections au parlement de Strasbourg impactent directement l'outremer français, en ce que la majorité des dispositions qui les visent sont co-décidées¹ par le Conseil de l'Union européenne (les gouvernements nationaux) et le Parlement des élus de tous les pays. Se souvenir aussi que la nouvelle Commission doit être adoubée par ce parlement et qu'il serait souhaitable de débarquer le président Barroso dans le projet d'annuler le monopole de proposition de lois de la Commission. Malgré les dispositions réglementaires, on s'aperçoit que la technocratie usant de son expertise arrive très bien à tordre le bras des pays au bénéfice de sa propre hégémonie. Et si le "gouvernement professionnel" n'est pas pour déplaire aux royalistes, faut-il encore qu'il exerce son pouvoir dans le souci du bien commun des peuples. Les résultats constatés jusqu'ici ont privilégié une idée fédéraliste qui ne fait pas l'unanimité, au détriment des peuples que l&#

Sarko d'Habi

Nous sommes plus engagés par l'accord de coopération militaire franco-émirien de 1995 doublé d'un "partenariat stratégique" que par le traité de l'Atlantique Nord ou que par les accords de défense françafricains, car il s'agit en fait d'un accord de défense automatique : « Si l'Iran attaquait les Emirats, nous serions aussi attaqués !» reconnaît le porte-parole de l'Elysée, et M. Sarkozy de le confirmer avant-hier, en inaugurant la base Harpon d'Abou Dhabi : « c'est dans les coups durs qu'on reconnaît les vrais amis ». Il est à souhaiter que le dauphin Jean de Neuilly garde près de lui son paquetage, car il n'est pas pensable que des calculs commerciaux exposent nos armées au feu des missiles iraniens sans que le pouvoir n'y mette le soupçon de patriotisme nécessaire en la personne du fils du président, comme le font les Britanniques. Rappelons quand même que ces accords nous ont permis de vendre des Mirage 2000 que nous espér

Presse papier

Les publications sur support de bois mort sont en déclin accéléré partout dans le monde et jouissent de moins en moins du monopole de la pensée correcte et officielle qu'ils partageaient il n'y a pas longtemps avec quelques grands réseaux de télévision. Soyez certains que ça écoeure royalement bien des éditorialistes et chroniqueurs de journaux d'avoir à partager le terrain de l'analyse et du commentaire avec des blogueurs «non professionnels» et autres nouveaux médias de plus en plus nombreux et critiques, dont certains n'ont pas peur de remettre radicalement en question les «consensus» du petit monde de l'establishment médiatico-politico-universitaire (Martin Masse sur LQL ). C'est si vrai que nos politicien(nes) s'émeuvent que n'importe qui hors du contrôle de la "profession" puisse dire m'importe quoi que tout un chacun peut lire ... sans payer, en plus ! Ces orfraies persistent sur la nécessaire infantilisation de l'Opinion, i

Boom Boom

J'apprends au saut du lit que M. Javier Solana a fait des remontrances au gouvernement nord-coréen pour avoir détonné une bombe atomique sans sa permission. Si quelques-uns d'entre vous connaissent de vue cet ancien secrétaire général de l'OTAN muté à la Commission de Bruxelles pour y faire le diplomate en attendant un vrai ministère des affaires étrangères européen, il est sûr que cet apparatchik est le parfait inconnu à Pyongyang. La junte Kim connaît Ban Ki-moon le sudcoréen patron de l'ONU, Li Zhaoxing qui organise les trains de riz hebdomadaires, Hillary Clinton le cerveau diplomatique d'Obama et sans doute Bernard Kouchner car il est très divertissant dans ses effervescences jusqu'à le passer en boucle à la télé. Mais Solana ? What else ? Le Quai sachant cela s'est fendu d'un communiqué lourd de sens dont l'amorce est intrépide : "La France condamne fermement l’essai nucléaire effectué par la Corée du Nord et appelle celle-ci à s’absteni

Made in Qualité

M. Bernard Lhôte publie chez les Manants du Roi un billet offensif de fantassin, les pieds ancrés dans la réalité de ce monde que nous ne changerons pas de sitôt. Prenez la peine de le lire par ici , et revenez nous voir ou pas, l'important est plutôt de l'avoir compris lui. Depuis ses premiers articles en 2005, Royal-Artillerie appelle à entrer en guerre au-delà de nos frontières dans le champ économique, en mobilisant tous nos atouts - que bien des pays nous envient - et en précédant cet assaut des réformes indispensables à son succès, dont la moindre n'est pas la désoviétisation d'un pays addicté aux cautères et gouverné par des minus. Nous n'allons pas réécrire l'excellent billet de M. Lhôte, je lui pique simplement l'idée de la French Touch , mais avec les yeux d'Adjani dont nous sommes tous amoureux (ndlr : le rouge à lèvres est quand même trop clair) . D'où vient notre déclin économique ? La question dépasse ce modeste blogue râleur, mais o

AR : les Dix Commandements

L'Alliance Royale est redescendue du Mont des Acacias avec ses Tables de la Loi pour les élections européennes. Avant que de les briser au pied du Veau d'Or bruxellois au petit matin du 8 juin, nous en communiquons par ici le texte au distingué lectorat du blogue, et ci-après, nos commentaires non autorisés : I .- L’Union européenne doit rester une instance de coopération. Elle n’est ni une entité supranationale ni une entité fédérale, ni une nation. RA : Qui dit coopération internationale dit coordination. Et coordination implique une structure permanente qui décharge les décideurs nationaux du quotidien de ces coopérations. On les appelle agences. Vient un jour où le foisonnement des agences oblige à une surveillance globale, elle-même rapidement permanente tant le matériau à surveiller est dense et renouvelé. Il y a donc une forme de stratification à imaginer dans chaque domaine d'intérêts pour éviter d'atteindre la Grosse Commission. II .- Seule une France fo

Barrage contre la Mondialisation

Le titre est emprunté à l’imaginaire de Marguerite Duras. Un certain Jacques Sapir, directeur d’études à l’EHESS de Paris, s'est cogné au mur de la communication idéologique du parti socialiste que dirige une mégère sans idées ni talents. Calée sur un logiciel primitif que les systèmes actuels d’exploitation ne savent pas lire, la bataille des Européennes se résume de ce bord à agiter des slogans éculés qui ne font retourner personne. La mégère est la fille du ChicagoBoy masqué qui a ouvert les portes de Troie au cheval des grands trusts : un chrétien mou nommé Delors que détestait Margaret Thatcher ! Ainsi décida-t-on Rue de Solferino d’acheter un peu de talent à l’extérieur depuis que les penseurs maison sont passés avec armes et bagage à l’ennemi. M. Sapir a donc été convoqué, puis censuré dans ses propositions visant à brider la "mondialisation" sauvage au sein même de l'Europe. Un long billet est disponible sur le jeune blogue de Bertrand Renouvin, ici . Parlan

Jean-Philippe Chauvin

Candidat à l'Ouest pour l'Alliance Royale aux Européennes, Jean-Philippe Chauvin sous sa guise de trotskard est un débatteur redoutable. Issu de la province excentrique celte - on y forme les druides - , il fut dressé à la pédagogie offensive dans la ZEP fatale à plus d'un des Mureaux, avant que de poser sa biasse de prof d'histoire au prestigieux lycée Hoche de Versailles. Sans doute l'Inspection d'académie jugea-t-elle que la cité royale finirait pas le dissoudre. Que nenni ! Les mânes de nos rois l'ont au contraire boosté : il attaquait Devedjian l' occidenté dans la partielle de Bourg-le-Reine en 2005. Royal-Artillerie ne se lancera pas dans l'exégèse des thèses chauvines car l'impétrant n'a besoin de personne pour sa propagande, comme le souligne sa revendication d'électron libre du Roycoland. Nous ne briserons pas un secret en disant qu'il est dans un certaine empathie avec Bertrand Renouvin qui approche de l'âge de la r

Impermanence et tradition

Tout se transforme, tout change et de place et d'aspect tel le chevalier errant des légendes médiévales, comme le courant du fleuve en crue, comme les nuages dans le ciel. Cette loi de l'évolution est d'airain au travers des quatre phases que traversent toutes choses, naissance, croissance à l'apogée, déclin et destruction. Nous-mêmes en notre corps d'éphémère roulons dans le renouvellement permanent de nos cellules de plus en plus vieilles, le corps de ce matin n'est plus le corps d'hier soir. Le monde physique autour de nous est en constante évolution, on dit qu'il se réchauffe aujourd'hui. La société humaine qui le peuple se renouvelle dans un croît ininterrompu qui naturellement la modifie et les philosophes courent après cette roue. Dieu même dans l'image qu'il laisse entrevoir à cette "folle du logis" qui nous sert d'imagination, se métamorphose apparemment dans sa relation à l'humain. Et nous voudrions être intraitabl

Alourdir l'empreinte nationale

La section AF de Meaux nous signale un rapport parlementaire pour projet de loi visant à renforcer les signes explicites de la République française dans le domaine public. Ce projet soumis à M. Besson, ministre de l'identité nationale, est porté par quatre députés UMP, Maurer (Bas-Rhin), Hostalier (Nord), Irles (Pyrénées-Orientales) et Meunier (Rhône), qui furent outrés par le match France -Tunisie où l'hymne national fut sifflé par la banlieue. Il y est question de marquer fortement l'école et les édifices publics des "valeurs" de la République. Je vous renvoie à l' article de Meaux. C'est aussi dans le cadre d'une lutte contre le communautarisme radical islamique que ces parlementaires veulent alourdir l'empreinte nationale partout où c'est possible, même si le projet est de portée générale et assumé par une revendication de laïcité intransigeante. Suivant l'exemple des Etats-Unis, planterons-nous des mâts dans le jardin de devant du p