Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mai, 2010

Deux princes à New York

  Vivat Rex ! La jeune duchesse d'Anjou a été délivrée de ses jumeaux hier à New York. Louis, duc de Bourgogne et Alphonse, duc de Berry, poursuivront donc la saga capétienne ouverte à Senlis un certain 3 juin 987, par la volonté des grands du royaume, Gaulois, Bretons, Normands, Aquitains, Goths, Barcelonais et Gascons selon Richer de Reims. Quand viendra l'heure de leur retour, nul doute que quelques provinces s'ajouteront aux vieilles provinces carolingiennes, et que notre pays enfin retrouvé fera de nouveau envie aux autres comme jadis. En attendant, partageons à distance la joie des heureux parents avec tous les royalistes. Les légitimistes de France, un peu crispés par la naissance accélérée du petit prince Gaston d'Orléans et sa médiatisation soutenue, exultent. Comme on dirait en Angleterre, Bourbon a fait son dauphin et son spare. On peut dès lors... tirer des plans bien plus sérieux sur la comète, ce dont nous ne nous priverons pas, bien sûr. Nous y revi

Nul n'est l'éternel ennemi

Ce billet est la version bloguée de l'article publié en page 16 de l'Action Française 2000 (n°2793) datée du 6 mai 2010. Il entre ainsi en archives RA. "En diplomatie, on ne montre pas son coucou", disait Deng Xiao Ping à ses envoyés spéciaux qui partaient en mission à l'étranger pour la première fois depuis la Révolution culturelle. Le côté "bite-au-vent" du petit reître l'aurait beaucoup impressionné et encore n'a-t-il pas connu Jean-Marie Bigard ! Pourtant la Chine avait applaudi in pectore l'arrivée au Château du chef de la police, un homme réputé sans principes bloquants, pragmatique et pressé. Aussi s'étonna-t-elle que les affaires publiques de "bonnes femmes" prennent le pas si vite sur toute autre considération. La diplomatie chinoise dut remiser les lourds dossiers de coopération potentielle pour s'informer dare dare des ragots et rester dans la course à l'actu. La Jackie Kennedy française qui les avait impres

Charnière Valois - Bourbon

Il y a quatre cents ans aujourd'hui, tombait sous le coup de poignard d'un fanatique le roi "huguenot" de France et de Navarre. Demain, les légitimistes français se réuniront à Chartres derrière le duc d'Anjou¹ pour célébrer la mémoire du sacre d'Henri de Bourbon en la cathédrale la plus chargée de sens de la chrétienté médiévale. C'est l'occasion pour Royal-Artillerie d'archiver un texte sur la dernière famille royale française, qui fait le pont entre le premier accédant et l'issue en décrépitude. Ce texte a été édité par Lys de France . Les illustrations sont de notre choix. Note (1) : le secrétariat du prince communique que « le duc a décliné l’invitation il y a déjà deux mois, il le regrette mais il a ce jour-là d’autres obligations et contraintes.» Henri III - Henri IV Selon la maxime « le mort saisit le vif », Henri III mourant transmet à son cousin le royaume de France (tapisserie du XVIe siècle - Château d’Ecouen). Pourtant cette

Le temps venu des idées simples

Expliquer la condition d'honnête homme tient en dix lignes, comprendre la vocation d'un pédophile tient en dix pages. Ainsi des tonnes de livres keynésiens furent-elles nécessaires pour théoriser la perversité des déficits publics. De grands esprits s'y sont mis, de moins grands aussi, mais au bout du tuyau à confiture c'est le gogo citoyen qui choppe le diabète. Que de fois nous entendîmes le "ça ne peut pas durer" des responsables offusqués par le service dévorant d'une dette abyssale, pour le lendemain voir les mêmes signer un nouvel apaisement des souffrances individuelles à compte public. Il aura fallu que les charognards de la Spéculation, les inquiets des "futures¹", fassent des cercles au-dessus des plus malades pour que nous nous rendions compte que dans ce désert de la soif budgétaire, nous marchions à la mort. Fillon a dit : trois pour cent, max ! Il en manque . Les déficits publics doivent se balancer à zéro . Savez-vous qu'il

Jehanethon de l'Artilleur (mis à jour)

Le royco-marchant peut dès à présent commencer sa cure de ginseng car le Jehanethon 2010 sera particulièrement chargée cette année à Paris. C'est une affaire de trente-trois heures de rang plus les délais d'approche pour ceux qui ne résident pas intra muros. Autant dire qu'il faudra une résistance de légionnaire kolwézien. 8 mai 13h Banquet de l'Action Française 9 mai 9h Gerbes du GAR aux Pyramides 9 mai 9h30 Gerbes RN et FRIF aux Pyramides 9 mai 9h30 Cortège AF de La Madeleine 9 mai 15h Rassemblement à Saint-Augustin 9 mai 19h30 Banquet des Amitiés Françaises SAMEDI 8 MAI - 65°VICTOIRE DES ALLIES SUR LE III° REICH On peut aller le matin à l'Etoile huer le IV° et ses alliés hongrois. 13HEURES AU PERE LOUIS Banquet des Amis de l'Action Française organisé par le Centre Royaliste d'Action Française en présence des pontes de l'association et des journalistes de l'AF2000. Faites votre premier chèque de 35 euros comme indiqué sur l'affiche, a