Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du décembre, 2008

Billet de la Saint-Sylvestre

Ce billet est le 512° publié sur Royal-Artillerie depuis février 2005 et le dernier de 2008, sauf désintégration du noyau atomique d'ici minuit qui nous obligerait à poster ! Le nombre de billets n'est pas un exploit en soi, sauf à témoigner d'une certaine régularité d'édition. Quelques réflexions au hasard ... Je signale qu'un moteur de recherche a été ajouté en bas de la page d'accueil. Ce moteur privilégie le blogue Royal-Artillerie et permet donc de retrouver un article plus commodément que les archives déroulantes de Blogger classées par mois, qui ne sont pas pratiques ... Entre le début et la fin de l'année 2008 la fréquentation du blogue a augmenté de 20% en moyenne ; sa courbe est affectée par la cadence d'édition : une semaine pleine de billets, si elle compte évidemment plus de "hits", accroche aussi plus de visiteurs uniques absolus. Le référencement des billets sur Google est beaucoup plus rapide depuis que le bloc "Meta&qu

Annapolis - Gaza

Dernier jour de la présidence française de l'Union européenne, consacré à la guerre extérieure. Le semestre va clôturer notre gloire planétaire - M. Sarkozy est troisième à la distribution des prix de Time Magazine - sur un appel urgent à cesser le feu à Gaza. Donc, réunion des ministres d'Europe à 18h30 au Quai d'Orsay, qui nous fait savoir que « notre priorité immédiate est l'arrêt des violences et le retour à la trêve », ...réunion suivie d'un gueuleton d'adieu. Pour faire quoi est bien la question ... Des trois partenaires en conflit, aucun ne veut de paix sauf à ses conditions, évidemment irréconciliables. Des sponsors qui financent la dispute sous couvert de rabibochage, aucun n'est capable de forcer les trois, ni de converger sur une pression synchronisée. Le Hamas s'appuie sur l'Iran, la Syrie et les fondations wahhabites de la péninsule arabique ; le Fatah a la sympathie de tout le monde s'il n'exige rien et reçoit pour cela les f

Salaud d'automobiliste !

Le capitalisme de marché se purge automatiquement dès lors que les Etats ne contrent pas cette auto-médication par un acharnement thérapeutique visant à préserver les secteurs obsolètes. C'est le cas de l'industrie automobile complètement dépassée par les évolutions planétaires, tant celle de la démographie globale que celle des ressources énergétiques. A propager l' american way of life au monde entier, il faut conquérir une seconde planète exploitable au profit de la première, sans traîner en route. L'infarctus financier et économique actuel retarde l'aventure spatiale de mise en valeur du cosmos, mais pas les objectifs de "niveaux de vie" de l'espèce humaine qui persiste à vouloir dévorer son propre milieu au meilleur motif possible, celui de son irrésistible expansion. Le Créateur aura-t-il la sagesse de balancer une douzaine de bombes thermonucléaires pour améliorer l'arithmétique de l'Evolution ? Revenons à l'auto ... Les gens ne

In memoriam Charles-Edmond

Le 21 décembre s'est éteint à 79 ans Charles-Edmond de Bourbon, plus connu dans le "civil" sous le nom de Naundorff. Il laisse le souvenir d'un homme affable et droit, intimement convaincu de la justesse de son combat et habité de certaines responsabilités propres à sa fonction comme nous le montraient chaque année ses vœux de nouvel an. Ce sont certainement ses qualités humaines et sa force de persuasion qui feront converger autour de lui un cercle de fidèles. Il n'aura pas eu le temps ni peut-être tous les moyens de résoudre l'énigme de ses ascendances qui, s'il avait abouti, aurait mis en porte-à-faux hoirs, prétendants et tous usurpateurs de la charge royale ... L'énigme Naundorff dite de Delft, abondamment documentée¹, continuera de passionner historiens et amateurs tans sa charge émotive est forte. On l'a vu lors de la translation à Saint-Denis du cœur supposé être celui de l'enfant du Temple, en 2004. Hugues-Charles de Bourbon, fils

LLL vers l'avenir

Le Père Noël qui se gausse de mon agnosticisme radical a mis dans mes souliers une boîte de chocolats suisses de Kansas City, une bouteille de merlot californien, une oeuf de Fabergé en fonte de plomb dorée à l'acide et le 24° numéro du Lien Légitimiste, Vive le roi, quand même ! J'ai reposé mon quatrième chocolat du Missouri pour feuilleter la livraison de Touraine et apprendre l'inappris. Pas déçu, j'en ai retiré deux vérités, [1] que les Blancs d'Espagne convoqués par l'extinction de la lignée de Louis XV à Goritz, considéraient en 1883 la charge de la couronne de France comme un devoir et non comme un droit (Carlistes pur sucre), [2] que Baudouin de Belgique fut un saint homme et un pauvre roi, la Belgique étant aujourd'hui à l'encan, sans prix de réserve ... Long éditorial de Jacques Rolain "Vers l'avenir" qui nous en confie un peu plus sur les mondanités "politiques" du couple princier. On devine que le travail se fait, a

Joyeux Noël !

En hommage aux chapelles chères à nos coeurs, Xmas songs suite , avec les jingle bells de convenance. Prime Deezer Découvrez Dean Martin !

Le roi du solstice

Au lendemain du solstice d'Hiver, au tréfonds des ténèbres - nous sommes à 100 milliards de déficit public pour 2009 - changeons un peu d'humeur avec le roi des aulnes de Goethe. Il sera bien temps de lever le nez demain vers l'étoile de Bethléem, après la renaissance du soleil invaincu . Qui chevauche si tard à travers la nuit et le vent ? C'est le père avec son enfant. Il porte l'enfant dans ses bras, Il le tient ferme, il le réchauffe ... « Mon fils, pourquoi cette peur, pourquoi te cacher ainsi le visage ? Père, ne vois-tu pas le Roi des Aulnes, Le Roi des Aulnes, avec sa couronne et ses longs cheveux ? - Mon fils, c'est un brouillard qui traîne. - Viens, cher enfant, viens avec moi ! Nous jouerons ensemble à de si jolis jeux ! Maintes fleurs émaillées brillent sur la rive ; Ma mère a maintes robes d'or. - Mon père, mon père, et tu n'entends pas Ce que le Roi des Aulnes doucement me promet ? - Sois tranquille, reste tranquille, mon enfant : C

Envoyez la tornade !

Quand je vois courir notre formidable président au chevet des campagnes, des usines et du Monde tout simplement (ré-écouter le discours de Québec), se dessine l'image du voyageur multicarte, encombré de lourdes valises d'échantillons qu'il charge et décharge sans cesse, et jamais plus d'une heure au même endroit. Le succès de son entreprise tient à la qualité de l'empathie qu'il crée entre lui, la firme qu'il représente et ses clients. L'analogie entre la présidence en 3D de M. Sarkozy et le VRP prolétaire s'arrête à la souffrance de la charge : M. Sarkozy a des porte-valises et bidons qui le dispensent de suer, lui laissant juste le moment de gloire du camelot convaincant : « approchez, mesdames et messieurs, approchez ...ça va commencer... » ... Quand il va faire le chanoine à St Jean du Latran, on le soupçonne d'intégrisme fraternital ; à l'archevêché de Paris, il promeut Don Camillo contre Peponne pour l'éducation ; chez les ouvrie

Eau de Chine

Le président de la République à l’Union réunie n’ayant eu d’autre choix que d’aller à Gdansk pour féliciter le 14° Océan de Sagesse au pow wow des Nobel de la Paix, le XI° sommet sino-européen prévu originellement dans la capitale immortelle des Gaules fut annulé par les successeurs de Kūbilaï Khān et attendra la présidence tchèque de 2009 ou plus sûrement la présidence suédoise qui lui succèdera. Rien de grave bien sûr, le partenariat stratégique dont on a plein la bouche au Conseil de Bruxelles, n'est-il finalement qu'un buzz médiatique pour ces messieurs de l'Europe ? Le partenaire chinois a décidé de sauter la case "Sarkozy". Nous avons méjugé les enjeux en embrouillant tout. Ce billet est la version bloguerisée de l’article paru dans de n°2760 de l’Action Française 2000 sous le titre « La Chine snobe l’Union européenne » ... C'est un empire de quatre mille ans¹ qu'affronte la jeune confédération européenne en devenir. Tiraillée par des intérêts nati

Déclaration de Québec

La francophonie a tenu son XII° sommet à Québec au mois d'octobre lors des fêtes du 400°anniversaire de la fondation de la ville. Il a accouché d'une déclaration dite Déclaration de Québec que je vous invite à parcourir en cliquant ici . Ça vaut la peine. J'en retiens la réaffirmation de l'usage du français dans les enceintes de pouvoir, par l'application effective du " Vade-mecum relatif à l’usage de la langue française dans les organisations internationales " publié lors du XI° sommet de Bucarest. Les articles 10 à 15 sont décisifs : ... [...] Nous nous engageons à : 10. Renforcer la place de la langue française dans nos systèmes éducatifs tout en développant un enseignement public et privé de qualité et en tenant compte de la répartition des compétences au sein des États dans ce domaine ; 11. Prendre les mesures nécessaires, à l’application effective des dispositions nationales et internationales relatives à l’usage du français dans la vie internation

Occides

Pompicide¹ du commandeur J'en vois d'aucuns, l'oeil égrillard, anticiper un billet sur notre Félix Faure national. Nous n'oserions pas, tant de lycées portent son nom. Il ne s'agit aujourd'hui que de l'autopromotion d'un journaliste va-nu-pied d'al-Baghdadia, Mountazer al-Zaïdi, qui a passé ses nerfs sur le président des Etats-Unis d'Amérique en conférence de presse à Bagdad, en lui jetant ses chaussures au cri de "chien", l'injure suprême. L'affaire est plus complexe qu'il n'y paraît au premier abord car nous sommes en Orient au royaume des susceptibles. Si la godasse est l'outil de l'insulte arabe et sa semelle une marque de mépris, la perte de face est double : George Bush était l'hôte de Nouri al-Maliki, même si le Pentagone pense encore le contraire, et l'insulte rejaillit sur le Premier ministre irakien qui a laissé humilier son invité ... Ce qu'ont très bien saisi les services de la sûreté

Nos chasseurs en Afghanistan

J'aurais dit à mon chasseur alpin de grand père que le 27°BCA avait débarqué en Afghanistan, il m'aurait répondu : « épèle ! ». Le plus loin qu'on les lui eût signalés fut à Narvik en 40. Des troupes de montagne dans l'Hindou Kouch enneigé est somme toute logique. Reste à savoir pourquoi. Rappel des fondamentaux : L'irruption de l'Occident décadent en Afghanistan avait pour but de détruire l'Etat barbare et de capturer Ben Laden et sa horde de freux. Au son du canon, les Talibans s'égaillèrent et disparurent parmi les riantes collines, et leur chef Mollah Omar enfourcha sa moto vers Quetta. Après avoir démonté pierre par pierre les montagnes de Tora Bora, il est apparu que notre pire ennemi avait passé le chas de l'aiguille et n'était plus en Afghanistan. Par contre nous, nous y sommes encore ... Le motif inventé le plus crédible fut d'instaurer une démocratie à la pointe des baïonnettes sur les ruines du régime fondamentaliste afin de com