Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du août, 2008

Du patriotisme ...

La jolie définition de la patrie que nous livre ci-contre Charles Maurras oublie les grands cimetières sous la lune, mais il se rattrapa dans Le Colloque des Morts . Depuis les émeutes de Vitry-le-François et les gaîtés pyrotechniques du 14 Juillet en banlieue, les armureries de province font mentir les statistiques de la récession économique. Est venu le temps de la minute nécessaire de monsieur Cyclopède sur le sens commun du patriotisme. Le premier sens immédiat du patriotisme est de continuer la "foi de nos pères" sur la terre dans laquelle ils gisent. L'approche est un peu "rurale" mais elle fonde ce sentiment. La cohésion raciale et religieuse qu'elle suggère est le meilleur mortier patriotique ; mais depuis l'assaut des légions à Alésia et les déferlements barbares successifs, c'est l'alchimie de Mendel qui a pris le relais. De petit pois en petits pois que reste-t-il de la cohésion gauloise ? Une histoire commune ; mais pas pour tous.

Une politique caucasienne ?

La Question caucasienne est vieille comme les annales et ses nationalités inextricables. On dit que les Ossètes descendent des Alains, tribu scythique de la sphère iranienne, qui formèrent la cavalerie lourde des grandes invasions. La Wikipedia est prolixe sur ce sujet détonnant, nous vous y adressons d'un clic . Le Caucase partagé en deux versants nord et sud, bien séparés par une ligne de crêtes d'altitude, est un fourmillement d'ethnies semblable aux Balkans. il n'est en aucune partie européen, ce qui ne nous empêche pas d'y faire de téméraires représentations. Nous n'avons pas déjà lâché le bâton merdeux yougoslave que nous sommes allés saisir le caucasien ! Quelle mouche pique l'Union européenne, France en tête, de se mêler de tout. Décidément nos effervescences diplomatiques couplée à l'ingérence béhachélienne nous mène chaque fois au fossé, forts en gueule et pas longtemps si l'interlocuteur hausse le ton. Toute la zone est depuis toujours d

Dépendances nationales

Dans un article de contre-attaque sur l'axe de l'empirisme organisateur publié par Le Petit Maxime, Philippe Champion promeut le nationalisme intégral jusqu'au slogan fameux de Maurras : la France seule ! L'Action Française Etudiante avait auparavant annoncé son intention de quitter le souverainisme jacobin (il était temps) et de se consacrer dorénavant à la lutte pour l'indépendance française, ce qui esquisse un retrait de l'Union européenne. L'exercice d'une souveraineté sans souverain dans un cadre indépendant, s'inscrit exclusivement dans la gestion des dépendances ou contraintes auxquelles est assujetti l'ensemble national. Royal Artillerie se propose aujourd'hui d'en faire un début d'inventaire à l'intention des estivants du CMRDS 2008 actuellement en séminaire à Lignières. Deux champs de dépendances/contraintes sont identifiés : - Les dépendances de la Nation - Les dépendances de l'Etat Commençons par l'Etat. Le

A la Saint-Louis

Aujourd'hui Sète sort ses barques de joute : c'est la Saint-Louis, patron de la ville. Je n'y serai pas, pas plus qu'à la sortie des daurades en septembre. Hélas ! Et chaque année je cherche pourquoi les Sétois presque tous d'ascendance génoise, ont-ils choisi le roi franciman comme patron, celui-là même qui au prétexte d'achever la purification des âmes égarées, conquit définitivement l'ancienne Narbonnaise gouvernée par les maisons prestigieuses et puissantes de Saint-Gilles, de Barcelone et d'Aragon. Elles valaient bien autant que la maison de France à tous égards, sauf peut-être d'être secondes dans l' amour que leur portaient les papes de l'époque, véritables conquérants d'espace par le fer et par le feu, imitant en cela leurs concurrents islamiques. La Croisade des Albigeois me reste en travers. Désolé ! ... Saint Louis fut-il ce roi de vitrail mort pour la Croix, qui fait encore aujourd'hui pâmer les jeunes scouts, ou plus

Tract ferroviaire

  Social Bookmarking

Le retour du rail

Vacances en train ? Quand je reviens dans la baronnie d'Hierle, je longe une voie ferrée extraordinaire où les ponts s'aboutent aux tunnels dans une séquence ininterrompue sur des dizaines de kilomètres. L'Aménagement du Territoire a déferré la voie à la fin des années quatrevingt jusqu'à céder les tunnels à des entrepreneurs de travaux publics qui y stockent, dit-on, leurs pains quotidiens. Enfant, j'y ai pris souvent la micheline vers Sommières ou Le Vigan, avec mon grand-père cheminot qui m'expliquait que cette ligne resterait toujours ouverte car elle participait du réseau de chemins de fer stratégique français. Il est vrai que lorsqu'on regarde une carte même pas d'état-major, la voie ferrée de Sommières à Tournemire permettait de basculer en sûreté des forces armées de la plaine de Nîmes vers l'Aquitaine hors de portée des canons de marine anglais à l'affût dans le Golfe du Lion. Impressionnant ! Ce temps est fini, les voies ferrées sont

Perceval au CMRDS

  Fermons les livres d'histoire et bougeons pour demain ! Les jeunes royalistes ouverts sur le monde réel iront à Lignières chez le prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme, pour participer au Camp maxime Réal Del Sarte qui commence le 22 août dans la joie et la bonne humeur, et où Perceval (pas le Gallois, mais l'autre, le vrai) donnera son axe de propagande et un projet de plateforme, après les travaux du GLR de Sommières. Il était temps ! Bravo ! Communiqué du 10.08.08 La session du GLR 2008 était cette année axée sur le thème de l’organisation des assises du Royalisme qui devraient se dérouler durant le premier semestre 2009. Cette initiative fait suite à une interpellation de Gérard Leclerc au cours de l’année 2007. Certains auraient aimé que nous travaillions davantage sur les buts et l’organisation de ces assises durant la session mais, dois-je préciser que le GLR n’est pas une instance de décision. Aussi, je vous invite à suivre avec une particulière attention la prép

Tract métallique

  Social Bookmarking Si l'article vous a plu ou déplu, vous pouvez aussi le faire suivre à un ami en cliquant sur la petite enveloppe ci-dessous :

Boycottez vos télés!

Demain 8/8/08 à 08H08 pm (moins un décalage horaire de six heures), la superstitieuse République Populaire de Chine ouvrira les énièmes Jeux Olympiques sous le regard attendri de Madame Sarkozy (sous toutes réserves me chuchote-t-on) et celui de tant de grands de ce monde. Qu'on ne compte pas sur moi pour avaler la pub télévisée qui va déferler dans mon super moniteur Loewe digital ! J'ai fait voeu de boycott des émissions olympiques pour punir le régime oppresseur de Pékin. Bon d'accord, comme mon fils ne manquera la cérémonie d'ouverture pour rien au monde je serai forcément au courant, et peut-être même devrais-je jeter un coup d'oeil à l'insu de mon plein gré. Fin du cri ! Que la République chinoise organise le gouvernement des peuples Han à sa guise, elle a une longue expérience du contrôle de ces masses innombrables, et je ne me risquerai pas à lui donner des conseils ! Mais qu'elle impose son imperium à des provinces périphériques dont l'hist

CMRDS 2008

Dernier appel avant clôture pour une université d'été inoubliable : Inscrivez-vous en ligne CAMP MAXIME REAL DEL SARTE 2008 en allant aujourd'hui sur le site dédié : cmrds.actionfrancaise.net Social Bookmarking Si l'article vous a plu ou déplu, vous pouvez aussi le faire suivre à un ami en cliquant sur la petite enveloppe ci-dessous :

allo papa tango charlie

  Nous quittons la zone ADSL à l'aube du 3 août et malgré le transpondeur wifi FON embarqué, nous ne sommes pas sûr de recevoir les inquiétudes du contrôle aérien. A se revoir à Key West peut-être, si l'essence est de bonne qualité ! Le bloggage sera réduit pendant le vol à sa plus simple expression pour ne pas tirer sur la batterie, mais pas complètement éteint. Enfin, tout dépend de ce qu'on entend par là ! Comme sur le ring : BREAK ! Social Bookmarking Si l'article vous a plu ou déplu, vous pouvez aussi le faire suivre à un ami en cliquant sur la petite enveloppe ci-dessous :