Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du septembre, 2023

Des boucles d'oreille, avec du tweed !!

Allô quoi ! Lors du classico OM-PSG, le kop parisien a déclenché un tsunami d'insultes à l'endroit de ses adversaires prouvant à qui en doutait que les supporteurs de foot se tenaient loin de la faculté de lettres. « Les Marseillais, c'est des pédés, des fils de putes, des enculés… et par les couilles, on les pendra ; hélas des couilles, ils n'en ont pas. » (Merci à Têtu pour l'intégrale). Bronca chez la bienpensance aux manettes qui dénonce l' homophobie des spectateurs du match de foot et prévoit des mesures blablabla et cétéra. Sauf qu'il n'y a pas plus d'homophobie dans cette strophe d'insultes bien rimée que de beurre à la roulante des tirailleurs. Les mots sont juste choisis pour percuter le plus fort possible, mais ça, la jaquette aux affaires ne l'acceptera jamais. Il faut protéger la minorité électorale promue sous les ors de la république et quoi de plus utile que de la prétendre attaquée. Les sanctions tomberont, le club ne pe

Miscellannées d'automne

Le tapis de feuilles mortes recouvre la voie du garage, c'est parti ! M. et Mme Macron ont assisté à la messe pontificale du Vélodrome de Marseille au grand dam des curés de la laïcité. Se foutre à ce point de l'avis de M. Mélenchon, c'est du sirop ! Il n'empêche que sa prestation de rentrée sur France 2 était un peu au-dessous du registre exigé par l'emploi, avec quelques tête-à-queue spectaculaires comme dans l'affaire du Niger. L'explosion des rivalités ethniques au Sahel l'ont cornérisé et faire plus que des proclamations menaçantes est impossible à l'ancienne puissance coloniale. Que le califat sahélien vienne pour prouver que nous n'avions pas tort, à défaut d'avoir eu complètement raison. Tournons la page car nous ne sommes pas de taille à contrer l'implosion de ces sociétés bigarrées que nous gouvernions autrefois pas si mal que ça à la réflexion. Que la France prenne rang en Afrique parmi les autres partenaires occidentaux et

Cartographie du Projet

  * le régalien au roi * * les Etats au peuple * * la couronne aux dieux * Ce dossier est constitué de dix articles qui tirent les leçons du passé, même lointain, du présent bien sûr, et permettent de projeter dans l'avenir une possibilité de restauration monarchique. Si le principe prime le prince, celui-ci est indispensable. Aussi doit-on s'atteler à produire des candidats de talents formés à l'emploi ; qui eux-mêmes ne seront pas d'un grand secours si l'environnement institutionnel est vicié ou vicieux. C'est donc la pyramide du socle à la pointe qu'il faut embrasser tout entière, ce qui n'est pas aussi difficile qu'on peut le redouter de prime abord. Le socle institutionnel favorise ou défavorise une restauration monarchique. Propager le plus largement possible la réforme de notre Etat est le moment le plus important sur l'axe d'effort. C'est le dixième article qui s'y colle. Mais il faut déblayer en même temps les o

Immigration, fuir le défi ?

La submersion de l'île de Lampédusa (↑) par des bateaux chargés de migrants noirs a réveillé le rayon "romans d'anticipation" où figure très visiblement Le Camp des saints de Jean Raspail. On s'y serait cru ! Jusqu'à Marion Maréchal qui a fait le voyage avant Ursula VDL pour toucher la réalité du doigt. Ce n'est pas non plus le port de Charleston, hein ? Parler du défi migratoire que l'Europe devrait affronter convoque plusieurs angles d'analyse précédant des réponses raisonnées ; mais n'ayant pas reçu la mission de donner un cours magistral à l'assistance médusée, je me contenterai de prendre la question par nous-mêmes : Que voulons-nous réellement à la fin ? Il doit y avoir quatre "demandes" dans la conscience collective des Français. De la plus difficile à la plus facile à réaliser, on citera... 1.- Retrouver le village entre Gaulois. 2.- Calibrer l'immigration aux stricts besoins non comblés de l'économie

La Droite où l'on arrive jamais...*

* C'est un titre d'Yves-Marie Adeline et Hugues de Soyecourt, disponible à l'Alliance royale (clic) . Beaucoup d'agitation dans le camp retranché de la droite pour les élections européennes, mais nul ne veut refaire le parti de la Ligue à moins bien sûr d'en être lui-même le chef. Je ne sais plus quel journaliste américain en poste à Paris, surtout au Harry's Bar, me disait devant un blue lagoon qu'il y avait trop de "chefs" en cuisine à droite pour que les plats arrivent en salle et soient bons. Voici les sondages : Toutes catégories confondues, le score le plus fort en intentions de vote est l'abstention : ce serait du 55+/-5% puis viennent les quatre partis qui nous intéressent : - Rassemblement national/Bardella à 25% - Les Républicains/Bellamy-Barnier à 9% - Reconquête/Maréchal à 6% - Debout la France/Dupont-Aignan à 3% (source IPSOS juin 2023, période retenue parce qu'extérieure aux enjeux médiatiques de nomination actuels)

L'Ovalie t'emmerde, gauchiard !

Bien sûr le rugby n'est pas un sport de dentelières qui se pratique loin de la ligne des trois-quarts en cagoule et tutu. C'est un sport collectif brutal sans rembourrages d'épaules où le joueur passe avant le ballon et l'équipe avant tout. Tout le jeu est là. Comment plairait-il aux ratiocineurs en sucre d'orge qui hantent les canaux d'opinion et nous prient de nous soumettre à leur mode de vie grisâtre, nourri d'assistance publique, de revendications oisives et de saccages anonymes ? Le pire pour les contraltos de la gauche doctrinale c'est que le rugby, avec tous les défauts de la France rance comme dit Libération - un journal qui va bien à frotter les rangers - le rugby donc, c'est en plus un sport de gonzesses pratiqué par les filles avec autant de vigueur et de brutalité qu'on en voit sur les rings de MMA féminin. C'est sûr que Rousseau, Tondelier et Panot, les remèdes-à-l'amour des hémicycles, ne peuvent pas comprendre l'

L'abaya, le gag !

La petite maison de couture Al Haya Paris réinvente l'abaya et le kimono pour ses clientes du Golfe. En arabe, "al haya" veut dire la pudeur, et son premier défilé à Dubaï en 2021 mérite qu'on s'y attarde. Les modèles sont très chics, parfois suggestifs, les mannequins plus en chair que les arincades de l'agence Elite. Jugez-en : Qui parle le mieux de cette aventure innovante d'une jeune créatrice de mode ? Le site d'entraide musulmane Go Muslim bien sûr, dans un long article illustré qu'on lira ici . Entretemps, le fougueux ministre de la Fabrique du Crétin a décidé d'interdire la modest fashion islamique dans les classes, ce qui a levé la tempête de la rentrée, tempête bienvenue si elle efface tous les dysfonctionnements de l'institution laïque et républicaine. Trois mille profs manquent ; le métier dégoutte, personne au Capes ; deux centaines d'écoles ont brûlé parce qu'on n'a pas voulu tirer à balles caoutchouc dan

Quand le prince Jean signe Paris

Dans une lettre aux organisateurs de l'Université d'été de l'Action française, le comte de Paris a posé, mais un peu tard, les lices de la réflexion studieuse que lui inspire le programme du Camp 2023. C'est un encouragement à persévérer dans l'agit'prop visant la réforme des institutions de la Vème République afin d'y insérer la famille d'Orléans dans le projet d'un retour de la monarchie constitutionnelle. Texte poli-miroir, sans saillant criticables, répétible annuellement. On s'en contentera. Merci Monseigneur d'y avoir pensé. La Saint-Louis, 25 août 2023 Chers amis, Vous achevez votre camp d’été, durant lequel vous avez réfléchi et travaillé à l’avenir de la France et des Français, dans une perspective qui prend en compte le temps long et la spécificité historique de notre pays. C’est pourquoi votre réflexion politique s’appuie sur le Roi non comme sur un souvenir, mais dans le souci nécessaire de renouer le pacte mill