Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du juillet, 2008

REACTION !

Quelle mouche a piqué l'Action Française ? Tsé-tsé ou Chicoungougna ? Depuis la mort de Charles Maurras, les hoirs se divisent et se subdivisent en autant d'approches politiques toutes supérieures à leur concurrente, ce qui en pays gaulois devrait aboutir en deux générations à un clan magnifique de plusieurs centaines de tribus. Hélas ! ... On ne raconte pas l'histoire de l'Action française d'après-guerre, on la pleure ! La "divine surprise" - expression malheureuse de Charles Maurras après l'avènement de Philippe Pétain aux affaires - constatait la banqueroute de la République mais elle n'annonçait pas le retour aux fondamentaux de la nation française sous l'égide d'un roi. Même si la Révolution Nationale puisait dans la bibliothèque patriotique avec une certaine pertinence parfois, il s'agissait d'abord d'une vengeance contre la social-démocratie parlementaire, dans le ton polémique du quotidien monarchiste qui l'accablai

Pour la Méditerranée

L’Union Pour la Méditerranée est lancée ! Loin ! Intéresserons-nous aujourd’hui à la géopolitique de la zone. Deux lignes de fractures sont apparues pour ce grand projet du XXI° siècle : la plus évidente, une ligne horizontale de Gibraltar à Alexandrette, qui suit l’axe médian de la Mer méditerranée et sépare les Européens et leur allié turc d'un côté, des peuples fils d’Abraham de l'autre. L’autre ligne de fracture sépare les nations européennes sérieuses du Nord aux nations européennes latines, plus chaleureuses, s’estimant les seules capables de comprendre le Sud...? Cette seconde fracture a été réduite immédiatement par la chancelière prussienne Merkel aux dépens des pays « pieds dans l’eau » que sont l’Espagne, la France et l’Italie. L’Allemagne « fédérale » est partie prenante du projet fédéral européen, bien plus impliquée que la France, surtout depuis que le deutschemark fut rebaptisé « euro ». L’Union méditerranéenne réservée aux seuls riverains, qui enterrait le pr

Le frisson des morts-vivants

Faisant siennes les récriminations du public excédé par le je-m'en-foutisme des planqués de la république, le parlement a adopté hier une loi de garderie municipale pour les jours de grève des cultivateurs éponymes. Intitulée "service minimum d'accueil", elle dispose que les enseignants grévistes devront se déclarer au plus tard 48 heures avant l'arrêt de travail et impose aux communes de mettre en place l'accueil des écoliers quand le taux de grévistes est supérieur à 25%. Du bon sens qui, notons-le, renforce le droit de grève en adoucissant l'impact sur les activités des parents et en permettant au corps de fonctionnaires impliqué de s'arrêter pour un oui ou pour un non sans emmerder personne. Tricher n'est pas jouer ! Si vous n'emmerdiez personne, où serait le plaisir ? Battus à la Chambre et au Sénat, les peine-à-jouir syndicalisant nés sous le Front populaire déposent ce matin un recours à l'enseigne du Sphinx dans l'espoir secr

Le "8" en Afghanistan

A la demande de nos alliés, la Task Force française "Chimera" dite TF700 est en cours de déploiement à Bagram (Afghanistan). Il est prévu qu'elle soit alignée courant août. La prise de commandement sous l'égide de l' ISAF a eu lieu le 20 juillet à Forward Operating Base Morales-Frazier. Le colonel Jacques Aragones a reçu la responsabilité de la Kapissa. La TF700 est constituée du 8è RPIMa de Castres porté sur VAB et dispose de blindés légers du 1er REC servis par des chasseurs du 4è de Gap. Une composante déminage du 17è Génie parachutiste de Montauban et un appui feu du 35è Artillerie parachutiste de Tarbes complètent les renforts. En octobre cinq Buffalo américains d'ouverture d'itinéraires rejoindront le bataillon. L'état-major reconnaît que "c'est un secteur très sensible, très difficile, car il s'agit d'un couloir d'infiltration vers la capitale, qui permet de déborder à pied ou à moto l'axe principal passant par Jalal

Le missile socialiste a fusé

19:00 - La réforme constitutionnelle sarko-balladurienne est passée à une voix près au Congrès de la République française à Versailles ! Le texte officiel du projet de loi est accessible d'ici en cliquant sur le titre de ce billet. Ainsi la Constitution gaullienne verra son 24è amendement, et le transport législatif de 906 députés et sénateurs accompagnés de leurs porte-bidon et des services idoines d'huissiers, postiers et sandwiches, aura abouti à une farce comme les aime bien notre chère république. Le Congrès des Etats-Unis, en charge du Monde, ne compte que 535 membres, mais il est vrai que les Américains sont des obsédés fiscaux ! Il ne s'agissait paraît-il que de renforcer les droits du parlement. Quand on voit le sérieux des débats publics télévisés, on en tremble. Le Progrès de Lyon et Les Echos se sont donné la peine de faire un peu de pédagogie digeste en dépassant le "sensationnel" des comptes et décomptes. Il nous ont permis de comprendre que

Ian l'Africain

Le billet précédent m’a remis en mémoire des discussions que j’avais eues toute une année dans un bar corse de la Contrescarpe où nous étions quelques uns « Behind Rhodesia » à refaire l’avenir du diamant blanc d’Afrique australe si mal taillé. Et nous parlions de l’incroyable Smith, la « paire » la plus lourde d’Afrique ! Chevalier moderne à la quête de l'impossible graal, Ian Smith fut aussi de ces boxeurs qui ne jettent jamais l'éponge et se relèvent toujours du countdown , la gueule cassée. Il a tout essayé pour "sauver" la Rhodésie du cancer marxiste-léniniste, jusqu'à l'égalité absolue "un homme, une voix", ce slogan ravageur qui ouvre la porte à toutes les manipulations d'idées et arithmétiques. Comme dans tous les bons romans de chevalerie, l'histoire finit mal pour le héros, dépêché dans la fleur de l'âge, mais pour contredire les légendes, le lion au coeur fidèle sauva sa vie et mourut tard ... Il naquit un 8 avril 1919 dans

La nuée de criquets communistes

L'Afrique australe va mal. Plus mal ! Alors que le Monde fêtera dans trois jours le 90° anniversaire de Nelson Mandela et ce faisant, le tour de force qui consista à contenir la mutinerie générale des "soutiers" contre le "pont" du navire sudafricain, les démons de la tyrannie la plus crasseuse reprennent des couleurs dans la région d'Afrique la plus prometteuse, jadis . Bob Mugabe, héros communiste de la révolution noire, gangster et aujourd'hui tyran à demi-fou de bande dessinée, siège au milieu de ses "pairs" dans les enceintes de l'Union africaine. Le président Duracell du Gabon nous dit tranquillement sur le ton de " va te faire foutre " que Mugabe exerce une fonction légitime depuis qu'il a été réélu. Il endosse la mascarade sanglante et d'autres avec lui. Quand on y regarde de près, la crapule n'est pas le héros fou mais son voisin et compère, le très élégant Thabo Mbeki. A la tête de l'Etat le plus puissa