mardi 27 mars 2007

Chez la reine de Danemark


Ogier le danois dormant
Holger Danske, Ogier le Danois chez les Francs, grand pourfendeur de Sarrasins et de Lombards, dort dans les caves du château d'Elseneur. Il se réveillera quand le pays sera menacé ou à l'appel des cornes de guerre de l'empereur Charlemagne qui lui, enchâssé d'or en réparation du pillage de ses attributs de majesté et de son épée par ses successeurs, repose en sa bonne ville d'Aix-la-Chapelle.

Si les caricatures du Prophète des terroristes ne l'ont fait en rien frémir, pas plus que l'incinération des ambassades en Syrie et au Liban - d'ailleurs il aurait bien été le seul dans ce cas, vu le silence assourdissant des amis du royaume - il n'en sera pas de même quand on lui dira que le petit prince Christian, fils du dauphin Frederik, ne boit pas son lait d'aurochs dans un crâne de maure comme le veut l'étiquette du palais d'Amalienborg.

Il y a quelque chose de pourri à la maison de Danemark (... Hamlet ...) : le gentil poupon a été délaissé à la crèche municipale de Fredensborg par son aussie de maman. "C'est bon pour l'éveil et plus hygiénique car on y fait bouillir les tétines" a-t-elle déclaré à la presse en folie qui mitraillait à tout va. Les Danois adorent leur princesse des antipodes.

christian de danemark
Le royaume le plus craint d'Odin s'est soumis à une reine, et dispose d'un prince consort français, Henri de Montpezat. Comment les Grands Danes ont-ils pu dédaigner la loi salique ou ce qui en tiendrait lieu au pays des brumes éternelles, et confié leur destin au sexe faible ? Le royaume est-il disponible pour un prince étranger qui y ferait sa loi et le vendrait pour une couronne symbolique à un homme d'affaires canado-smyrno-arméno-hongrois comme l'OM. A l'évidence, non ! Idem pour Bernadotte en Suède.

Margrethe II de DanemarkAlors je voudrais connaître plus à fond cet argument de francité qui bride en France l'abandon de la vieille loi salique, au motif que le trône passerait dans des mains étrangères, forcément hostiles. Des reines, on en trouve régulièrement dans les royaumes du Nord. En Grande Bretagne, aux Pays Bas ! Et aucune fois l'on n'a vu "partir" le royaume. Peut-être dans notre "monde" royaliste (j'allais donner du "mouvement") est-il dangereusement progressiste de prendre en considération les moeurs du temps. S'il y a une vie après la mort, les Mérovingiens qui furent dépêchés en nombre dans ce fameux Walhalla qu'on leur rebaptisa Paradis, doivent pouffer de rire devant leur PS-III céleste, à nous savoir encombrés d'une vieille loi franque qu'ils ont sans doute depuis longtemps oubliée.


Emmanuelle de DampierreSur terre comme au ciel, de nos jours les walkyries commandent ! Regardez l'autorité de Bernadette Chodron de Courcel (yellow coins), l'agressivité naturelle de Simone Jacob (unveil my heart), l'arrogance propre aux sots de Marie-Ségolène R., le gant de velours cachant la main à claques de Cécilia Ciganer-Albeniz, et on y passerait une heure à faire des comparaisons avec leurs homologues masculins. Mais rien que pour le fun, opposez les caractères morphologiques de ... Marie Drucker et François Baroin, Céline Dion et René Angélil, Clara Lejeune et Hervé Gaymard, Charlotte Rampling et Jean-Michel Jarre, Nadine Lhopitalier et Edmond de Rothschild, Simone Signoret et Ivo Livi, Bonnie Parker et Clyde Barrow, ... rien n'interdit un meilleur gouvernement des femmes, si rien ne le garantit non plus.

Le gouvernement des hommes ne se limite pas à l'haltérophilie, sinon il n'y aurait partout que des dynasties basques. Les chances d'avoir une pointure sont les mêmes dans les deux sexes, et d'avoir une cloche tout pareil. Les Français risquent bien de nous le montrer dans quelques semaines.

Alors pourquoi cette discrimination qui procède sans doute de Néandertal et de la chasse à l'ours ? Où est l'erreur d'origine ? Dans le péché du même nom au jardin d'Eden, si l'on en croit la légende hébraïque de la Genèse.
Tuons à y être tous les serpents, et interdisons le cidre de pomme !


Vive la Reine !


armes de la maison de Danemark

2 commentaires:

  1. je répondrai bientôt chez moi à votre question de conclusion.

    Bien que je partage peu vos idées même si je partage en général vos analyses, cet article me fait plaisir...

    Mais retournons le problème : pourquoi, d'une réalité existante, et qui vaut comme telle, faire un nerf de dispute ?

    Pourquoi ce qui est en France, devrait-il satisfaire ailleurs et inversement ?

    Ce n'est pas une question de loi salique : c'est une question de bon sens. Des pays lointains qui n'ont rien de salique réservent le commandement au sexe masculin. Il n'y a que dans des tribus sans histoire qu'il peut en être autrement, et encore !

    RépondreSupprimer
  2. Des lacunes, beaucoup de lacunes ...
    Marge et Homer Simpson
    Anne d'Autriche et ... ça dépend des jours
    Lucifair et Edgard Faure
    ... et combien d'autres

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. On peut utiliser les balises a, b et i dans leur rédaction. Pas de commentaires "anonymes".

Printfriendly