mardi 2 janvier 2018

Ahed Tamimi

L'occupation israélienne de la Cisjordanie contre le gré des résidents (formulation diplomatique) convoque évidemment l'utilisation des forces armées. Et d'autant plus quand tu prends tous les points de captage d'eau et les terres alentours afin de nourrir des colons juifs venus de partout dans le monde pour continuer la saga biblique d'Abraham chez les autres !

Il faut plus que du doigté dans cette forfaiture, condamnée mais jamais combattue, et l'arrestation d'Ahed Tamimi est un bel exemple de connerie que se repasseront les écoles militaires d'oppression tranquille ; car il existe des manuels exposant comment gérer les moutons... mais aucun ne s'aventure à expliquer comment y arriver avec les loups.

Or la jeune Ahed est un petit loup qui promet de forts désagréments dans la confiscation des territoires palestiniens. C'est sans doute pourquoi le Tribunal des forces d'occupation a requis contre elle douze chefs d'inculpation, certains remontant à quelques années.

Quand on la regarde dans la presse du Proche-Orient, on ne peut éviter de penser à l'Irlande ; la carnation de peau, les cheveux blond-roux, le regard métallique, et ce menton volontaire qu'on ne peut pas lui faire baisser.

D'ici peu, elle aura conquis les cœurs républicains en Ulster et deviendra une icône de la résistance bien plus largement qu'en Palestine. L'imbécile et douteux Nétanyahou aura versé un peu plus de haine dans le tonneau de poudre. Mais cela, il n'a jamais pu le comprendre puisqu'il annexe aujourd'hui à Israël les colonies juives pour raccourcir la mèche.

À ses risques et périls !

Nous avons déjà pleuré !


La gamine a commencé tôt !

6 commentaires:

  1. Mouais... le dernier blond /rouquin (le débat est ouvert depuis 3000 ans)à s'être illustré en Palestine est le Roi David (1 Samuel 16:12 et 17:42). Contre des Philistins d'ailleurs. Mais la ressemblance s’arrête là: les Hébreux se battent eux même. Je n'ai pas le souvenir d'avoir vu des palestiniens sur les champs de batailles: ce sont les autres qui se battu pour eux: égyptiens, syriens, jordaniens! Eux,leur registre c'est surtout les défilés carnavalesques de "forces" armées tout droit tirés des aventures exotiques de "Spirou " ou "Tintin". Netanyaou peut dormir tranquille, comme ses prédécesseurs et ses successeurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En 1948, on parle de bandes palestiniennes combattant la Haganah avant l'entrée en guerre des armées régulières arabes et évaluées à douze mille hommes. Contrairement à une idée reçue, elles tiendront le choc jusqu'à être emportées dans la défaite des bataillons arabes. Puis le territoire et les gens seront matés par Israël d'un côté et la Jordanie de l'autre (ignorons Gaza à l'Egypte).
      La configuration de la Palestine occupée interdit d'y manoeuvrer des forces. Mais le billet n'avait d'autre but que de signaler l'impasse de la politique sioniste de capture sans assimilation, plombée de surcroît par une communication débile.

      Supprimer
  2. Le factionnaire de Tsahal a bien saisi la situation quand avec son copain ils ont décidé de ne pas réagir à la provocation de deux filles, car leur impassibilité serait à mettre à leur crédit.
    Mais le juge de Tsahal n'a pas compris qu'une amende de vingt shekels pour trouble à l'ordre public suffirait pour renvoyer les filles dans leur famille avant qu'elles ne recommencent bien sûr (mais bon, c'est sans fin de toute façon !), au lieu de quoi il valorise le pseudo-courage de deux jeunes Palestiniennes dont les visages prennent bien la lumière, surtout celui d'Ahed qui fout la m... depuis l'âge de dix ans !
    Y a personne en régie ? Parce que la gamine est en formation, là !

    RépondreSupprimer
  3. Trop photogénique pour être honnête! Est ce parce qu'elle ressemble si peu à une blédarde et autant à une occidentale qu'elle suscite autant de sympathie? Reçue par Erdogan, invitée à Soweto pour y déposer des gerbes ou à la Une du "NY Time magazine", on la croirait cornaquée par Mme de Fontenay ou Endémol.... Qu'elle en profite: si elle adopte le look pas très glamour de sa maman les objectifs iront voir ailleurs très rapidement. "sic transit.."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est dans le job depuis l'âge de dix ans. Sans doute aucun, est-elle dirigée, mais elle participe d'une propagande positive du Fatah (comme tout son clan) que les autorités d'occupation ne savent pas contrer intelligemment, sauf les soldats juifs au contact qui ont pigé le truc.
      C'est de la bêtise judiciaire que je ris.

      Supprimer
    2. Quelle puissance ! quelle détermination ! Elle est plus forte que ces soldats surarmés qui se demandent ce qu'ils font là.
      Mais alors lorsque l'on lit les réactions des dirigeants israéliens et celle du journaliste qui appelle au viol de la gamine, on mesure le fanatisme et la folie des ces gens.

      Supprimer

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.

Printfriendly