Blog translation online

En roue libre (5) Sungha Jung


C'est l'été en pente ! Si je vous dis canon pour trois violons et basse de Johan Pachelbel (1653-1706), vous me répondez : "Ah oui, mais c'est bien sûr !" ; et si j'ajoute Trace Bundy de Boulder (Colorado) ? "Oui, oui, Trace Bundy !" Et pour aujourd'hui tout commence avec lui.


Guitariste acoustique connu aux Etats-Unis pour une technique percutante, le tapping, Bundy a édité ce fameux canon pour trois guitares, mais il l'interpréta aussi tout seul comme on peut le voir dans l'écran ci-dessous :


L'affaire se corsa quand Bundy vit sur Youtube un gamin de neuf ans qui jouait "son" canon ! Il s'appelait Sungha Jung :


Sungha Jung a aujourd'hui vingt-deux ans et c'est une vedette coréenne de la gratte. Trace Bundy a joué ce canon avec lui en tournée, et c'est maintenant le clou de ce petit billet estival pour notre distingué lectorat. Notez la parfaite aisance du Coréen qui évite les poses inspirées et reste très appliqué. Sûr de lui, à l'égal de son "professeur", il enchante la prise du 27 janvier 2010 au Triple Door de Seattle (Wa) par son bonheur évident d'être là. Enjoy :


Sungha Jung a généré un milliard de vues sur Youtube où il agrège six millions d'abonnés. Aucun artifice, du talent ! Il a un très beau site web : www.sunghajung.com. On termine par un solo, Harmonize à la guitare baryton :