lundi 15 juin 2009

Du discours du Caire

ObamaJ'ai relu le discours du Caire. Merci à la Maison Blanche pour l'avoir rapidement mis en ligne. Merci à BFMTV de l'avoir transmis en direct sur nos télévisions. On peut y accéder sur YouTube plus bas. Encore une fois, les médias majeurs, craignant de lasser la ménagère de quarante ans, une conne avérée pour CocaCola, ont réduit l'information à quelques commentaires vaseux qui n'étaient même pas de chez eux. Quand donc les cimetières s'empliront-ils de ces chaînes indispensables ? Voici le discours original de 55 minutes. Si vous en connaissez la teneur vous pouvez zapper et sauter à l'analyse :...


Faisons un sort à l'aisance naturelle du "panelist" pour comprendre comment il a enfumé tous ses concurrents lors des présidentielles : c'est une bête de pupitre, peu de notes, une bonne respiration, des césures souriantes, une prescience de la question détruite par une réponse préalable, un discours structuré et relativement simple. Voilà ! Pour le fond, j'ai bien peur que l'islam ait rencontré son meilleur propagateur en ce sens qu'il allie une puissance de conviction très développée à une puissance financière et militaire hégémonique, ce qui devrait terroriser Bibi Netanyahou complètement à la ramasse dans ses petites revendications de confectionneur. Le Premier israélien fait mine d'oublier que la Maison Blanche peut couper le courant en dix secondes, si elle décide que le Trésor US ne garantit plus les emprunts de l'Etat juif sur les marchés internationaux de capitaux. Mais le vrai sujet est ailleurs puisque Israël ne finira pas le siècle.

Quatre pivots constituent tout le mécanisme du monde wilsonnien selon BHO, le Onze Septembre, la Jérusalem terrestre, la doxa universelle E Pluribus Unum, le péché originel d'Hiroshima. Les quatre pivots sont plantés aux Etats-Unis qui sont le nouveau phare d'Alexandrie éclairant la Terre. A lire ce discours en français, on a parfois l'impression d'entendre un président de l'Empire français chapitrant les Nuls à Phnom Penh ou à Cancun. Nous étions assez forts dans cet exercice grandiose.

twinsOnze Septembre et doxa : Il sait que la rue arabe jusques y compris la bourgeoisie cairote a fêté l'attaque d'al-Qaïda que CNN passait en boucle. Il convient donc de culpabiliser ces déviants sur la base des préceptes pacifiques qu'il a fini par trouver dans le saint Coran. C'est adroit. Confirmer qu'il incinèrera les terroristes et leurs affidés talibans était plus que nécessaire en pays arabe où la force est respectée. Lier le développement à la démocratie est aussi très malin, surtout si l'on évite de le prouver. On retiendra de ce domaine que si tout le monde suivait le schéma politique intérieur des Etats-Unis, le monde entier s'en porterait mieux. Je ne sais pas si c'est "tendance" et lui non plus qui a cité le droit à la différence de deux pays démocratiques ayant réussi leur économie, le Japon et la Corée du Sud.
Le contrexemple est la Chine marxiste du Veau d'Or qui a réussi également mais en dehors de tous critères occidentaux, l'autre la Russie démocratique, riche et tsariste à la fois, qui a échoué.

Jérusalem : La fédération des trois religions du Livre participe d'un schéma simplificateur typique de l'angélisme américain qui s'exprime dans cette énormité : « l’Amérique et l’islam se recoupent et se nourrissent de principes communs, à savoir la justice et le progrès, la tolérance et la dignité de chaque être humain. » Sans doute parle-t-il de l'islam américain apaisé par ses échecs antérieurs de conversion de la communauté noire. Ces trois religions sont issues du désert et leur modèle vengeur ont illuminé les longues nuit de veille des gardiens de chèvres. Que la loi darwinienne de l'évolution les ait fait converger à Jérusalem ne prédispose pas que ce mouvement engendre aucune paix. L'histoire de chacune, à la fois au sein de son domaine propre que affrontée à sa cousine, accumule d'épouvantables tueries sous le règne de l'Intransigeance sauvage. Si à l'époque moderne et dans l'ordre d'apparition sur Terre, deux sur les trois ont cessé de saigner, on ne voit pas - du moins moi - sur quoi fonder un œcuménisme du Livre tant les doctrines sont antagonistes et les docteurs pour le moins méfiants. Le monothéisme est-il en cause ?

La plus ancienne est du modèle hermétique et se réserve à une élite. Sa "cité terrestre" ressemble de plus en plus à la table de Massada. Sa filleule chrétienne, éclatée par l'exégèse humaine d'une légende merveilleuse, se revendique de la charité et de l'Amour, ce qu'elle n'a cessé d'oublier jusqu'à ce qu'elle soit mise au pli par les pays hôtes, lassés de ses objurgations. Si on ne peut vraiment pas lui reprocher les croisades orientales, il n'en va pas de même des croisades occidentales et de son antijudaïsme endémique qui, mijoté dans des cerveaux détraqués, a fini par s'exprimer dans l'épouvante de la Shoah et des massacres discrets d'Ukraine et Biélorussie en cours d'inventaire.
hijabLa dernière venue dont les drapeaux s'ornent de sabres courbés, est une fabrication maladroite d'un corpus législatif de canons moraux et sociaux destinés à des chefs tribaux qu'il s'agissait d'agréger sous un même sceptre. Le génie des philosophes appartenant aux grandes civilisations résidentes, impressionnés par l'efficacité d'un outil dialectique frustre, a enluminé la doctrine de base, sans nous convaincre. Mais jusqu'à la décadence du XIX° siècle, les fruits furent impressionnants en qualité et dispersion.
Obama prévoit-il un abâtardissement des deux religions de masse qu'il conjugue dans sa propre éducation pour les faire coexister ?

fusees iranHiroshima : Les Etats-Unis sont les seuls à avoir exterminé un population civile au moyen d'une bombe atomique. C'est donc avec une autorité non partagée que le président américain refuse la prolifération ; sans que l'on sache aussi explicitement qu'il le dit pour al-Qaïda, jusqu'où est-il prêt à aller pour parer ce danger. Va-t-il vitrifier Téhéran comme le conseillait Chirac ? Mais ce qui intéresse d'abord les Français est son projet de dénucléarisation des armées du monde. Le président Medvedev l'accepte, et ses négociateurs (Anatoli Antonov) des accords Start 2 - Start² échoit en décembre 2009 - travaillent déjà sur cet axe avec les Américains (Rose Gottemoeller).
Restent cinq puissances atomiques impliquées malgré elles dans les Start : la Grande Bretagne, la France, la Chine, l'Inde et le Pakistan. Les seuls pays qui ne soient pas menacés immédiatement d'une bombe atomique sont la France et la Grande Bretagne. Il est à parier que la pression américaine de l'administration Obama va s'appliquer sur eux deux, au prétexte de ... montrer l'exemple ! Les réponses françaises ne sont pas prévisibles à cette heure. Et il n'est pas dit que, même les derniers à rendre les bombes, nous y trouvions encore notre avantage, tant nous avons dégraissé notre défense conventionnelle.

Nous ne nous étendrons pas sur la question palestinienne. On sait de quel côté sont les terroristes et les voleurs. Des deux. Sans doute lui-aussi le sait ! La menace voilée ne sera pas exercée contre Israël, les prétextes pour y parer seront faciles à provoquer du côté de Tel Aviv. Cette guerre civile israélo-ismaélique ne finira que par un vainqueur, au pays de Canaan. C'est écrit¹ !

Restent les petites questions où le président est sensiblement off limits - à côté de ses pompes - et qui ne méritent pas de commentaires particuliers : le voile, la Turquie, l'éducation des filles dans leur différence.
Au final, le discours est archivable car il servira de référence pendant déjà huit ans.

aleïkoum as-salâm !


Note (1): Gen. XXI, 9 à 14
Note (2): Strategic Arms Reduction Treaty, traité de réduction des armes stratégiques




Si l'article vous a plu ou déplu, vous pouvez aussi le faire suivre à un ami en cliquant sur la petite enveloppe ci-dessous :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés. On peut utiliser les balises a, b et i dans leur rédaction. Pas de commentaires "anonymes".

Printfriendly