vendredi 26 décembre 2008

LLL vers l'avenir

3 lysLe Père Noël qui se gausse de mon agnosticisme radical a mis dans mes souliers une boîte de chocolats suisses de Kansas City, une bouteille de merlot californien, une oeuf de Fabergé en fonte de plomb dorée à l'acide et le 24° numéro du Lien Légitimiste, Vive le roi, quand même !
J'ai reposé mon quatrième chocolat du Missouri pour feuilleter la livraison de Touraine et apprendre l'inappris. Pas déçu, j'en ai retiré deux vérités, [1] que les Blancs d'Espagne convoqués par l'extinction de la lignée de Louis XV à Goritz, considéraient en 1883 la charge de la couronne de France comme un devoir et non comme un droit (Carlistes pur sucre), [2] que Baudouin de Belgique fut un saint homme et un pauvre roi, la Belgique étant aujourd'hui à l'encan, sans prix de réserve ...

Long éditorial de Jacques Rolain "Vers l'avenir" qui nous en confie un peu plus sur les mondanités "politiques" du couple princier. On devine que le travail se fait, avec intelligence.

Suivent les "Mélanges à propos de choses qui courent ici ou là" de Gérard de Villèle : superbe photo de Mgr Louis de Bourbon adressant son salut radieux au Grand Maître de l'Ordre souverain de Malte dont il est bailli grand croix d'honneur et dévotion. Un détour par les kooneries de Versailles qui ne méritent peut-être pas qu'on se rompe l'anévrisme, puis jusqu'en Georgie : on y voudrait un roi en lieu et place du freluquet valet de Dick Cheney qui a jeté le pays dans la guerre à l'Ours. Retour par le Luxembourg où le Grand-Duc a montré les serres. Le Lien légitime le prix « Âne du Roi 2008 » décerné par Royal-Artillerie à M. Juncker.

Charles XICommence alors une série de Gérard Guillotel sur le règne d'Alphonse II (1933-1975-1989). Nous reviendrons sur ce prince exceptionnel vers la fin janvier en commémorant le vingtième anniversaire de sa mort à Beaver Creek.
Les bases jetées sont celles de la transition entre les branches aînées, quand le duc de Madrid (Charles XI (1848-1887-1909) fit éconduire le conseiller d'Etat Bellomayre, fondé de pouvoir d'Orléans, qui venait réclamer à son père (Jean III), la veille de l'enterrement de Chambord, la réitération des clauses dynastiques de la paix d'Utrecht : « Je ne sais pas encore si nous avons des droits à la couronne de France ; si nous n'en avons pas , il est ridicule de signer cette déclaration et, si nous en avons, ces droits sont des devoirs ; ces devoirs, on ne peut les abdiquer. » Ces messieurs d'Orléans ne participeront pas le lendemain au cortège funèbre d'Henri V !

Important : LLL éditera début 2009 un numéro hors-série recensant les articles de Michel Josseaume sous le titre La renaissance du légitimisme.

le couple princier
On tourne la page. Histoire belge, du moins continue-t-on l'analyse de cette jeune monarchie par les règnes de Baudouin et d'Albert II, pour ouvrir sur l'Europe des Länder qui selon Gérard de Villèle est l'achèvement fédéraliste de l'Union européenne. Nous partageons ce pronostic avec quelques nuances quant aux "nations sans état" qui nous semblent moins incarnées dans des peuples identifiables que ne le veulent les universitaires en charge du détricottage pour la promotion des satrapies de division 2 ; mais de cela M. de Villèle ne parle pas.

Le 24° numéro s'achève sur le complot maçonnique du XIX° siècle, non tant dans la chronique des ventes carbonara et convents que dans la mise en perspective du travail de sape de la Secte, et je dois le dire : c'est assez bien fait ; par Luc Boisnard.

Abonnez-vous !

Le Lien Légitimite (bimestriel)

M. Gérard de Villèle
10 place Foire-le-Roi
37000 Tours


20€ la version papier livrée par La Poste française
10€ la version électronique (pdf) livrée dans votre mailbox (c'est donné).
Ecrivez à gerard@villele.com



Si l'article vous a plu ou déplu, vous pouvez aussi le faire suivre à un ami en cliquant sur la petite enveloppe ci-dessous :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés. On peut utiliser les balises a, b et i dans leur rédaction. Pas de commentaires "anonymes".

Printfriendly