mardi 27 octobre 2009

Yade, le scrupule dans la galoche

rama yade à la téléQue c'est agaçant un esprit libre et délié en cour. On vous convoque au Petit lever et vous détestez la chiasse tant que vous le faites savoir. On vous mande de courir cirer les spartiates du bédouin puant que vous trouvez répugnant sous sa guitoune jaculatoire, et vous l'envoyez dire. Le satrape convoque la négresse d'astreinte aux élections ethniques et vous refusez de coloriser la politique du Cabinet noir de l'Elysée. Qui êtes-vous donc belle Rama ?
Les jaloux disent que vous avez été créée de la côte du sultan par le Minotaure de la démocratie, à preuve, avant lui, vous n'étiez rien, après lui, vous êtes tout, et la femme politique préférée des Français (des Françaises c'est moins sûr). Fadaises des foutriquets aux turluttes honteuses, qui stressent à la gamelle ! Vous êtes née le soir du premier tour de l'élection présidentielle de 2007 à la télévision. J'y étais.

Cercle des tronches creusées par les vices de la prébende, aboyeurs en récitations usées, attentifs au souffleur de la chaîne invitante. Lassé des cons abonnés à mon engourdissement, je risque de m'endormir... quand paraît le soleil noir de Sarkozy.
Six mètres à faire de la porte au siège, elle sait les marcher, la vache ! Les têtes s'illuminent... à Gauche, "du noir, c'est à nous". Mal leur en prend !

rama yade au perronElle saisit le micro, les descend à la cognée, ironise, coupe, moque, tranche, ne respecte pas même le clown blanc qui veut driver le débat nullissime où la seule exigence est technique, partager le temps. Elle s'en fout du temps, Rama, elle a un appétit d'ogre à se payer le caviar moisi qu'on lui tend, elle a jeté la cueillère et bouffe avec les doigts. On les savait ringards, faux jetons, gavés, mais pas à ce point. Incinérés. Elle les a incinérés.
Il faudra attendre un flingueur du calibre de Frédéric Lefebvre, en plus moche, pour retrouver plus tard cette gaîté de l'assassinat dialectique.

Tenez bon Rama Yade, une vraie carrière politique vous attend en République car ils sont peu nombreux les jeunes secrétaires d'Etat à dire "non", et chez les vieux - le temps ne fait rien à l'affaire -, on n'en a jamais vu aucun refuser le plat de lentilles.

Prenez la première circonscription législative des Hauts de Seine ; son titulaire a déjà fait sept ans de sénateur avant de s'enkyster à la chambre pour une retraite à taux plein ; no future pour les communistes ! Et dans la foulée, la mairie de Colombes, donnée à un soutier de la Gauche sans éclat.
En avant, nos voix vous portent !

rama yade en conférence
C'était quoi le sujet déjà ? Démocratie chromatique et obamania.
Demain, alors !



Une faute d'orthographe, de grammaire, une erreur à signaler ? Contactez le piéton du roi à l'adresse donnée en bas de page et proposez votre correction en indiquant le titre ou l'url du billet incriminé. Si l'article vous a plu ou déplu, vous pouvez le faire suivre à un ami en cliquant sur la petite enveloppe ci-dessous :

2 commentaires:

  1. On finit quand même par rigoler sur ce blog maurrassien.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, Rama Yade est un "débatteur" remarquable et sous-employé. est-fce de son fait ou subit-elle la disgrâce par usure.
    Elle n'est pas du même monde friqué que les Bouygues, Bolloré, Balkany, Darty et consorts, et on prendra moins de gants avec elle.
    Mais elle peut s'en sortir par le haut.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. On peut utiliser les balises a, b et i dans leur rédaction. Pas de commentaires "anonymes".

Printfriendly