mercredi 29 décembre 2010

L'Âne du Roi 2010

Si les nominés¹ sont moins nombreux cette année, l'Âne du Roi 2010 s'impose de vingt longueurs. Il écrase la concurrence, à tel point qu'à peine froid, un film est sorti sur son tempérament politique. Le vainqueur est feu M. Georges Frêche, in pectore Georges Premier de Septimanie, sous vos applaudissements.
Son approche avisée de la démocratie représentative restera dans les annales (clic), ses frasques de préaux seront déformées à l'envi par tous ceux auxquels il fit de l'ombre. Cacique occitan de la souche ariégeoise, il porta à son paroxysme le clientélisme latin jusqu'à bâtir un cour princière en son palais d'Antigone où les otaries craintives de sa suite battaient des nageoires pour vénérer sa gloire, ne sachant rien de leur avenir mais craignant l'oukase d'exil loin des regards du roi.
Pur produit de la décentralisation mitterrandienne, il est le contre-exemple de la monarchie plurielle voulue par l'autre grand cacique méridional du siècle passé, Gaston Defferre le Phocéen, afin de sécuriser les positions provinciales de la Division 2 républicaine.


Ses funérailles épiscopales eurent lieu le 27 octobre 2010 à la cathédrale Saint-Pierre de Montpellier où cinq mille personnes descendirent toucher le poêle.

Cas d'étude incontournable de physique sociale, il faut aller voir son film, Le Président, pour le comprendre et lui accorder peut-être un peu d'affection.

Note (1): les nominés 2010 sont :
(i) Le sénateur Mélenchon qui utilise "monarchie" pour insulte ;
(ii) Le chaviste de l'EHESS Sapir qui voudrait nous vendre le roi et Marx dans le même encensoir, si ce n'est lui, c'est l'Elton John de la Nar ;
(iii) Le défunt roi de Septimanie, Georges Ier ;
(iv) L'oligarque Thaksin Shinawatra qui, planqué à Londres, a lancé ses chemises rouges à l'assaut du roi Rama IX de Thaïlande, pour devenir le premier roi républicain de Siam.
Prix précédents :
L'Âne du roi 2008
L'Âne du roi 2009
Une faute d'orthographe, de grammaire, une erreur à signaler ? Contactez le piéton du roi à l'adresse donnée en bas de page et proposez votre correction en indiquant le titre ou l'url du billet incriminé. Si l'article vous a plu ou déplu, vous pouvez le faire suivre à un ami en cliquant sur la petite enveloppe ci-dessous :

2 commentaires:

  1. La bande annonce du film est ici :
    http://www.youtube.com/watch?v=qzgWMBvHt_M

    RépondreSupprimer
  2. Le plaidoyer de Causeur : clic !

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. On peut utiliser les balises a, b et i dans leur rédaction. Pas de commentaires "anonymes".

Printfriendly