Index alphanumerique

samedi 10 mars 2012

Fillon pas trop démocrate


Au "Déjeuner de la Femme" à Matignon jeudi dernier, le premier ministre Fillon qui compte les jours, a fait une belle table de femmes à la page. Il a ouvert son coeur à Mme Maherzia Laâbidi, sa voisine de droite attifée comme une bonne moldave mais vice-présidente Ennahda de l'Assemblée constituante tunisienne.
Face à Roselyne Bachelot qui tweetait sans relâche et pas loin de Nadine Morano au supplice de rester assise, il dut se contrôler, mais chaque mot pesé et sous réserve de confirmation par l'intéressé qui ne la donnera pas - il a déjà donné avec les pratiques sémitiques archaïques - il a dit ceci :

« Ce que la France a essayé d'apporter au monde, c'est cette idée que la République n'est pas la démocratie. La démocratie, c'est la loi du plus fort. La question, c'est comment on fait vivre la République !» (alerte Le Figaro-Rovan)

On croirait du Tocqueville dans la tyrannie de la majorité. En décapitalisant la république, finirons-nous par avoir raison sans qu'aucun ne tire pour nous les marrons du feu ?
Je le crains tant nous sommes ailleurs.
Print Friendly and PDF

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés. On peut utiliser les balises a, b et i dans leur rédaction. Pas de commentaires "anonymes".