Index alphanumerique

lundi 21 novembre 2016

Collusion dynastique sans gravité



Bombardé de commentaires plus avisés les uns que les autres sur la primaire de la Droite et du Centre, le Piéton du roi s'est replié ce lundi dans le microcosme royaliste, hélas pour un billet d'aigreurs. Une messe de requiem commémorant la mort du roi de France et de Navarre Charles X (1757-1836) avait été annoncée pour samedi dernier à Paris. J'ose croire qu'au dernier moment l'invité de marque à ce Requiem se sera abstenu, son blog officiel et ceux de ses thuriféraires ne faisant aucun écho à cette cérémonie, on peut penser que oui.

Se revendiquer l'héritier des rois de France jusqu'à "capter" le souvenir du dernier roi régnant que son propre aïeul a exilé¹ avant que d'en détruire la couronne et de condamner toute la famille à la mort civile, n'aurait pas été avisé. Le Piéton avait prévu de faire un saut samedi jusqu'à l'église de Saint-Germain-l'Auxerrois pour admirer la nouvelle chevalerie de Mgr le Duc de France, mais des circonstances particulières à la Primaire de la Droite et du Centre l'en ont privé. Comtes en attente, altesse vénitienne et vicomtes de fantaisie sous les lourdes capes de l'Ancien Ordre royal de l’Étoile et de Notre-Dame du Mont Carmel, avançant vers l'autel fumant d'une église vide, nous auraient offert le matériau d'un nouvel épisode des Mystères de la Crypte et un très bon moment d'encens. Car c'est cet ordre, récemment retrouvé dans les galetas de l'histoire, qui organisait l'événement dans la perspective de faire venir à Saint-Denis les cendres du dernier roi de France sacré. Un site Web a même été créé pour ce projet (ici) et cette fois, légitimistes et orléanistes chevauchent ensemble la chimère avec le renfort de républicains bon teint qui aimeraient se voir un jour sur la photo.

Que cela puisse occuper une colonne dans la rubrique Kaamelott de la presse de province est autant de pris gratuitement sur la grisaille des jours, mais à part le "mini-buzz" qui a du mal à démarrer, souvenons-nous que Charles X n'avait pas voulu de rapatriement du cercueil. Il repose en Slovénie au milieu des siens², gardés par les moines franciscains de Kostanjevica qui lui disent sa messe de requiem chaque année dans une dignité impeccable. Qu'on l'y laisse en paix jusqu'au jour du Jugement Dernier qui lui rendra raison de ses archaïsmes et de ses rigidités. Quant à capitaliser sur cet exil, nous dirons avec le bon sens populaire que nul n'hérite d'un crime et ne peut donc transmettre.

 


Le Roi est Mort, Soufflez les Cierges



Notes
(1) On fera son profit du récit de la route Rambouillet-Cherbourg vers l'exil en cliquant ici ou .

(2): Sont déposés dans la crypte du couvent de Castagnavizza six tombeaux : le roi Charles X ☦1836, son fils Louis-Antoine d'Artois ☦1844 et son épouse Marie-Thérèse de France ☦1851, fille aînée de Louis XVI et Marie-Antoinette, Louise d'Artois ☦1864, duchesse de Parme et sœur du duc de Bordeaux, Henri (V) d'Artois ☦1883, et son épouse Marie-Thérèse de Modène ☦1886, archiduchesse d'Autriche-Este


share
Print Friendly and PDF

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés. On peut utiliser les balises a, b et i dans leur rédaction. Pas de commentaires "anonymes".