mercredi 14 décembre 2016

L'Âne du Roi 2016


... en Midas ...
De quatre ans cet oscar fut reporté faute de nominés. Avaient reçu le prix précédemment, M. Jean-Claude Juncker de Luxembourg pour l'Âne 2008, M. Stéphane Bern pour l'Âne 2009, M. Georges Frêche pour l'Âne 2010 et M. François Baroin pour celui de 2011. Puis ce fut le trou noir, même si quelques-uns avaient à leur insu concouru, ils n'étaient pas du niveau.

Cette année 2016 voit renaître la remise du prix, incontestablement et sans qu'il soit besoin d'en nominer beaucoup tant le candidat malgré lui s'impose au dessus de la mêlée. Hors concours, il gagne le premier prix, le deuxième, le troisième, les accessits et les encouragements à mieux faire, j'ai nommé, sous vos applaudissements, lazzi, cris et vociférations, le rastacoïde-caucasoïde Lesquen (Monsieur Henry de), maréchal à vie de Radio-Courtoisie et pré-inscrit à l'élection présidentielle de 2017... qui nous fout la honte.

Extraits ou perles comme on veut :

« La musique nègre est un ensauvagement de l’homme, elle est obscène de part en part... Il y a une obscénité latente, la musique nègre est très chargée en sexualité, le rythme est sexuel »
« Les Français des Antilles sont d'abord des congoïdes [avant d'être Français] »
« Le racisme positif, c’est avoir une conscience de race. Vous le savez mieux que moi, il y a une conscience de race très forte chez les Noirs »

L'interview de Lucien Jean-Baptiste ci-dessous vaut son pesant d'arachides

 

Élevé dans les classes primaires de l'Union française, je ne discuterai pas la question des races, nous avions au mur de grands tableaux de classement et nous étions émerveillés de tous ces autres enfants français de toutes les couleurs sans connaître leurs taux de phéomélanine ou d'eumélanine. Mais lancer une campagne électorale en 2016 entre négroïdes, asiatoïdes, caucasoïdes et eskimaux, que sais-je d'autre, il faut avoir la main lourde sur le mezcal du soir ! On comprend pourquoi des responsables d'antenne chez Radio-Courtoisie aient demandé qu'il parte avant que la fréquence ne soit ruinée à tout jamais. Mais lui s'en tape, il a son hochet de retraite et entend bien en jouer jusqu'à ce que mort s'en suive, la sienne ou la chaîne.
Pour le reste, il lance un programme électoral sur Internet que les comiques officiels ont lu de bout en bout. Nous vous l'épargnons car il vous faudrait aussi démonter la Tour Eiffel avant de finir votre café.

share

2 commentaires:

  1. On me dit dans l'oreillette que Paul-Marie Coûteaux avait présélectionné Henry de Lesquen dès le 9 juin 2016 dans une lettre ouverte qui fit du bruit dans le Landerneau de Radio-Courtoisie. Finalement, tout y était déjà jusqu'au diamètre des crânes !

    RépondreSupprimer
  2. Du Plessis au Conseil dans l'Espérance du Roi se demande pourquoi les royalistes passant sur Radio-Courtoisie tardent autant à se désolidariser du brontosore de Lesquen, et le sieur de citer Dominique Paoli (secrétaire générale de la radio, ce qui est une circonstance aggravante) maurassienne de toujours et ardente militante de la cause orléaniste, Jacques Trémolet de Villers très proche conseiller du prince Jean d’Orléans ou encore Hilaire de Crémiers (de la Restauration nationale) et directeur de Politique Magazine.

    Négligence coupable qui devrait être pourfendue, tant l'histoire du mouvement royaliste est entachée de ce genre de compromissions tacites.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. On peut utiliser les balises a, b et i dans leur rédaction. Pas de commentaires "anonymes".

Printfriendly