vendredi 6 février 2009

L'affaire Williamson

Mgr WilliamsonMon Dieu, gardez-moi de mes amis ! De mes ennemis je m'en charge ! L'obsession pontificale à réduire les schismes qui affaiblissent l'Eglise en la dispersant, se heurte à l'empire médiatique dont les influenceurs lui sont hostiles, voire neutres et goguenards. La dernière sortie contre Pie XII du jaculateur Guillon sur France Inter, rationnaire polymorphe de l'Audimat, donne la mesure de la fabrication. Saisissant la malheureuse absolution d'un évêque lefévriste particulièrement toxique dans sa propre publicité, ils reprochent au saint Père d'être rétrograde, comme si en matière de foi il y avait des progrès à faire pour avancer, pour "rester dans le coup". Les faiseurs d'opinion ne lâcheront le morceau que lorsque seront entrés au droit canon, le préservatif obligatoire pour les Noirs, l'avortement des Françaises jusqu'à 7 mois et l'euthanasie à la carte des détenteurs d'espérances... Autant dire, jusqu'à ce que la civilisation mortifère de l'existentialisme débridé ait vaincu La Loi Naturelle, pour ne pas dire : jusqu'à ce que règne sans reproches ni murmures la vieille barbarie.
Tâchons de les freiner un peu en dévoilant chaque matin l'insolente maigreur de leur éthique et la corruption mentale de leur âme de cuir bouilli.

cartoon contre l'exploitation de la ShoahCeci dit, Williamson a fait très fort ! Qu'il soit intimement convaincu que l'Holocauste et Hollywood ne font qu'un, le regarde lui et celui qui l'écoute en privé au coin du feu en tisonnant les cendres devant un gin-fizz. Qu'il passe le même message sur une télévision suédoise est complètement irresponsable, et je n'ose croire que le saint Siège puisse le maintenir dans son état ecclésiastique actuel. La tonsure et le cloître à vie ! Mais il se sera défroqué avant de voir le coiffeur !

Ce "pas de clerc" est à rapprocher de l'obsession lepéniste à curer les fours allemands de la Seconde guerre mondiale afin de ruiner sa propre campagne politique française. En quoi l'utilisation technique des chambres de gazage entre-t-elle dans l'explication des mystères du Monde ? Je croyais la Fraternité commissionnée par le Ciel pour appeler à la vie éternelle ceux qui lui prêtaient oreille, en remerciement de quoi, elle adorait le Sauveur dans les formes qu'elle jugeait lui être les plus agréables (sans guitare oua-oua). Le Williamson faurissonisé devrait se "dépêcher" sous quelque pont de Londres et qu'on tourne la page.

Benoît 16Le faux-pas de l'évèque de la FSSPX a été saisi par certains prélats qui ont pris l'habitude de "commenter le souverain pontife" et surtout par le bas-clergé de l'Eglise conciliaire qui a combattu les intégristes depuis Vatican II. Les petites haines recuites sont inextinguibles surtout entre concurrents. Dimanche en chaire, le curé de ma paroisse fustigeait à raison les propos de l'Anglican, mais amalgamait toute la Fraternité dans sa réprobation, rappelant à ses fidèles transis de froid, que cette communauté avait été excommuniée par SS Jean-Paul II, et - c'est là l'exagération - que toute assistance à un office dit en la chapelle traditionnaliste (qui n'est qu'à 300m de son église paroissiale) entraînait l'excommunication de droit de l'imprudent, lui barrant ainsi la porte du Paradis chauffé au gaz.
Fallait-il faire si fort au moment où le pape rassemble ? Il a fait fort ! Les mémés en tremblaient ! Ce qui mesure l'autorité vacillante du saint Père sur un clergé certes à la peine mais clairsemé, qui serre les coudes contre la dictature lointaine d'un pouvoir réputé doctrinaire, au motif éminemment démocratique d'avoir ensemble pour eux-mêmes raison !

Mgr GaillotLe motif de leur réserve tient à mon sens à ce qu'ils ne dominent plus intellectuellement leurs ouailles, j'entends qu'ils ne sont plus "en mission" de conversion mais participent à la foule des malheureux, des incompris, des laissés-pour-compte de la race humaine, et partagent leurs doutes sinon leur désespérance terrestre, sans être plus longtemps convaincus d'un rachat de la souffrance dans l'au-delà. Alors ils s'immergent dans la compréhension d'autrui par vocation humanitaire, placent l'humain au centre de l'épure, sans parvenir à délivrer LE message qu'ils jugent sans doute trop beau pour être vrai, se vouant par compensation à la vanité de vider la mer avec la "coquille de saint Augustin" ; celle-là même qui est sur les armes du pape Ratzinger.

C'est ce doute¹, le grand danger que le panzercardinal a détecté. De là à faire parapher les minutes de Vatican 2 par les quatre point cardinaux qui eux ne doutent² de rien, me semble surhumain. Mais ce pape, diplômé de l'Académie des sciences morales et politiques de Paris, peut encore surprendre.
Priez pour lui.


Note (1): cf. son ouvrage « La foi chrétienne » qui traite de la foi subjective aux prises du doute.
Note (2): le recteur d'Ecône se déclare prêt à convertir désormais le Vatican pour réduire le schisme.



Si l'article vous a plu ou déplu, vous pouvez aussi le faire suivre à un ami en cliquant sur la petite enveloppe ci-dessous :

1 commentaire:

  1. Réaction violente - mais Dieu fuit les tièdes - sur un blogue de prêtre par ici.
    Le rédacteur commence par la Loi du Nombre pour exalter ensuite le "progrès". Le schisme serait donc selon lui irréductible.
    B16 devrait donc faire la pop-star comme son prédécesseur pour attirer la clientèle.

    Cette affaire n'est pas finie, si le saint Père ne monte pas d'un cran, peut-être même jusqu'à la cathedra.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. On peut utiliser les balises a, b et i dans leur rédaction. Pas de commentaires "anonymes".

Printfriendly