samedi 28 mars 2009

Le français facile

embleme ACCT-OIFCe 20 mars était le 39° anniversaire de la conférence de Niamey qui fonda la Francophonie. Un article spécial a même fait la page 16 de l'AF2000 datée du 19 mars. Il est courant d'entendre que si l'anglais a pris l'avantage sur le français, c'est qu'il est plus facile. Dans les commentaires d'un article incendiaire Agoravox de Damien Perrotin, breton détestant la Francophonie et le français, j'ai trouvé celui d'un dénommé Skirlet qui a pris la peine de faire un inventaire comparatif. Je vous le livre tel quel sans avoir pu lui demander le droit de copie car je ne sais où m'adresser.

« L’anglais s’est imposé par la force, car il n’est ni plus clair, ni plus concis, ni moins pourri d’exceptions.
Anglais vachement facile, français horriblement difficile, ce sont les clichés tenaces. Est-ce vrai ? D’un côté, plus la langue ressemble à la langue maternelle d’un "apprenant", plus elle est perçue comme facile. Mais il y a des critères objectifs à considérer :...


1. Alphabet :

Anglais: non phonétique, 20 voyelles, 46 phonèmes, 1120 graphèmes.
Français: non phonétique, 16 voyelles, 36 phonèmes, 190 graphèmes.

2. Prononciation :

Anglais: chaotique, insaisissable ; impossibilité de fixer une norme, les règles existent, mais les exceptions sont trop nombreuses pour pouvoir lire des mots inconnus.
Français: chaotique, règles existent avec quelques exceptions, il est possible de lire des mots inconnus pour la plupart des cas.

3. Accent tonique :

Anglais: indéfinissable, fixé par l’usage ; aucune norme ne peut être établie.
Français: fixe, sur la dernière syllabe.

4. Verbes irréguliers :

Anglais: 283.
Français: 81.

5. Identification de la fonction grammaticale :

Anglais: très confuse, le même mot pouvant être un nom, un verbe, un adjectif, un adverbe...
Français: plus claire ; il existe des mots faisant office à la fois d’un nom et d’un adjectif, mais les verbes et les adverbes sont identifiables.

6. Syntaxe :

Anglais: ordre des mots rigide, la moindre inversion change le sens.

Français: ordre des mots fixe, mais l’inversion est possible, le sens n’est pas altéré (une belle maison - une maison belle).

C’est vrai que les verbes français, c’est pas de la tarte, mais l’anglais est-il mieux ? Présent simple, présent progressif, preterit simple, preterit progressif, présent perfect simple, présent perfect progressif, past perfect simple, futur simple, past future, conditionnel présent, futur proche, passé exprimant une habitude... Si on se souvient que plusieurs temps français ne sont pour ainsi dire jamais utilisés... disons, ex æquo pour l’anglais et le français de ce point de vue.

Ça fait 5 points sur 6 en faveur du français plus facile que l’anglais.

Et pour moi personnellement le français, malgré ses difficultés, est plus accessible que l’anglais (ni l’un ni l’autre n’est ma langue maternelle).
Attention, "plus accessible" ne veut pas dire "plus primitif" ! » (Skirlet)



Edifiant, non ? De la part d'un locuteur extérieur, c'est courant ; ils défendent mieux notre langue que nous ne le faisons, surtout à travers nos commissions de "diversification positive".

discours de Rivarol
Et Antoine de Rivarol de conclure par anticipation dans son fameux discours de 1783 sur l'universalité de la langue française : « la syntaxe française est incorruptible. C’est de là que résulte cette admirable clarté, base éternelle de notre langue. Ce qui n’est pas clair n’est pas français ».



Si l'article vous a plu ou déplu, vous pouvez aussi le faire suivre à un ami en cliquant sur la petite enveloppe ci-dessous :

2 commentaires:

  1. Bonjour,

    en faisant une recherche sur la Toile, je suis tombée tout à fait par hasard sur votre page. Il se trouve que le commentaire que vous avez reproduit est le mien :-) Je n'y vois aucune objection : au contraire, je suis plutôt flattée que mon comparatif vous a plu.

    Bonne continuation,
    Skirlet

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    Je suis bien aise de recevoir votre autorisation de publication que je ne savais où demander, mais qui ne m'a pas freiné de reprendre une comparaison aussi pertinente.

    Merci.
    C.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. On peut utiliser les balises a, b et i dans leur rédaction. Pas de commentaires "anonymes".

Printfriendly