Index alphanumerique

mercredi 16 mai 2012

Gouvernement de croissance zéro


L'année 2012 commence sans croissance avec ce chiffre magique et maya du zéro ! Ça tombe bien, on finit l'Histoire le 21 décembre prochain, ce qui nous évitera de connaître le quatrième zéro de croissance de l'année.
Tous les indicateurs du monde sont à l'orange clignotant grâce au bordel noir de la crise des dettes souveraines, et la nouvelle équipe française "table" sur une croissance décrétée pour lancer la boule de la justice sociale dans les quilles de l'économie. Mais la croissance ne se décrète pas. Les socialistes sont rongés par le désir impérieux d'Etat qui va tout régler. Foutaises et lampions en vessies de porc. L'électrocardiogramme de l'économie française est plat comme une limande morte, son carburant est consommé par la survie d'un Etat pachydermique, sa compétitivité est nulle au résultat mais plus gravement encore dans les esprits des entrepreneurs, et les "riches" inventeurs en rêve fuient déjà le nouveau tax-system qui va couper les têtes qui dépassent. Réussir, toujours réussir, mais ailleurs, nom de dieu !
Il n'y a pas trente-six ailleurs mais presque, et nous allons les citer tous :
- Londres, capitale mondiale du concours Lépine d'ingénierie financière. Quand en 1981 le p'ti-prof de lycée technique Mauroy arriva à Matignon, tout le back-office de la Banque de Paris et des Pays-bas, le meilleur du continent, passa la Manche chez B...
La position éminente de la capitale financière de la galaxie Nylonkong produit de l'argent comme la Beauce du blé et la valeur ajoutée retombe sur tous les secteurs économiques. Si le Royaume-Uni est en période de basses eaux économiques, sa capitale se porte bien, malgré des ajustement drastiques compris dans la règle du jeu et vendus avec le permis de travail.
- New York et Hong Kong sont dans la même position d'attraction des compétences et les meilleurs sujets les mettent en concurrence.
- On va faire un sort à la Chine, qui hésite entre le mammouth et le tyranosaure par les défis auxquels elle est confrontée. Avant de prendre l'avion et de perdre des sous ou de faire une fortune taxable par M. Cahuzac, il faut attendre que la relève de l'équipe dirigeante soit accomplie. Entre libéralisation et nord-coréisation. Comptez un an.
- L'Australie brille de mille feux même si le désert brûle. Les opportunités sont réelles mais demandent un goût réel de l'effort. Les Australiens sont bas du plafond mais acharnés et ils ne connaissent pas les ratiocineurs. Alors imaginez pour les cartésiens.
- La Nouvelle Zélande est un véritable ermitage pour un Français, sauf à être un écologiste pur et dur. Mais c'est exactement à notre antipode ; on ne peut pas aller plus loin !
- La Russie est une frontière depuis toujours, j'entends qu'elle ne cesse de reculer. Vrai fareast, c'est une terre sauvage d'opportunités où la force prime. Tarlouzes, s'abstenir.
- Il y a une méthode sure pour réussir au Brésil, c'est de prendre le contrepied des défauts des autochtones qui sont nombreux. Un ami mit cet adage en pratique et y créa une petite compagnie de camionnage hauturier présentant un seul et unique avantage sur la concurrence, celui de livrer dans les temps par tous les temps. Il devint si riche que je ne l'ai jamais revu.
- Est venu le moment d'aller au Japon. Le méga-tsunami du Tōhoku a changé les mentalités. Plutôt chauvins, les Japonais ont découvert une compassion inattendue du monde entier à leur endroit, doublée d'une admiration sincère de leur dignité et de leur discipline impassible. Les Français sont parmi les nationalités les plus prisées sinon la plus aimée. Cela remonte au Second Empire. On y reviendra. Allez-y.
- Si l'on veut rentrer au pays chaque mois, il faut considérer les chances qu'offre le IV° Reich. Le nouveau saint empire se porte relativement bien. Depuis les provinces italiennes de Piémont, Lombardie et Vénétie et en remontant l'arc allemand jusqu'aux pays baltes et au-delà en Finlande, la zone est en croissance et travaille à la grande exportation. Il faut parler couramment l'allemand et connaître les codes sociaux car les indigènes ne chercheront pas à vous les apprendre mais à vous les signifier. A étudier sans hésitation.
- J'ai gardé en queue de liste le pari du Golfe persique. Si les déboires économiques de l'Iran parviennent à effondrer le régime ayatollesque, il faudra être installé déjà aux Emirats pour surfer sur la plus forte croissance du monde. C'est du poker. Mais Dubaï, Charjah, Abou Dabi ou Doha bluffent les plus blasés.

On me donne dans le poste la liste des chercheurs de croissance du morne Ayrault, liste que nous limitons au domaine régalien :

  • Diplomatie : Laurent Fabius
  • Police : Manuel Valls
  • Guerre : Jean-Yves Le Drian
  • Finances : Pierre Moscovici
  • Justice : Christiane Taubira

Aucun ne touche la toise requise et le plus capé n'a pas bonne réputation à l'étranger, aussi l'a-t-on nommé au Quai d'Orsay comme de bien entendu ! Les jours qui viennent convoqueront l'imagination au pouvoir si l'on ne veut présider à la continuation de notre déclin. Soupir !
Arnaud Montebourg (à l'industrie) relèvera-t-il le gant par des idées neuves et le laissera-t-on combattre, au risque de faire de l'ombre aux autres ? Ne veut-il pas frapper de mainmorte les friches industrielles séquestrées par leurs propriétaires ? Pas mal !
Nous saurons très bientôt à quel niveau ce gouvernement portera l'attaque.



Print Friendly and PDF

7 commentaires:

  1. La ministres des français à l'étranger m'a l'air un peu berlusconienne si vous voulez mon avis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle a beaucoup de "conversation", cela distraira au Conseil.

      Supprimer
  2. "Ils" ont la scoumoune !
    Après la mousson, la foudre, voici que le Crazy Horse se refuse ! De quoi sera défait demain ?

    RépondreSupprimer
  3. Vous etes dur avec Valls! Laissez lui la présomption d'innocence!

    Les ministres de l’intérieur de droite depuis Pasqua sont des spécialistes de la grande gueule et de l'action zéro!

    A part tenter de cacher la merde du chat sous le tapis, rien n'a jamais été fait!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Valls ne sera pas "moins bon" que ses prédécesseurs et lancera sa réforme, un peu comme le font les ministres de l'Education nationale.
      Fin du chiffre, police de proximité, fin du ciblage des communautés à problèmes, il m'étonnerait quand même qu'il autorise sa police à taper sur les multirécidivistes que la pénitentiaire remet en circuit avec la complicité des juges de l'excuse.

      Supprimer
  4. C'est aux fruits que l'on juge l'arbre. Valls, maire d'Evry a transformé sa police municipale et en a fait l'une des meilleures de France. Dans ce domaine particulier, il a agi avec pragmatisme et l'absence d'ideologie qui caractérise son bord politique!
    Le fond du probleme vient de la place Vendome, et là effectivement, c'est pas gagné!!!!!!

    RépondreSupprimer
  5. Les montres à deux cadrans existent :
    http://www.w3sh.com/wordpress/wp-content/upload/_face2face.jpg

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés. On peut utiliser les balises a, b et i dans leur rédaction. Pas de commentaires "anonymes".